Leone Nakarawa va-t-il être licencié par le Racing 92 ?
Racing 92 : Leone Nakarawa est absent.
Situation critique au Racing. Le club réalise un mauvais début de championnat, et un joueur essentiel manque à l'appel

On l’oublie trop souvent, tant ils brillent sur les pelouses du Top 14, mais les joueurs venus du Pacifique, Fidjiens en particulier, ont le mal du pays et sont confrontés, en France, à de grandes différences culturelles. Dans leurs îles, ils laissent les leurs et certains manquent régulièrement à l’appel quand une saison débute.

Leone Nakarawa, l’un des meilleurs seconde ligne du monde, est le dernier en date à s’être signalé par sa « disparition ». L’international fidjien disposait d’une quinzaine de jours de vacances après le dernier match de sa sélection face au Pays de Galles. Le temps qui lui était imparti étant écoulé, il ne s’est pas présenté au Plessis Robinson, révèle le Midi Olympique. Pire, il n’a donné aucune nouvelle à son club.

Racing 92 : revenu de la Coupe du monde en surpoids, Ben Tameifuna pèse... 160 kilos !Racing 92 : revenu de la Coupe du monde en surpoids, Ben Tameifuna pèse... 160 kilos !Le Racing ne peut pas se permettre de finasser. Le club francilien occupe l’avant dernière place du Top 14, alors que se présentent deux échéances capitales : le derby contre le Stade Français en championnat, et une rencontre de Champions cup contre les Saracens. Sa présence sur le terrain étant jugée indispensable pour produire de bons résultats, l’heure est à l’agacement du côté du Racing. D’autant que Nakawara est le plus gros salaire du club derrière Finn Russell. D’après le bi-hebdomadaire, le club pourrait lancer une procédure contre son joueur. Sous quelle forme ? Avertissement ? Sanction? Ou solution extrême qui n’est pas écartée, une procédure de licenciement ?

Les précédents

Loin de nous l'idée de généraliser, mais il y a deux précédents très connus.Si on les rappelle c'est avant tout pour appuyer sur les difficultés que peuvent rencontrer certains joueurs fidjiens tiraillés entre leurs obligations sportives et le coeur, à savoir le mal du pays et l'éloignement des proches. 

La sanction ultime, Timoci Nagusa y a échappé par plusieurs fois. En 2016, il avait repris la compétition 77 jours après le début de celle-ci. L’ailier fidjien devait faire face à de gros problèmes familiaux, Jake White son entraîneur à l’époque s’était montré compréhensif : « j'ai pu discuter avec lui sur Facebook. Je suis papa aussi, j'ai deux garçons, je comprends certaines choses. Je sais qu'il est dans une situation assez difficile avec sa famille. » Dans le même temps disparaissait son cousin Samisoni Viriviri, qui lui fut bien licencié par Montauban.

Sur les nombreux errements de Nagusa, l’ancien directeur général du MHR, David Navizet expliquait : « De mémoire, je ne crois pas qu’il soit revenu une seule fois en temps et en heure après ses vacances de fin de saison. A chaque fois qu’il repartait aux Fidji, il y avait le suspense de son retour. » Il revient chaque fois, depuis sa première incartade en 2011, avec une surcharge pondérale et du retard. En juin prochain, le problème Nagusa ne se posera plus à Montpellier : son contrat arrivera à échéance et ne sera vraisemblablement pas renouvelé.

Rupeni Cacaunibuca s’est souvent signalé pour ses retards et ses kilos en trop à la reprise. En 2010, Agen avait gelé son salaire le temps qu’il se représente aux entraînements. Pour qualifier son problème de discipline, le quotidien Sud-Ouest le nommait le « serial retardataire ». Il avait auparavant défrayé la chronique, conduisant le club à le licencier en 2007, avant de le reprendre quelques mois après, puis de le libérer de son contrat en 2008... avant de le reprendre à nouveau.

Surcharges pondérables, contrôle positif au canabis, retards répétés : « Rups », joueur d’exception était considéré comme « ingérable ». Un problème culturel sans doute profond entre ces îliens et les exigences du Top 14.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Mr.Poly
    8142 points
  • il y a 2 semaines

Dans vos exemples vous oubliez le plus grand retardataire de tous les temps... Emori Bolo Bolo, on ne l'attend jamais que depuis 1999 à Biarritz!

  • math1907
    9798 points
  • il y a 2 semaines

C'est Denis Navizet.

Vu la place du club, ils ne vont pas en faire un exemple...
Ce qui va mener à des crises en internes...
Qui vont mener à la rélégation...
Qui va mener à la fusion...

Ô punaise, Thomas Lombard a un plan !

@ Regis Duffour
Un peu racoleur ce titre, non ? Surtout que chacun sait qu'il n'y a pas 0, 01% de chances pour que cela se produise.
Et puis ici comme dans les commentaires il ne faut pas laisser croire que c'est le comportement habituel des joueurs des Îles en France. Toi qui aime faire (et bien) du travail de compilation trouve-nous donc le pourcentage de ce genre de cas par rapport à la population des joueurs iliens en France.... En attendant un résultat qui me couvre de honte, je continuerai à trouver à ton article un chouïa de relent discriminatoire.

@lelinzhou

@lelinzhou. On ne peut pas m'attrister davantage que de me prêter des sentiments discriminatoires. C'est un lourd malentendu. Je parle d'éloignement familial, de culture, je pensais que c'était suffisant pour y voir un regard humain...

@Regis Duffour

Je te crois d'autant plus que c'était un peu provocateur de ma part.
Mais, sur le fond,cet article peut laisser penser (même si ce n'est pas volontaire de ta part) que toute une population de joueurs est affecté du même comportement erratique que celui d'une infime minorité. Cela s'appelle une généralisation abusive ou pour employer le langage d'aujourd'hui, un amalgame et de fait une discrimination entre les joueurs îliens et les autres.

@lelinzhou

Si c'est mal perçu, je ne peux que m'incliner, je n'ai pas pris les précautions d'usage. Je vais réparer ça. Merci de ta vigilance

@Regis Duffour

L'article de Rugbydump sur le sujet me paraît intéressant, ils se placent du point de vue des joueurs et non des présidents de club. Ca donne une analyse plus "humaine" et quelques pics bien sentis :
https://www.rugbydump.com/news/frances-top-14-criticised-after-treatment-of-star-fijian-leone-nakawara?fbclid=IwAR2hAeKkSZDAqtlo1GEqcHh7vgNDiay_PiyypkAacuZ7ny8SPz-1q7Aa4uI

Merci pour l'article, je crois qu'il mérite une suite avec des interviews de quelques îliens. Ce seront les premiers à rigoler de leurs différences culturelles et physiques. Et ça aiderait peut-être quelques uns à comprendre un peu mieux ces joueurs si "atypiques", tant sur le terrain que en dehors.

D'ailleurs, je rappelle la superbe vidéo sur Caucau : https://youtu.be/lugT_TShU10.

  • ced
    97780 points
  • il y a 2 semaines
@Regis Duffour

Régis tu sais les mecs qui ont des logos SM ont souvent l'esprit tordu

  • vevere
    48078 points
  • il y a 2 semaines

Fidjien en retard...ça tient juste du pléonasmes 🤣🤣🤣

Les clubs savent parfaitement ce qu'ils font quand ils en recrutent!!

  • ced
    97780 points
  • il y a 2 semaines

alors que c'est si simple de s'adapter au rugby d'aujourd'hui, de la coke, de la muscu et ça passe crème
par contre le surpoids et les retards c'est totalement inacceptable

@ced

S'ils prenaient de la coke, ils n'auraient plus de problème de surpoids!

  • ced
    97780 points
  • il y a 2 semaines
@Le Haut Landais

le dosage est important c'est vrai, en plus après tu peux même critiquer qui tu veux dans la presse puisque personne ne peut avouer qu'il sait qu'un tel ou un tel prend de la coke
ce monde est merveilleux

Il ne sera pas licencié, il est trop bon pour que le club puisse s'en passer et surtout le voir jouer dans un club rival.

Sinon deux remarques :
- ce n'est pas la faute de Nakarawa si le club est avant-dernier, et même s'il ne revenait pas de vacances ce ne sera pas sa faute si le Racing foire sa saison. Le club qui ne dépend que d'un seul joueur cela marche pour une petite structure, pas vraiment quand tu as la puissance financière et l'effectif du Racing;
- les clubs savent parfaitement les risques qu'ils prennent quand ils recrutent des Fidjiens, ce n'est pas comme si l'on découvrait aujourd'hui tout abasourdis qu'ils ont tendance à prolonger leur vacances. Ils n'ont pas la même culture que nous, pas le même rapport à la famille, au temps, à l'argent, au contrat. Mais personne n'a braqué les clubs avec une arme pour leur faire signer ces joueurs. Si tu ne veux pas prendre le risque, tu ne les signes pas. Cela me fait penser aux joueurs "fantasques" contre qui ça gueule quand ils font une cagade : si tu veux un joueur fiable tu ne signes pas ce type de joueur, par contre ton joueur fiable ne plantera jamais un essai à 1 contre 7. On ne peut pas avoir le beurre, l'argent du beurre et le cul de la crémière.

  • Dodow
    6247 points
  • il y a 2 semaines
@Team Viscères

Oui c'est vrai. Mais c'est pas parce que tu pouvais t'y attendre que tu dois trouver ça acceptable.
T'es grassement payé pour bosser, tu bosses.
Le club n'a pas à se dire "oui mais bon c'est dans son caractère et sa culture du coup il fait ce qu'il veut".

Une retenue sur salaire me semble le minimum.

@Dodow

Euh est-ce qu'on peut s'adapter peut-être ?

Deux semaines de vacances après la Coupe du Monde et la préparation (plus la saison précédente), ça me paraît très léger, surtout quand on n'a pas la chance de pouvoir revenir voir sa famille tous les mois.

Et qu'on ne me dise pas que c'est un choix de jouer en Europe. Je conseille d'ailleurs l'excellent reportage sur Cacau (https://youtu.be/lugT_TShU10). Ça montre un autre visage des Îliens qu'on aime tant et qu'on apprend pourtant peu à connaître vraiment.

Il faut savoir offrir des conditions « humaines » quand on veut des employés au meilleur de leur potentiel. Quand on parle d'un étranger, ça passe par des retours réguliers au pays.

Attention, si on lui retient son salaire, ça sera normal. Rompre le contrat, ça me paraît exagéré en tout cas.

  • Dodow
    6247 points
  • il y a 3 jours
@Bitch Bucannon

Qu'on s'entende, je suis d'accord avec tout ce que tu dis. Si sa situation personnelle et/ou sportive, fait qu'il a besoin de plus de vacances, OK il faut les lui accorder.

Je dis juste que "les clubs savent les risques qu'ils encourent en signant un fidjien", c'est peut-être vrai, mais ça ne disculpe pas le joueur pour autant.

Et bien sûr que rompre le contrat c'est exagéré.

@Bitch Bucannon

@Dodow
@Team Viscères
Beaucoup de gens ne savent pas ce qu'est vivre a l'étranger.
La plupart des gens qui migrent sont des migrants économiques.
Certes, certains sont tres bien payes, comme nos amis rugbymen du Pacifique, mais ca n'empêche pas qu'ils préfèreraient certainement être chez eux. Beaucoup ont migre car ca leur permet de mieux vivre et de faire mieux faire leur famille.
J'ai rencontre des gens qui vivaient dans le meme pays que moi qui ne le faisait pas par plaisir mais parce qu'ils faisaient vivre des dizaines de personnes au pays et ils ne gagnaient pas ce que gagnent des rugbymen.
Un peu de compassion ne fait jamais de mal

@Bitch Bucannon

Merci, je n'aurais pas mieux dit.

  • batelier
    44937 points
  • il y a 2 semaines

@breiz93
Va t'il leur faire à 'à Bolo Bolo ?

  • Naoubil
    4214 points
  • il y a 2 semaines

Faut le comprendre, entre jouer dans un gymnase ou sur une plage de sable fin, le choix est vite fait.

La reponse est dans l'article, ils l'attendent ils vont pas le virer quand il rentre.

Le licencier pour qu'on le retrouve dans quelques semaines dans une équipe adverse ? Qu'est-ce que ce serait intelligent de la part de Lorenzetti...

Il va se prendre une sanction financière, et tout va rentrer dans l'ordre.

Quand Toulouse avait repris Caucau, les matches étaient bons.

Derniers articles

Transferts
Transferts
News
Transferts
Transferts
News
Transferts
News
News
News
News