Il a fêté sa première titularisation en Top 14 : Découvrez Matis Perchaud, pur produit basque
Matis Perchaud a fêté sa première titularisation avec l'Aviron Bayonnais.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Le jeune pilier de l'Aviron Bayonnais a fêté sa première titularisation avec le maillot ciel et blanc par une victoire à Brive. Il se rajoute à la longue liste de jeunes joueurs formés au club.

La joie, les sourires sur des visages marqués par l'effort témoignent d'un immense soulagement. Dimanche soir, c'est au bout du suspens et de l'effort, que Bayonne poussé dans ses derniers retranchements par des Brivistes coriaces, et dont la réputation n'est plus à faire, a glané un succès d'une importance capitale. Car avec cette victoire, les ciels et blancs se sont octroyés le droit de passer une semaine plus sereine, loin des doutes qui se seraient installés dans leurs têtes si une nouvelle défaite sur la pelouse de Jean Dauger était survenue. Ils restent treizièmes certes, mais à seulement une unité de Montpellier, et comptant deux matchs de moins. Bayonne pouvait sourire encore plus fièrement, quand sur sa feuille de match, le staff basque avait aligné un large contingent de jeunes joueurs formés au club. Ordas, Rouet, Luc, Muscarditz, etc. Et parmi eux, un jeune pilier de seulement 18 ans, en la personne de Matis Perchaud

Pourtant, Matis Perchaud avait déjà connu les âpres joutes du Top 14. Son baptême du feu, il s'en souviendra. Douloureux, mais non sans apprentissage. C'était le 18 octobre dernier, quand sur la pelouse du LOU, Bayonne se fait manger tout cru par des Lyonnais affamés (62-10). Il venait de souffler sa 18ème bougie un mois auparavant. Si Yannick Bru peste alors contre le manque d'implication de la plupart de ses joueurs, il n'en oublie pas pour autant de féliciter son jeune pilier, dont la rentrée fut prometteuse : ''Je préfère retenir ceux qui ont eu beaucoup de mérite. Je pense à Hugo Zabalza, à Matis Perchaud, tout juste 18 ans, qui a joué une demi-heure à son meilleur niveau, il a montré qu'on avait raison de croire en son potentiel'', déclarait-il dans des propos relayés par FranceBleu. Des éloges qui nous font nous intéresser de près à ce jeune pilier prometteur. Formé à quelques kilomètres de Jean-Dauger, il foule dans un premier temps la pelouse du stade D'Ibusty à Mouguerre, ville limitrophe de Bayonne. Il quitte son club en 2017, pour rejoindre l'Aviron. Là, Matis Perchaud poursuit sa formation au sein de l'un des deux clubs phares du Pays-Basque. À Bayonne, il s'aguerrit, et connaît alors les sélections nationales de jeunes. En novembre dernier, il est sélectionné pour le pôle France 2020-2021 (120 meilleurs joueurs de 2001,2002 et certains 2003). Un élément plein de promesses sur lequel souhaite s'appuyer le staff bayonnais

Plusieurs apparitions en Top 14

Sa première apparition à l'échelon professionnel sera donc tout sauf un feu de paille. Dans la continuité de ses performances, Yannick Bru lui maintient sa confiance et veut continuer de faire progresser le jeune homme au plus haut niveau. Il est notamment sur la feuille de match pour le déplacement au Racing 92. Le Challenge européen permettra également aux jeunes pousses du club de saisir leurs chances. Perchaud connaîtra le déplacement aux Zebres et la réception de Leicester, toujours dans la peau d'un remplaçant. Le malheur des uns fait le bonheur des autres dit-on. L'adage prend tous son sens, quand Ugo Boniface, titulaire du poste à gauche se blesse. Une aubaine pour Matis Perchaud qui connaît une nouvelle apparition lors de la défaite à Castres. Dans les colonnes de Rugbyrama après le match, Yannick Bru se montre une nouvelle fois dithyrambique, louant encore une fois les qualités du joueur, mais surtout sa mentalité : ''Matis a fini de me surprendre. Nous avons attendu qu'il soit majeur pour le mettre sur la feuille de match. C'est vraiment un joueur particulier. Je lui souhaite de garder cet état d'esprit, cette humilité et de continuer à travailler comme il le fait. C'est un très jeune joueur, mais on peut dire qu'il a sa vie rugbystique devant lui.'' Avant quelques semaines plus tard, de connaître le Graal d'une première titularisation.

Dans des conditions difficiles, en recherche d'une victoire, Perchaud fête donc sa première titularisation dimanche dernier. Une performance solide au milieu de la multitude des enfants du pays pour une victoire sur le fil contre Brive venu pour faire un coup (26-23). À la fin du match, encore et toujours, Bru ne tarit pas d'éloges sur son joueur. Comme une habitude : ''Il a quelque chose en plus. Il faut qu'il garde cette humilité mais il a fait un très bon match. Il a 18 ans et il est taillé pour le haut niveau. Je pense que ça va un très grand pilier pour l'Aviron Bayonnais'' conclut-il pour Rugbyrama. Rien que ça. Des paroles encore plus importantes quand elles sortent de la bouche d'un ancien talonneur et grand connaisseur des aptitudes au poste des premières lignes. Remplacé à 10 minutes de la fin par Tevita Tatafu autre jeune joueur du club, Yannick Bru assure qu'on le reverra : ''Pour les deux, il y en aura d'autres''. Et ce dès samedi pour le déplacement en Clermont ? Malheureusement non. Légèrement touché aux cervicales le jeune joueur ne sera pas de la partie. L'arrivée de Vincent Pelo en tant que joker médical ne devrait d'ailleurs pas être de trop. Mais nul doute qu'une fois rétabli, nous reverrons rapidement Matis Perchaud avec le maillot de l'Aviron. Une chose est sûre, si certains pouvaient encore douter des jeunes de Bayonne, ces derniers leur ont prouvé le contraire. Le club basque en aura bien besoin, afin d'assurer son maintien en Top 14. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

En bon pilier basque qu'il est, Matis n'est pas un peintre !

  • Manu
    11062 points
  • il y a 1 semaine

il vaut mieux avoir un Perchaud qu'un Filsfroid

@Manu

Ou un pisse-froid.

ça a été un plaisir de voir cette composition d'équipe l'emportait contre Brive . Quant à Perchaud une bien belle carrière s'ouvre devant lui . Les piliers arrivent au plus haut niveau de plus en plus jeune quand au paravant c'était un poste qui demandait plus de bouteille

Derniers articles

News
Vidéos
Transferts
Ecrit par vous !
News
Sponsorisé News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News