Coupe du monde - Uruguay. La mystérieuse retraite internationale de Rodrigo Capo Ortega
La mystérieuse retraite internationale de Rodrigo Capo Ortega.
Le Castrais Rodrigo Capo Ortega se faisait une joie de participer à la Coupe du monde en Angleterre. Sa récente défection soulève de nombreuses interrogations.
Le 20 septembre prochain l’Uruguay débutera sa Coupe du monde avec un match face au Pays de Galles. Une entrée en matière relevée pour les Sud-américains à l’image des quatre autres matchs de poules qui les attendent. Sans vouloir manquer de respect aux Teros, ils ne devraient pas peser lourd contre l’Angleterre ou encore l’Australie. Il faut dire que la très grande majorité du groupe est amateure. Seuls quelques éléments possèdent une plus grande expérience à l’instar de Rodrigo Capo Ortega. Le deuxième ligne est une des pierres angulaires de la sélection uruguayenne, et son apport sera indéniable lors des rencontres. Sauf que le Castrais a soudainement annoncé qu’il ne participerait pas au mondial et ce, pour des raisons personnelles. Avant lui, l'Anglais David Strettle avait également choisi de tirer un trait sur le XV de la Rose pour se concentrer sur son nouveau club, l'ASM.Coupe du monde - Uruguay. La mystérieuse retraite internationale de Rodrigo Capo OrtegaCoupe du monde - Angleterre. David Strettle renonce au mondial au profit de l'ASM

Capo Ortega a-t-il subi des pressions de la part de son club ?

Prendre sa retraite internationale à 34 ans n’a rien de surprenant. Mais on ne peut s’empêcher de rester dubitatif face à ce choix alors que Capo Ortega avait récemment montré un grand enthousiasme à l’idée d’affronter la crème du rugby mondial en Angleterre. À l’heure actuelle, difficile d’en savoir plus. Sa fédération n’a pas eu de nouvelles depuis deux semaines. « A chaque fois que nous avons parlé avec lui, il n’a cessé de dire qu’il était impatient de jouer et qu’il voulait jouer », confie un représentant de la fédé uruguayenne au Telegraph. Selon un porte-parole de son club, « ce n’est pas à cause de Castres. C’est une décision personnelle ». Le site anglais fait cependant le rapprochement avec les récentes déclarations du Samoan Dan Leo. Il y a quelques semaines, l’international a en effet révélé que certains clubs (notamment du Top 14) exerçaient régulièrement des pressions pour que leurs joueurs représentant les nations du Pacifique tirent un trait sur leur sélection nationale sous peine de voir leur salaire baisser sérieusement. Ce ne serait pas le cas avec Capo Ortega d’après le Castres olympique. D'autres raisons peuvent expliquer cette décision comme le fait que sa femme soit enceinte ou bien qu'il ait subi plusieurs commotions cérébrales récemment.Coupe du monde - Uruguay. La mystérieuse retraite internationale de Rodrigo Capo OrtegaDan Leo balance : les joueurs du Pacifique forcés d'arrêter leurs carrières internationales par leurs clubs

Les nations mineures, dernière roue du carrosse

Malgré tout le doute demeure et il n’a guère un effet positif sur l’image de la Coupe du monde. L’absence de Rodrigo Capo Ortega ne changera pas la donne pour l’Uruguay, amené à perdre une partie voire tous ses matchs de poule. Mais si on considère que la Coupe du monde doit permettre aux meilleurs joueurs de s’affronter, il faut que chaque pays dispose de ses cadres pour avoir non seulement sa chance, mais aussi pour inspirer les prochaines générations et faire de ce mondial une grande compétition. À l’heure actuelle, l’article 9 du règlement de World Rugby oblige les clubs à libérer leurs internationaux. L’instance internationale peut agir s’il n’est pas respecté, mais seulement dans le cas où le ou les joueurs se sont plaints. Ce que peu font sous peine de représailles de la part d'un employeur qui veille sur ses intérêts.

Toujours est-il que ce sont les nations mineures du rugby mondial qui en pâtissent une fois de plus. Si World Rugby est fière de ses 74 millions d’aide sur quatre ans, elle pourrait faire plus alors que Coupe du monde en Angleterre devrait remporter plus de 200 millions d’euros. Le président du syndicat des joueurs Rob Nichol propose ainsi de reverser une partie de cette somme aux petits pays comme elle le fait avec les gros (10 millions par pays). Ce qui pourrait notamment leur permettre de payer leurs joueurs. Mais ce n’est pas le seul problème : on pense également au temps de récupération inégal entre les matchs durant le mondial ou encore à la règle qui permet aux nations majeures de « piller » certains pays.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • harryc
    138 points
  • il y a 3 ans

Comme je le disais, fin de la polémique avec Capo qui s'explique sur le site off du CO.
Messieurs les pisse vinaigre, il va falloir trouver autre chose.

  • la tangue
  • il y a 3 ans

Bon la vérité est qu'on va se faire apero tapas à la maison

  • benny
    15281 points
  • il y a 3 ans

Comme Tinoulet, je trouve ça suspect. Je pense qu'un joueur pro qui a les moyens de jouer pour son pays à une coupe du monde ne la refuse pas à moins d'avoir de bonnes raisons ou d'y être contraint.
J'ai du mal à croire que finir sa carrière internationale sur une coupe du monde ne lui fait pas envie.

L'excuse de la femme enceinte... la coupe du monde est en Angleterre, c'est pas le bout du monde, et pour un joueur de cette importance le staff de l’Uruguay lui laisserai une certaine latitude . Aprés pour les commotions je sais pas...
Bref, moi ca me parait suspect

Bien sur que c'est suspect comme situation! Aprés il n'y peut être rien de malsain mais ce n'est pas sur

Le fait est qu'on aura jamais le fin mot de l'histoire...

Bon courage à lui pour la prochaine saison du CO
Et bon courage à l'Uruguay dans un poule bien "dense".

un guerrier ce capo faut respecter son choix , il sera en forme pour le co est tant mieux!!! pour peut etre sa dernière saison apres avoir tant souffert cette année avec le spectre de la prod 2, meme si on aurait maintenu malgré le maintient de Bayonne car ils ont plus d'argent mais il vaut mieux etre maintenu sur le terrain que par le budget

  • TPhib
    37224 points
  • il y a 3 ans

On n'a pas le pouvoir de lancer des polémiques. Mais compte tenu des récentes déclarations de Daniel Leo, on est en droit de se poser des questions dans ce genre de cas. Surtout quand c'est aussi confus. Ça fait aussi partie du travail du journaliste.

  • TPhib
    37224 points
  • il y a 3 ans

Le fait est qu'on ne reproche rien à personne. C'est juste que la situation est confuse et qu'elle soulève des interrogations. Même sa fédération s'en pose, c'est dire.

  • harryc
    138 points
  • il y a 3 ans

Il met fin à sa carrière internationale pour se consacrer à sa famille qui va s'agrandir et à son club (ou il effectuera sans doute sa dernière saison). Je ne vois pas ou est le problème. il faut sans doute lancer des polémiques pour remplir les pages à l'intersaison.

Peut-être que Rodrigo se sent plus redevable auprès du CO que de son pays. Le CO a fait de lui le joueur qu'il est, lui a sûrement permis de vivre confortablement aussi. A 34 ans, il a peut-être envie de se donner les moyens physiques de faire une grosse saison avec son club, d'autant que la dernière fut assez rude pour les nerfs...cette explication en vaut une autre, je vous l'accorde.

  • GhisM
    1025 points
  • il y a 3 ans

Vous êtes sérieux ? L'année dernière, alors qu'on jouait le maintien, Castres l'avait laissé partir pour jouer les qualifs avec l'Uruguay, pourquoi ils auraient soudainement refusés de l'envoyer ?

Faut aussi savoir qu'il a effectivement 34 ans, et la dernière campagne de qualif était sans doute la "dernière fois qu'il portait le maillot", bref rien d'anormal quoi...

Seuls Rodrigo et le CO savent le pourquoi et je me garderais bien de prendre position.
Une seule remarque: ma pensée va vers ces pays qui avancent péniblement mais courageusement pour que notre sport puisse s'y développer et ils auraient besoin, à l'évidence, de leurs tauliers habitués aux grands matches qui feraient un bien immense auprès des jeunes de leur pays...
Mais je le répète: trop de paramètres nous échappent pour pouvoir donner un avis tranché..
En tout cas sur les terrains du Top14, RCO: quel combattant !!

  • indy
    23083 points
  • il y a 3 ans

Ca sent mauvais ce genre d’attitude... tout le mépris des clubs riches vis a vis des "😜etits" pays de rugby où ils s'approvisionnent allègrement en joueurs de talent

Pour moi, il n'y a pas de questions à se poser, chacun voit midi à sa porte, et de toute façon, nous n'aurons jamais de réponse à la question ''a-t-il subi des pressions de son club''. Souhaitons seulement que ce ne soit pas pour raison de santé...

Je suis prêt à croire que Castres lui ait demandé de rester à disposition de son club. Ceci dit, Capo Ortega ne fait-il pas parti de ses joueurs qui ont multiplié les commotions ces dernières saisons et qui ont quand même du mal à arrêter ?

Derniers articles

News
News
News
Transferts
News
News
Transferts
Sponsorisé News
News
News
News