Fin de carrière pour Lapandry ? L'ASM clarifie les choses
C'est la fin pour le joueur de 31 ans ?

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Le troisième ligne aile de l'ASM Alexandre Lapandry risque une fin de carrière suite à des commotions à répétition.

"On a tous une épée de Damoclès au-dessus de la tête". Ces mots sont ceux d'Alexandre Lapandry pour La Montagne lors d'une interview. Ils résonnent désormais avec les dernières informations le concernant. Lapandry est le plus ancien joueur du groupe clermontois. Arrivé en 2008 et aujourd'hui âgé de 31 ans, il a connu le 6 Nations 2010 en réalisant le Grand Chelem et le Brennus avec son club. Deux fois. Mais cette année 2020 ne l'a pas épargné. Victime de commotions à répétition dans sa carrière, puis positif au Covid en début de saison, il a perdu son père. 

Sportivement, on ne l'a plus revu depuis deux mois et demi face au Stade Français où il a dû quitter ses coéquipiers tôt dans le match suite à une commotion. La suite n'est qu'examen, repos et un tour dans un centre spécialisé en Suisse, où on apprend via La Montagne que plusieurs joueurs auvergnats y ont résidé. Les doutes s'installent du côté des supporters concernant la suite de sa carrière, parlant même de retraite anticipée. Mais le club a décidé de revenir sur ce sujet afin de clarifier les choses. 

Dans un communiqué officiel, les dirigeants auvergnats ont précisé que le joueur "va devoir patienter avant d’envisager un retour à la compétition." Sa récupération demande plus de temps après ces commotions et des dommages au niveau cervical. Lapandry n'a pas jeté l'éponge et le club confirme qu'il lui faudra deux mois de récupération supplémentaires avant d'envisager un retour sur les terrains. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Yonolan
    126413 points
  • il y a 10 mois

On sait qu'au bout d'un certains nombres de commotions sévères , les tissus cérébraux ne sont plus aptes à se régénérer sans séquelles.
Et c'est là que les risques de maladies dégénératives deviennent maximum
Et il semblerait que 3 commotions sévères soient le cap à ne pas franchir...
Alors oui c'est une vraie épée de Damoclès pour celui ou celle qui joue au rugby, dans sa qualité de vie post rugby

Et pour le rugby aussi

Bien triste de finir au placard. 👀

@Passovale

Je l'ai !!!!! On peut même dire qu'il aurait pu finir cintré !!!

Derniers articles

News
Transferts
Transferts
Sponsorisé News
News
News
News
News
Transferts
News
Ecrit par vous !
News