DESINTOX. Affaibli par le COVID, le XV de France va-t-il vraiment manquer de talent face à l'Ecosse ?
Désintox - Affaibli par le COVID, le XV de France va-t-il vraiment manquer de talent face à l'Ecosse ?

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Le XV de départ tricolore, amputé de ses meilleurs joueurs, pose question sur sa compétitivité. L'histoire récente plaide pourtant en faveur de nos Bleus.

Jusque-là, tout allait bien. Le début de l'ère Galthié coïncide avec le retour au premier plan de nos Bleus. Vainqueurs de l'Angleterre et du Pays de Galles en 2020, les coéquipiers du nouveau capitaine Charles Ollivon ne se sont inclinés qu'à une seule reprise depuis l'arrivée du sélectionneur, si on considère la défaite face au XV de la Rose (en finale de l'Autumn Nations Cup) comme un match nul, les deux nations n'ayant pu se départager au terme des 80 premières minutes...

La seule défaite ? Face à l'Ecosse, donc, il y a pile un an.

XV de France : accusé en interne, Fabien Galthié a-t-il percé la bulle sanitaire ?XV de France : accusé en interne, Fabien Galthié a-t-il percé la bulle sanitaire ?

Mais depuis une semaine, les quinze cas positifs au sein du groupe France (11 joueurs et 4 membres du staff) ont fait basculer l'euphorie en énervement. Entre la sortie médiatique hasardeuse de Serge Simon et les accusations en interne à l'encontre de Fabien Galthié, la chasse aux sorcières met de côté la nécessité sportive de s'imposer ce dimanche. Et tiens donc, ce sera face à l'Ecosse.

On fait le point sur les forces des Tricolores.

Ceux qui ne sont pas là

Un être vous manque, et tout est dépeuplé. Mais onze ? Voire même quinze si on compte les blessés (Cros, Ntamack, Vakatawa, Chat) de longue date, absents depuis le début du 6 Nations ? Voilà une équipe complète à l'infirmerie, ou à l'isolement

Chez les avants, Baille, Marchand, Chat, Mauvaka et Haouas font défaut en première ligne. L'absence du capitaine Charles Ollivon est aussi un coup dur, lui qui a su se relancer après une période quelque peu laborieuse en club. Surtout que François Cros, indiscutable avec le nouveau staff, était déjà absent. Si Romain Taofifenua fait aussi défaut, un potentiel remplaçant (Pesenti) n'a finalement pu venir renforcer le groupe...

Derrière, c'est aussi inquiétant. Les Bleus ne seront pas les mêmes sans Antoine Dupont, c'est une certitude. Titulaires face à l'Italie et l'Irlande, Arthur Vincent, Gabin Villière et Brice Dulin ne pourront pas non plus enchaîner. Mais par qui les remplacer ?

Ceux qui sont toujours là

Paul Willemse et Bernard Le Roux, soit l'intégralité de la 2e ligne. Les 3e lignes Dylan Cretin et Anthony Jelonch, l'un titulaire face à l'Italie, l'autre en Irlande, quand Grégory Alldritt a débuté à deux reprises. Matthieu Jalibert à l'ouverture. Gaël Fickou au centre, en patron. Et le duo Teddy Thomas - Damian Penaud aux ailes. Ils sont neuf joueurs testés négatifs, à avoir été titulaires depuis le début du 6 Nations. Soit plus de la moitié, tout de même.

C'est vraisemblablement sur eux que le staff va s'appuyer pour la composition, dévoilée ce vendredi.

L'histoire récente plaide pour ces Bleus

Tout à gagner, rien à perdre... Ou le contraire ? Le résultat tranchera sans doute la destinée de cette équipe de France A' qui n'en dit pas le nom. Pourtant, sur le papier, c'est une certitude, elle ne manque pas de talent. Qui aurait fait d'Anthony Bouthier un simple remplaçant, il y a encore quelques semaines ? Le Montpelliérain a l'occasion de se relancer à l'arrière, ce dimanche.

Au centre, l'absence de Vakatawa faisait déjà craindre le pire, mais Arthur Vincent a parfaitement rempli son rôle de joker. Pour suppléer ce dernier, on jurerait que Jonathan Danty peut profiter de sa belle forme en club et de son entente parfaite avec son compaire du Stade Français. Si le staff choisit l'option Moefana, rappelons que ce dernier avait convaincu à l'automne. Car l'histoire récente plaide pour le XV de France. En pleine guéguerre LNR/FFR, les Bleus s'étaient totalement révélés du côté de Twickenham. Un match de seconds couteaux, où les réservistes avaient longtemps tenu tête aux vice-champions du monde... 

Entre les revanchards qui bénéficient d'un peu de lumière (Serin, voire Ramos ou Geraci en cours de jeu) ou ceux qui accèdent enfin au rang de titulaire (Bourgarit, Kolingar, Bamba ou Atonio ou Aldegheri), pas sûr que le XV de Chardon ait la tâche si facile, sur la pelouse du Stade de France. Affaibli par le COVID, le XV de France va-t-il vraiment manquer de talent face à l'Ecosse ? On jurerait que non !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Article très utile, vu que c'est reporté-annulé...

Drôle d'ambiance qui s'annonce dimanche pour ce match tant attendu au départ :
Saint Denis morne plaine ?
XV d'Ecosse en kilt, pas sûr mais XV de France en kit, sûrement...

De talent non, mais de cohésion oui forcément. D'organisation et de planification du jeu à conduire cette semaine.
Le rugby c'est pas qu'une histoire d'hommes, c'est surtout une histoire de préparation technique, physique, mentale, or vue la gabegie actuelle je ne vois pas comment dans les têtes les mecs pourraient être focalisés à 100% sur le jeu.

De toute manière le match va probablement être reporté

  • Manu
    14516 points
  • il y a 7 mois

Je propose qu'on envoie l'équipe de France féminine, la seule à ne pas avoir été contaminée.

Derniers articles

News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News