Jefferson Poirot, un ''élément incontournable'' du XV de France pour Urios
Christophe Urios explique qu'il n'a pas à se mêler du choix de Poirot.
L'entraîneur de l'UBB Christophe Urios revient sur la décision de son joueur Jefferson Poirot de mettre un terme à sa carrière internationale.

Galthié, Ibanez, Ollivon : ce qu'ils disent sur la retraite de Jefferson PoirotGalthié, Ibanez, Ollivon : ce qu'ils disent sur la retraite de Jefferson PoirotOn a lu et entendu beaucoup de choses sur la retraite internationale de Jefferson Poirot. Mais le plus à même d'en parler en dehors du joueur lui-même, c'est son entraîneur à l'UBB. Via le Midi Olympique, Christophe Urios n'hésite pas à dire que cette décision surprenante. Car elle arrive à un âge où l'on vit généralement ses meilleures années. Pour le technicien, Poirot était un élément "incontournable" du XV de France avec "un profil taillé pour le rugby international". Pourtant, il nous apprend que le pilier le lui avait annoncé en début d'année. Soit bien avant qu'il ne joue plus les premiers rôles lors du 6 Nations.

"Au début, j'avais peur que ce soit sur un coup de tête, [...] Finalement non. C'est réfléchi." Un choix assumé par le joueur, qui a moins envie avant qu'avant. Il reconnaît que l'usure mentale et physique existe même si joueur de rugby n'est pas le métier le plus usant qui existe. "Il ne faut pas chercher midi à quatorze heures et dire que le système use les mecs." Il estime que même s'il est son entraîneur en club, il n'a pas à se mêlée de sa décision. Laquelle est finalement bénéfique à l'UBB puisqu'il sera tout le temps disponible désormais.

Michalak sur le cas Poirot : ''quand on fait du rugby, on est très privilégié''Michalak sur le cas Poirot : ''quand on fait du rugby, on est très privilégié''

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je suis assez sidéré par l'écart qu'il y a entre la place de Poirot chez les Bleus dans l'esprit des supporters et sa place dans les faits. Cela fait trois quatre article sur le joueur depuis l'annonce de sa retraite internationale, et quasiment tout le monde semble se souvenir de lui comme un mec qui ne s'est jamais imposé vraiment, tout le temps remis en question par d'autres piliers, pas toujours présent. Or les chiffres ne disent pas la même chose.

Tournoi 2016 : titulaire 4 matchs sur 5, remplaçant contre l'Italie.
Tournée d'été 2016 : titulaire 2 matchs sur 2.
Tournée d'automne 2016 : titulaire 1 match sur 3 (absent sur une blessure après le premier match)
Tournoi 2017 : absent sur blessure.
Tournée d'été 2017 : titulaire 3 matchs sur 3.
Tournée d'automne 2017 : titulaire 3 matchs sur 3 (le match des coiffeurs France A - Nouvelle Zélande A n'est pas comptabilisé en sélection)
Tournoi 2018 : titulaire 5 matchs sur 5.
Tournée d'été 2018 : absent sur suspension.
Tournée d'automne 2018 : titulaire 3 matchs sur 3.
Tournoi 2019 : titulaire 4 matchs sur 5 (absent sur blessure contre l'Italie).
Tournée d'été 2019 : titulaire 3 matchs sur 3 (préparation Mondial 2019).
Mondial 2019 : titulaire 3 matchs sur 4, remplaçant contre USA.

Sur le cycle complet 2015-2019 le XV de France a disputé 44 matchs officiels. Poirot a raté 11 matchs, jamais sur décision du sélectionneur (8 matchs sur blessure, 3 sur suspension). Sur les 33 matchs restant, il en a débuté 31 comme titulaire.
Je n'arrive pas à comprendre comment on peut le considérer autrement que comme un cadre incontournable des Bleus, je ne sais pas s'il y a un joueur plus solidement installé sur le dernier cycle des Bleus en dehors de Guirado (36 matchs joués, 33 en titulaire). Trop discret? Pas assez médiatique?

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News