Coupe du monde féminine - Les 5 points à retenir de la victoire de la France sur l'Australie (48-0)
Coupe du monde Rugby Féminin : la France a dominé l'Australie.
L'équipe de France féminine a déroulé pour enchaîner un deuxième succès dans ce Mondial. Prochaine étape, l'Irlande.

Une grosse défense

On peut gagner 48 à 0 et d'abord saluer... la défense ! Les Tricolores ont littéralement étouffé leurs adversaires en mettant les barbelés. Notamment en début de rencontre, où l'Australie a vite compris qu'elle n'aurait pas le loisir de mettre en place son jeu. Ménager et Mayans se sont régalées et les lignes arrières - Poublan et Drouin en tête - ont également mis le casque à pointe. SOLIDE ! Contre le Japon, les Bleues avaient encaissé deux essais et s'étaient montrées parfois indisciplinées. Elle a parfaitement remédier à ça. Résultat ? Un adversaire fanny.

Une équipe bien mieux en place que l'adversaire

C'est l'une des conséquences de la très bonne défense tricolore. Les Australiennes n'ont pu enchaîner, et leur jeu manqua cruellement de vitesse. De l'autre côté, les Bleues ont impressionné, jouant avec justesse grâce à leur système parfaitement assimilé. La France n'a pas eu froid aux yeux avec beaucoup de coups tentés et des soutiens permanents et les avants furent aussi au rendez-vous comme sur ce groupé pénétrant menant à l'essai de Gaëlle Mignot. Le bonus offensif a été obtenu dès la demi-heure de jeu, les Bleues menaient 29-0 à la mi-temps et n'ont pas levé le pied, en témoigne le score final.

Shannon Izar, le facteur X

Pas utilisée le weekend dernier, elle a signé un doublé dès le premier quart d'heure. Après vingt-cinq minutes, c'était le triplé... Shannon Izar est parfaitement entrée dans la compétition et donne décidément un sacré mal de tête au staff avec des joueuses de qualité sur ce poste (Izar, Pelle, Grassineau, Guglion...). Izar a su finir les coups mais aussi mettre elle-même le danger dans la défense. Ce qu'on lui demande ! Audrey Forlani, Chloé Pelle (x2), Romane Ménager et Gaëlle Mignot ont inscrit les autres essais de la France.

Toujours pas de réussite face aux perches

Caroline Drouin n'avait pas réglé la mire face au Japon, et Montserrat Amédée n'a pas fait mieux face à l'Australie. Audrey Abadie s'y est essayée avec plus de réussite avec un poteau rentrant. Mais globalement, les Bleues laissent trop de points en cours de route. Face au Japon et à l'Australie, largement dominés, les conséquences ne sont pas lourdes. Mais quand l'adversaire sera plus coriace (Irlande, Canada, Nouvelle-Zélande, Angleterre...), ces points compteront... Par ailleurs, Drouin anime parfaitement le jeu tricolore depuis deux matchs.

Finale face à l'Irlande

L'Irlande s'est fait peur face au Japon. Menées 0 à 14 à la pause, les Vertes sont remontées en seconde période pour finalement l'emporter 24 à 14. Sans décrocher le bonus offensif. Dans "leur" Coupe du monde, les Irlandaises (8 points) affronteront donc les Françaises (10 points) à pour la place de premier de poule qui assure une place en demi-finale. Pour rappel, le meilleur deuxième des trois poules pourra également prétendre aux demi-finales. Rendez-vous ce jeudi !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

En fait, le titre est mensonger : il n'y a pas 5 points sur le match des filles, mais 4 seulement !
Le dernier étant tourné vers le futur ...

Déjà que je déteste ce type d'article en 5 points mais si en plus il y a maldonne !

Les 5 points à retenir sont simples : un essai non transformé, ça fait 5 points. et même si quasi aucune pénalité n'a été tentée (Guy en a fait des cauchemars), on peut pas gagner une coupe du monde sans buteur, sauf si on roule sur tout le monde.

  • Ahma
    71218 points
  • il y a 1 an
@Pizzapanucci

Chez les femmes, si : les buteuses des meilleures équipes réussissent jusqu'ici 20 à 30 % de leurs transformations ( avec une exception pour les Néo-Zélandaises qui ont dû en réussir les 2/3 contre Hong-Kong, mais je soupçonne que la plupart des essais ont été marqués entre les poteaux ).

@Ahma

La dernière coupe en France, il me semble qu'on a perdu de peu à cause de coup de pieds ratés (et que Magali Harvey avait mal chargé deux fois pour le coup de pied). On avait réussi la grosse remontée, mais failli face aux perches.
Mais je suis d'accord avec toi, les féminines utilisent moins les drops et les points pris au pied.

  • Ahma
    71218 points
  • il y a 1 an
@Pizzapanucci

Je voulais juste rappeler que le faible taux de réussite de nos buteuses n'est pas anormal, ceci dit tu as raison sur le fait que le sort d'un match peut très bien se jouer là-dessus.

Ce qui m'a surpris c'est l'état de forme des Australiennes. Leur 14 est clairement en surpoids et à regarder sa ceinture abdominale ce n'est pas du muscle.

@Un riz savant scie

Regarde la numéro 10 NZ, tu seras surpris...
Et pourtant !

  • Ahma
    71218 points
  • il y a 1 an
@Un riz savant scie

Une admiratrice de Caucaunibuca.

@Ahma

Encore une référence fidjienne, c'est de l'idolâtrie 🙂

  • Ahma
    71218 points
  • il y a 1 an
@straits

J'avoue, et lui par dessus tous. J'ai d'ailleurs moi aussi, à l'instar de l'ailière australienne, rendu hommage à Caucau en engraissant quelque peu. Mais bien que je me sois arrêté quelques dizaines de kilos avant lui, ça a bien plus affecté ma vitesse de course, allez comprendre.

les filles régalent
le plus dur sur cette compet et qui nous fait souvent défaut en EDF c'est monter en puissance et maintenir le cap jusqu'au graal, rester concentré toute la compétition va etre notre challenge

Je retiendrais aussi que Rugby à VII et Rugby à XV sont des sports bien différents...

@MARCFANXV

c est clair!!! autant j aime beaucoup les deux, autant j aurais eu du mal a jouer au 7.
en même temps, les profils du 7 sont beaucoup plus limités que ceux du XV...

@dusqual

Disons que le pilier de Fed3 risque de trouver la reconversion au 7 un poil difficile en effet.

@Silkerin

Inversement, un joueur de 7 ne pourra aller plus loin que la 3e ligne en XV 🙂

  • Ahma
    71218 points
  • il y a 1 an
@straits

Sauf certains Fidjiens.

@Ahma

Ah oui juste mais c'est un peu un cas particulier quand même.

  • Ahma
    71218 points
  • il y a 1 an
@straits

Pour être particuliers, ils sont particuliers, aucun doute.

Commentaire extrêmement pauvre, faites excuse, paradoxalement ma fascination pour les Fidjiens m'enlève toute inspiration.

@Ahma

Frères de bar (là où on les trouve quand même le plus souvent...) ?

  • Ahma
    71218 points
  • il y a 1 an
@straits

Les bars c'est pas mon truc, mais je ne le dis pas trop fort, je risque l'interdiction de site.
Quant aux Fidjiens, les témoignages sur la détresse de certains en France, où ils sont totalement perdus, me fait hésiter à plaisanter sur les abus ( d'alcool entre autres ) qui en découlent.

@Silkerin

pareil pour slimani ou maestri au final. en gros les deux premieres lignes ont pas leur place. et pour ce qui est des petits, ils ont intérêt a étre très rapides parce que le physique parle pas pour eux.

@MARCFANXV

Pas forcément si éloignés si on prend le temps de s'y adapter.
Portia Woodman en est le parfait exemple.
Mais elle s'est entraînée dur en défense et au niveau du placement pour passer de l'un à l'autre !

@straits

Et elle a marqué 8 essais l'autre jour... pas mal pour une fille qui vient du 7!

@Le Haut Landais

Sur la chaîne sur laquelle j'ai regardé le match, ils expliquaient qu'elle avait fait un travail spécifique pour se remettre à niveau et se parfaire au quinze avant de rejoindre les Ferns.
Ce travail portait spécifiquement sur les 2 points cités: la défense, le (re)placement dans les phases offensives et défensives.
Après, pour une fille de sa classe et de son expérience, cela a sans doute été plus simple.
Et il faut voir comment elle se balade entre les joueuses qui ont l'air de quilles devant elle, l'héritage du 7 est là, c'est sur !

@straits

Elle met un vent a l'ailiere adverse sur son 3e essai je crois qui est vraiment impressionant, ca doit etre la petite soeur de Flash

  • sylche
    37128 points
  • il y a 1 an

Du beau boulot ET une touche de french flair, collectif et individuel (voir le geste d'interception de Shanon Izar pour son 2è essai)

Les 5 points à retenir:
- elles jouent collectivement 10'000x mieux que nos mecs
- faut à la fin du tournoi de toute urgence virer Novès et le remplacer par le staff des filles.
- le Rugby Aus sombre en général, c'est la maaarde.
- elles ont plus de couilles que nos bonshommes.
- elles jouent collectivement 10'000x mieux que nos mecs

  • mimi12
    62341 points
  • il y a 1 an

Même si il y a quelques petits détails à peaufiner , cela fait plaisir de voir une équipe de France de rugby qui gagne et qui joue libérer !

très beau match!!!
les australiennes n'ont jamais pu sortir la tête de l eau, c est peu dire. même si ce ne sont pas les anglaises ou les neoz, un score pareil n est pas anodin, face a une des grosses équipes de la compétition. ce n était pas non plus les japonaises ou hongkong. j'ai vraiment l impression que l edf a passé un palier.
a voir ce que ca donne face aux irlandaises, mais quand on voit comme elles ont bataillé face aux aussies et aux nippones, ça me parait compliqué pour elles de réussir à battre nos bleues...
en tous les cas félicitations les filles, vous m avez fait vibrer!!

  • INDI34
    1481 points
  • il y a 1 an

Du jeu encore et toujours, bravo les filles, quel régal !!!!!!!!!!!! Mais attention il faut régler la mire, Audrey Abadie semble la mieux placer pour cet exercice.. Allez les Bleues..

@INDI34

j ai l impression qu aucune équipe n a de buteuse fiable. alors c est sur, y a une marge de progression énorme sur le jeu au pied dans son ensemble, mais ca me parait vraiment général.

@dusqual

Je me suis fait la même réflexion depuis plusieurs compétitions. J'ai l'impression que le but au rugby féminin c'est un peu l'équivalent des gardiennes au foot féminin, c'est assez "faible". Sans réussir à me l'expliquer car en dehors d'une différence de puissance évidente avec les mecs, je ne vois pas trop de raison pour laquelle les femmes auraient du mal avec le but.

@Team Viscères

parce que pour etre bon au but il faut passer des heures a s entrainer a botter ou au moins avoir un vrai talent pour la chose. quand t es pro, tu le fais, quand tu l es pas... beh ca dépend des gens...
je pense pas que les filles fassent du rugby pour se retrouver en tete a tete avec les poteaux, mais plutot pour la camaraderie.
chez les mecs, en plus, tous les points sont importants, tant l opposition peut s avérer stérile parfois et là, le buteur fait la différence. chez les filles c est beaucoup moins courant.

@dusqual

oui enfin, quand tu vas voir des matchs de jeunes -18, voir -16, tu as des gamins qui passe des pénalités lointaines ou des transformations en coin. Pourtant ils ne sont pas pro.

@Tomdiabolus

j ai dit quand t es pas pro, ça dépend des gens.

moi aussi quand j'étais petit je tapais bien, mieux que certains pros actuels et en plus des deux pieds. pourtant j ai jamais voulu être pro comme potentiellement tes jeunes en -16 ou -18. par contre je voulais être prof de sport alors je touchais a tout en sport et ce depuis mes 5 ans.
je connais assez peu de femmes qui ont fait autant de sport que moi étant jeune, même chez celles qui sont allées vers une pratique confirmée, quelle que soit la discipline.
les filles qui faisaient un sport avec moi n en faisaient pas d autre en général. a 15 ans, la ou je faisais un vingtaine d heures de sport par semaine, les plus assidues en faisaient 5-6. et je compte pas les petits foots avec les copains sur les terrains vagues ou au bahut.
bref, sorties de l ecole de rugby, elles jouent pas au pied et si elles ne font pas une autre discipline comme le foot a coté, taper c est loin d etre automatique.
chez les mecs, meme sans jouer en club, qui n a jamais fait de foot dans la cour ou tapé des chandelles pour ceux qui vivent dans le sud ouest?? est ce qu il y a beaucoup de filles qui le font aussi?
la différence vient en grande partie de là.

@dusqual

C'est sûr qu'être pro facilite les choses, et que plus il y a de pratiquants et plus tu as de talents qui émergent. Mais même avant d'être pro, on a vu émerger des génies et des forçats de l'entrainement chez les mecs. Et je ne vois aucune raison pour que cela n'arrive pas chez les femmes, être un génie ou un perfectionniste est indifférent du sexe.

@Team Viscères

c est pas faux, mais la médiatisation était déjà là depuis longtemps. et surtout, chez les hommes le buteur fait souvent la différence, là ou c est moins souvent le cas chez les femmes. ça arrive, mais ça reste rare.
chez les mecs regarde les meilleurs marqueurs de l histoire. le premier qui jouait avant le pro, c est gavin hastings (18e de la liste) et il a plus de deux fois moins de points que le premier.
je dis pas, pour l époque c 'etait un cador, mais bon il est loin derriere et c'etait juste avant le pro. a l epoque il y avait deja presque autant de matches internationaux qu aujourdhui.

@dusqual

Bonne remarque sur l'impact de la professionnalisation ! Jamais je n'aurais imaginé un tel écart...

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
Amateur
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News