On sait (enfin) comment les Saracens ont dupé toute l'Europe
Les Saracens et leurs arrangements...

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Les journalistes de Sky News ont réussi à se procurer le dossier des Saracens concernant leur manquement aux règles du Salary cap.

On sait enfin comment les Saracens ont triché avec le Salary cap. Dans un article de Sky News, les premières révélations du dossier ont été révélées. Pas de grande surprise sur la manière de contourner le Salary cap, mais plusieurs points démontrent encore une fois que les joueurs n'avaient pas d'autres choix que de savoir. Le Salary cap anglais est de 7 millions de livres sterling, soit environ 8,3 millions d'euros. Selon Sky News, le montant des trois dernières années où le dépassement du Salary cap a été constaté était de :

  • 2016-2017 : 1,1 M £ (1 301 850 euros)
  • 2017-2018 : 98 000 £ (115 973 euros)
  • 2018-2019 : 906 000  £ (1 072 341 euros)

Les co-entreprises

Nigel Wray, qui a démissionné il y a un mois, "aurait effectué des paiements d'un montant total de 1,3 millions de livres sterling en concluant des co-entreprises immobilières avec des joueurs", selon Sky News. Les joueurs impliqués sont notamment les frères Vunipola, qui ont profité d’un investissement de 450 000 £ (532 755 €). Les Vunipola ont acheté une maison via une société sous le nom de Vunprop, financée à 66 % par les deux frères et à 33 % par un "prêt sans intérêt" de l’ancien président. Mais une maison demande des rénovations. Rénovations financées également par un prêt sans intérêt de Wray. Richard Wigglesworth, au club depuis 2010, a également profité d'un co-investissement de 220 000 £ (260 000 €) et Maro Itoje a lui bénéficié de 250 000 £.

La défense de Wray : sur ce point, l’ancien président a déclaré qu’il considérait ces paiements comme une "participation" et que "les bénéfices et les pertes seraient partagés". Pour lui, ce n’était que "des transactions commerciales de bonne foi avec un certain nombre de joueurs en fonction du mérite de ces investissements, pas, comme le suggère PRL (Premiership Rugby Limited), afin de fournir une récompense supplémentaire aux joueurs pour avoir joué leur rugby au club", déclare Sky News.

Participation à des événements

L’autre astuce trouvée par les Saracens concernant Mari Itoje était de lui verser une somme forfaitaire pendant trois ans (deux fois 30 000 £ et une fois 35 000) pour participer à des événements du club. Cette société d’événementiel est tenue par… la fille du président, Lucy Wray.

La défense de Wray : les Saracens se sont défendus en déclarant qu’il s’agissait d’un accord commercial conclu par une société indépendante. Accords qu’ils ont avec d’autres joueurs, anciens ou actuels. Le problème est qu’aucune preuve démontre que l’international anglais a participé à des événements, et que s’il avait participé, il n’était pas payé à l'événement, mais bien sur un forfait. C’est donc considéré comme un avantage salarial et non un arrangement commercial.

Les maisons

Tout comme les frères Vunipola, Chris Ashton a profité d’un financement à hauteur de 20 % (319 600 £, soit 378 342 €) du président Wray, ainsi que d’un autre dirigeant, pour l’achat d’une maison d’une valeur de 1,4 millions de livres. La seule différence est que sur le cas Ashton, l'argent a été directement versé sous forme de "prêt", et non par un investissement dans une société. 

La défense de Wray : le président des Sarries a estimé que ce ne pouvait pas être considéré comme un avantage financier pour pouvoir jouer dans le club, mais d’une somme équivalente à un avantage en nature pour Chris Ashton, puisque le joueur a quitté le club peu de temps après l’achat.

Les droits à l’image 

Les dirigeants des Saracens ont gonflé l’investissement dans la société de droits à l’image de Maro Itoje. Un montant d’1,6 millions de livres (1 893 920 €), équivalent à 30 % de cette société a été constaté. Cependant, les actions ne valaient que 800 000 livres selon un cabinet indépendant, soit un dépassement de 871 000. Maro Itoje était sous payé, selon Sky News, pour pouvoir rentrer sous le plafond salarial du Salary cap. Tout cela nous pose une question. Comment les joueurs, bénéficiaires d’investissements, n'étaient-ils pas au courant ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

ahhhhhh d'accooooooooooorddd......
non, rien compris en fait. L'économie et moi ça a tjrs fait deux. Enfin même trois, pasqu'on est Vendredi.

Il me semble que les sarries ont accepté les sanctions donc "les explications de Nigel Wray" sont ce quel sont bonnes ou mauvaises on s'en fout et il n'a pas fait appel concernant la sanction.
Moi ce qui m'interpelle dans cette aventure c'est comment un club du Top14 a pu ce payé une équipe de méga-star et dominer l'europe durant 3 saisons sans enfreindre le salary cap ou alors en france en plus d'avoir un salary cap bien supérieur aux anglais il y a des procédés acceptés chez nous qui ne le sont pas en Angleterre.

  • reivax
    2722 points
  • il y a 5 mois
@Latruffeduperigord

Tout le monde sait comment Toulon a pu se payer cette "dream team" ! En complétant le salaire des joueurs par des primes non comptabilisées à l'époque dans le salary cap ce qui était une façon intelligente de contourner la loi et non de l'enfreindre ! Pour rappel, Mourad Boudjellal a eu l'intelligence de faire confiance à des joueurs considérés comme finis à l'époque ou sur le déclin comme Van Niekerk, Wilkinson ou encore Juanne Smith.
Autre rappel : Toulouse est un des clubs qui a commencé la politique de joueurs stars avec Stensness et qui recrutait, à sa belle époque, les meilleurs joueurs français, dans le respect des règles de l'amateurisme ? Pas si sûr...
Peu importe, je trouve simplement dommage de cracher une nouvelle fois sur le RCT mais...chacun voit midi à sa porte 😉

@reivax

Lee Stensness, quoique AB, n'a jamais été considéré comme une star... (Seulement 8 sélections).

@lelinzhou

Byron Kelleher ?

@reivax

Giteau, Botha, Sonny Bill Williams ...etc. Mais oui Toulouse a une époque était "border line". 😊

  • Jak3192
    56583 points
  • il y a 5 mois

2 choses:
- j'ai lu "droit à l'image", qui rapporte des pepettes au joueur.
N'ya-t-il pas dans notre beau et propre T14 certains clubs qui proposent à leur joueur un "droit à l'image" ? Me semble ya pas si longtemps avoir lu que si.
- quid de la justice anglaise avec ces malversations financière ?
Le FISC de la bas met il aussi le nez dans les comptes quand ça tourne à l'aigre?

@Jak3192

je pense que les joueurs peuvent avoir leur propre business et tirer de l'argent de leur image (pubs, etc...), investir leur "gros" -mais temporaire- salaire dans des trucs (immo, bars, etc...) mais tant que c'est fait independamment du club, ya rien a dire du point du vue du salary cap.

@LaGuiguille

Sauf que souvent la société qui gère le droit à l’image du joueur appartient au club où plutôt est lié au club. Si certains clubs peuvent faire signer des joueurs de prestige il faut bien que le droit à l’image entre dans les discussions et compte pour le club dans les négociations si la société appartient au joueur je ne vois pas comment se droit à l’image fasse Pencher la balance pour un club quel qu’il soit

  • Jak3192
    56583 points
  • il y a 5 mois
@LaGuiguille

Je parle pas du salary cap,
juste des impots

@Jak3192

Qu'est-ce qui te permet de penser que ces joueurs ne déclarent pas leurs activités ? A un moment donné, il ne faudrait pas prendre les gens de Bercy pour des neuneus, non plus.

  • Jak3192
    56583 points
  • il y a 5 mois
@Jason Robinson

En Angleterre aussi ça s'appelle "gens de Bercy" pour les impots ?
😁

Si tu relis bien mon comm' je demande pour la bas,
pas pour ici

  • Kalou
    4723 points
  • il y a 5 mois

mais enfin le président (enfin ex vu qu'il a démissionné) vous dit qu'il n'a pas triché, on peut le croire, il dit wray.

c'etait a l'insu de leur plein gré ?

bon, ceci dit, les joueurs peuvent savoir et accepter sans que cela puisse leur etre reproché non? (si tout est declaré). Aprés, c'est pas a eux de verifier que le club rentre dans les clou du salary cap.

Ceci dit, c'est petites combines a 2 balles ternissent pas mal l'image du club, le passage en D2 permettra de faire amende honorable.

Quel amateur ce Nigel Wray ! Un vray nigaud...

Les défenses de Wray sont hallucinantes de culot ! Le mec est pris la main dans le sac, image à l'appui ; on lui montre et le type continu de nier. Il prend vraiment ses juges pour des cons !

Ensuite, en ce qui concerne les joueurs, faut arrêter. Évidement qu'ils étaient au courant.

@Vae Victis Brennos

Plus le mensonge est gros, plus il a des chances de passer. En appliquant cette technique, certains ont même réussi à devenir Président des Etats-Unis.

@Vae Victis Brennos

tu veux arrêter les joueurs sur quel motif?
aucun d'entre eux n'a caché d'argent au fisc et rien n'interdit d'avoir un contrat de travail avec plusieurs employeurs, légalement la justice peut rien leur dire

@fabien81

Alors là c'est quand même phénoménal ! J'aimerai bien savoir où est-ce que vous avez lu qu'il fallait, même pas arrêter, ne serait-ce que sanctionner les joueurs !
Ridicule

@Vae Victis Brennos

si ils sont au courant des magouilles mais qu'ils disent rien ils sont complices, donc coupables. Si tu pars du principe qu'ils sont au courant il faut les juger au même titre que le président

Mais dans tous les cas, dans le sport de haut niveau actuel je suis même pas sur que tous les joueurs lisent leur contrat avant de le signer, et la plupart d'entre eux n'a aucune connaissance en économie, donc c'est très facile de leur faire signer un truc illégal en leur disant que c'est parfaitement légal

@fabien81

Je dirais même plus, il ignorerait probablement que le club leur avait acheter une maison.. Avec une collaboration de leurs propres fonds !

  • CEVEN
    169749 points
  • il y a 5 mois
@fabien81

«rien n'interdit d'avoir un contrat de travail avec plusieurs employeurs»
En l'espèce, il ne s'agit pas de plusieurs employeurs, mais d'un employeur unique et de multiples dissimulations de revenus indirects.

@Vae Victis Brennos

Mais si tu les inculpes tu te prives du rendement de tes meilleurs joueurs anglais et tu plonges sportivement. L’intérêt supérieur du rugby anglais a été privilégié.

@Starkillershow

Je me suis gardé de tout commentaire sur ce qu'il faut faire ou non. J'affirme qu'ils étaient au courant
Après...

Est-ce que Mohed Altrad peut laisser un commentaire sur cet article ? ca serait intéressant je suis sûr.

  • adourAB
    5100 points
  • il y a 5 mois
@Robin des Doigts

Goze le préfacera avec son explication sur la venue de Carter. Attention aux boomerangs. Depuis la période de l’amateurisme le problème est connu. La France avait même été exclue du Tournoi. Regardons la réussite sociale de certains joueurs (voir leur chute) après leur période sportive.

Quelle ne fut pas la surprise de Nigel Wray lorsqu'il apprit que cette société d'événementiel était dirigée par sa fille. "Le monde est décidément bien petit", pensa-t-il.

@Paulo Quenelle

"Je me disais bien que je l'avais déjà vue quelque part, avec sa gueule de Wray".

  • adourAB
    5100 points
  • il y a 5 mois

En fait ils ont rajouté au salaire officiel, les avantages de la periode « amateur » du rugby.

@adourAB

Le professionnalisme marron.

C'est le clafoutis aux Sarries !

@Garou-gorille

En tout cas, il y avait du flow gnnnn... hard !

  • Kalou
    4723 points
  • il y a 5 mois
@Garou-gorille

pris la main dans le pot de confiture (de sarries)

@Kalou

Les montants sont conséquents, ce ne sont pas des queues de Sarries.

Je sais : à l'insu de leur plein gré !... Comment dit-on "Richard Virenque", en Anglais ?...

  • sha1966
    54779 points
  • il y a 5 mois

donc suspension de tout ces joueurs

@sha1966

On rêve je pense 🙂

Saracens, Episode 6

On croirait un montage à la Lorenzetti

Martine à la pêche (aux pépettes)...

@MARCFANXV

Prochainement : Martine a fait un gros caca.

@lelinzhou

bien forme, tout va bien

  • Nokian
    3633 points
  • il y a 5 mois

La joie d'un monde basé sur l'économie. Le jour ou l'argent redeviendra un outil, un moyen et non une finalité alors peut être je ne serais pas surpris en attendant il y a les systèmes éducatifs du monde entier à repenser pour remettre l'humain et "la nature" au coeur de nos priorités. Rien de plus triste qu'un ado qui te dis vouloir faire des études pour gagner de l'argent. On a déshumanisé notre société on est presque des robots ou des moutons (chacun est libre de choisir le mot qui lui convient). Rien à dire de plus sur le sujet, si ce n'est tristesse infini.

@Nokian

L'argent est un outil, celui pour des gens comme Wray d'obtenir ce qu'ils veulent.

'L'humain', c'est bien celui qui a inventé toutes sortes d'armes pour tuer son congénère, qui a inventé la torture et le génocide?
L'Histoire nous montre que l'Homme est un loup pour l'Homme. Pas besoin d'argent pour ça, juste notre bonne vieille nature humaine.

@Nokian

@Nokian: robots ou moutons, ça me fait penser au livre de philippe K dick Do Androids Dream of Electric Sheep? (adapté en blade runner à l'écran).
Ta remarque est intéressante. L'un des problèmes vient de la mesure: on n'évalue que ce qu'on mesure. Donc la croissance, le PIB, le pouvoir d'achat.
Si un économiste de Dauphine ou Cambridge planchait sur un indicateur qui serait le pouvoir d'Apprendre (éducation, formation professionnelle, autre), on pourrait le mesurer. Les gens pourraient dire "on veut du pouvoir d'apprendre", "forte augmentation du pouvoir d'apprendre", "baisse du pouvoir d'achat heureusement compensée par un pouvoir d'apprendre au dessus de la moyenne européenne".
L'économie est une patte du tabouret sur lequel nous sommes assis, mais elle n'est pas nécessairement la seule.

  • Ahma
    93169 points
  • il y a 5 mois
@Nokian

Déplorer que le monde soit "basé sur l'économie" a à peu près autant de sens que de s'insurger contre le fait que le corps soit "basé sur la circulation sanguine". Cela peut certes exposer à de graves conséquences, mais ça n'existe pas sans.

@Ahma

Sauf que, l'humain n'a pas choisi le sens du fonctionnement de son corps, il l'a constaté. En revanche, l'économie de notre monde, c'est bien nous qui en sommes à l'origine et ça nous laisse encore le droit d'en relater ses déséquilibres. Il est tout à fait possible d'être acteur et bénéficiaire du cercle économique sans y cultiver des valeurs basées sur le gain et la réussite financière.

  • Ahma
    93169 points
  • il y a 5 mois
@Pommette Enflée

Oui, c'est l'humanité qui construit le monde dans lequel elle vit. Il n'en reste pas moins qu'on ne peut pas concevoir de société qui ne serait pas "basée sur l'économie". Et les clichés gnangnans du style "remettre l'humain et "la nature" au coeur de nos priorités" sont tout aussi vides de sens.

@Ahma

Il me semble que vous n’avez pas bien saisi les propos de Nokian. Il est seulement question de revoir le rôle de l’argent dans notre société économique via l’éducation, et non pas de vivre corps nu au milieu de la forêt, détachés de toute action pécuniaire. Vous tombez seul dans le cliché.

  • Ahma
    93169 points
  • il y a 5 mois
@Pommette Enflée

J'ai évidemment compris ce qu'il voulait dire. Mais les mots ont un sens, et je crois qu'il faut le respecter, ou on s'expose à s'exprimer d'une façon absurde.

@Ahma

Evidemment que les mots ont un sens. Personne ne s'est montré contraire à cela. Et je crois qu'il est nécessaire à chacun d’exprimer une opinion avec les mots qu'il désire. Libre à vous d'en interpréter le sens.

@Nokian

https://youtu.be/PIAXG_QcQNU

@Nokian

Je choisis mouton robot

  • adourAB
    5100 points
  • il y a 5 mois
@lelinzhou

Moi Mouton Rothschild.

@adourAB

pas assez cher mon fils!

  • adourAB
    5100 points
  • il y a 5 mois

Il y a la morale et les lois. Les Saracens vont ils plaider leur cause devant un tribunal du Royaume. Des répercussions dans d’autres championnats? Il semblerait que tous les éléments étaient connus et actés par des contrats signés.

Derniers articles

News
Transferts
Transferts
News
News
News
News
Transferts
Transferts
Transferts
Transferts