France 2023. EXCLU. Romain Taofifenua : ''Lors du Mondial, l'Allianz Riviera va donner lieu à un bel évènement''
Romain Tao a joué 3 fois dans l'écrin niçois.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Choisi par France 2023 parmi les stades du prochain Mondial en France, l’Allianz Riviera est un magnifique écrin, comme le glisse « Grand Tao ».

Si l’on vous dit Nice, vous pensez… ? La Côte-d’Azur, probablement, le charme de son arrière-pays, aussi, ou encore le carnaval annuel. Mais Nice, c’est surtout la Promenade des Anglais, l’une des plus célèbres avenues du monde, qui traverse la ville d’Ouest en Est sur 7 kilomètres en longeant le bord de mer. On ne vous refera pas ici l’historique de « la Prom », mais qui de plus légitime que le chef-lieu des Alpes-Maritimes pour accueillir - lors de grands évènements sportifs - ceux qui ont donné leur nom à son artère la plus renommée ? En 2023, lorsque Nice accueillera des rencontres du Mondial en France, l’Angleterre viendra donc naturellement y fouler la pelouse de l’Allianz Riviera. Un joli clin d’oeil fait par les organisateurs de France 2023, qui confirme les « grandes ambitions pour le rugby » de la ville de Nice, comme s’en félicitait son maire Christian Estrosi en 2019.

FRANCE 2023. EXCLU. Louis Carbonel : ''Le Vélodrome ? Un stade magique''FRANCE 2023. EXCLU. Louis Carbonel : ''Le Vélodrome ? Un stade magique''Il faut dire qu’avec son écrin ultramoderne de plus de 35 000 places, la municipalité a de sacrés arguments en sa faveur. Conçu par les cabinets d'architecte Wilmotte et Associés ainsi que Vinci, les technologies les plus innovantes furent mises en oeuvre pour faire de lui l’un des tout premiers éco-stades du monde. Livré en 2013, l’Allianz Riviera est donc la résidence principale des footballeurs de l’OGC Nice et vibre au son des « Issa, Nissa » (en avant, Nice !), bien qu’il ait également accueilli des matchs de l’Euro 2016 et l’Angleterre (contre l’Islande), justement. Mais l’Allianz Riviera a su devenir également une terre d’accueil du rugby, puisque le RCT y a joué à 4 reprises sous l’ère Mourad Boudjellal. Si les Varois n’y sont plus revenus depuis 2016, « ils comptent bien y revenir dès que possible » nous confiait une source interne du club, il y a quelque temps. De même que l’équipe de France, dont la venue lors d’un match de préparation au Mondial 2019 avait été une franche réussite, avec une victoire 32 à 3 face à l’Écosse devant plus de 25 000 spectateurs en plein mois d’août ! 

Ses autres avantages ? Pêle-mêle, on citera son éclairage exceptionnel et une disposition des tribunes qui confère toujours une vue agréable depuis les 4 coins des gradins, ou encore ses 10 000 m2 d’espaces réceptifs et ses 44 loges. Quant aux plus inquiets qui auraient noté que le stade est situé en plein coeur de l’éco-Vallée, assez loin du centre-ville, qu’ils se rassurent : de nombreuses navettes reliant le stade à Nice même sont mises à disposition, tandis que cet emplacement assure aussi relativement peu d’embouteillages à la sortie… Autant d’arguments qui promettent à la ville de Nice d’être l’une des plus franches réussites du Mondial 2023. « Cet événement est une nouvelle étape dans la reconquête de ce sport sur notre territoire », concluait Estrosi. Pour évoquer son expérience personnelle à l’Allianz Riviera, c’est Romain Taofifenua qui a cette fois accepté de nous parler, lui qui y a joué 3 fois avec le RCT. « Un plaisir de jouer dans des stades comme ça », comme il le confie.

Romain, qu’est-ce qui te vient en premier à l’esprit lorsqu’on te parle de l’Allianz Riviera de Nice ?

Pour moi ce stade est lié à l’époque de Mourad Boudjellal au RCT. On avait l’habitude d’y aller régulièrement lors de grosses affiches et l’accueil était à chaque fois au rendez-vous. J’ai le souvenir notamment d’une rencontre en 2016 contre Paris, un match très compliqué, mais où l’on s’impose à la fin (23 à 16, NDLR), à l’expérience, comme on savait le faire. Je ne retiens surtout que des bons souvenirs de l’Allianz Riviera, qui est un super stade.

Et l’ambiance, comment était-elle ?

Comme je l’ai dit, je n’en ai que des bons souvenirs, car c’est toujours une super expérience de jouer dans des stades comme ça. Lors de mon premier match à Nice (fin 2014), c’était ma première saison au RCT et j’arrivais de Perpignan qui descendait, pour au final découvrir ce type d’ambiances très festives et qui sortent du quotidien. C’était génial pour moi.

Certains ont pourtant beaucoup contesté les délocalisations là-bas, arguant que la région niçoise n’était pas une terre de rugby…

C’est ce qu’on dit, oui, que Nice n’est pas connue pour être très rugby… Et pourtant, je peux vous assurer que nous étions surpris par la ferveur de l’Allianz Riviera à chaque fois que nous y allions. Et puis c’était justement un vrai plaisir pour nous d’aller jouer là-bas et de donner du plaisir à des supporters qui n’ont pas forcément l’habitude d’accueillir des matchs. D’ailleurs, nous avons quasiment fait le plein à fois que nous y avons été, ce qui montre que la foule répondait présent.

Est-ce que, vu la taille du stade (35 000 places), cela ressemblait un petit peu à ce que vous aviez l’habitude de connaître en coupe d’Europe ou en sélection ?

En fait, c’était toujours très excitant de bouger de Mayol à l’occasion et de découvrir de nouvelles ambiances. Et puis ces délocalisations étaient synonymes de grands rendez-vous donc nous étions, pour la plupart, assez impatients, d’autant que ce stade est vraiment magnifique. Même si nous avions énormément d’expérience dans cette équipe des « Galactiques » à l’époque, je pense que ça faisait plaisir à tout le monde et de découvrir ce stade très moderne.

Est-ce pour tout cela que l’Allianz Riviera a été choisi parmi les stades qui accueilleront des rencontres du Mondial 2023 selon vous ?

Tout à fait, même si je pense que c’est l’architecture magnifique de ce stade qui a dû peser le plus lourd dans la balance. Il est vraiment superbe que ce soit vu de l’intérieur ou de l’extérieur. Et puis le club de Nice a une grosse équipe cette saison en Nationale et il me semble qu’il est désormais très ambitieux. Tout cela doit compter. On peut ajouter également la proximité avec l’Italie, qui va donner lieu à un bel évènement, je pense.

Merci au RC Toulon ainsi qu'à Romain Taofifenua pour le temps qu'il nous a accordé et ses réponses !

Avant de partir

La prochaine étape pour la billetterie de la Coupe du Monde de Rugby 2023 aura lieu à l’automne 2021, avec de nouveaux produits disponibles ainsi que les premières places pour les phases finales ! Rendez-vous sur tickets.rugbyworldcup.com.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Le problème de ce stade, c'est qu'il est loin de tout et qu'il n'y a rien autour...
J'aime pas du tout, je préfère le vélodrome bien qu'il soit trop bruyant 🙂

  • cahues
    144795 points
  • il y a 7 mois

Un gros regret de voir le rugby à Nice seulement au niveau de la nationale. A un certain moment il y avait certainement mieux à faire pour favoriser l'implantation du ballon ovale sur la Côte-d'Azur.

@cahues

ça tourne bien cette année . Je les vois monter en pro D2 . Après pour le top 14 c'est sûr que ça va être plus compliqué

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
News