Clermont : une saison imparfaite pour mieux rebondir ?
Damian Penaud et Clermont sont sur le pont pour retrouver les sommets.
La saison 2019/2020 ne restera pas dans les annales du côté de Clermont. Le prochain exercice doit permettre à l'ASM de retrouver les sommets.

La saison 2019/2020 écourtée en raison du Covid-19 a vu les hommes de Franck Azéma terminer à la sixième place. Une moitié de saison en demi-teinte marquée par certaines méformes des cadres de l’équipe à leur retour de la Coupe du Monde au Japon en début d'exercice. Cette saison fut également marquée par des carences dans le jeu, qui furent toutefois pointées du doigt, et des difficultés à respecter les quotas JIFF. L’ASM a toutefois annoncé un recrutement et des changements dans le staff plutôt intéressants.

Avant l’annonce de la fin du TOP 14 le 30 avril par la FFR, la LNR et la ministre des sports, les derniers vices-champions de France pointaient à une peu habituelle sixième place. Néanmoins qualifiés pour les quarts de finale de la Champions Cup (qui auront finalement lieu le weekend du 19 septembre), les Clermontois ont en réalité vécu une saison 2019/2020 à double visage, n’affichant pas les mêmes prestations en championnat ou en Coupe d’Europe.Gabriel Ibitoye joue tout seul contre la défense de Clermont [Vidéo]Gabriel Ibitoye joue tout seul contre la défense de Clermont [Vidéo]En effet, les Auvergnats ont comme à leur habitude débuté leur campagne européenne sur les chapeaux de roue. Ces derniers ont infligé plus de 50 points aux Harlequins, en livrant une démonstration de force au public du Michelin (7 essais, bonus offensif). Malgré un faux pas à Ulster, un des clients aux phases finales, les Clermontois ont enchainé les victoires et les points de bonus dans une poule plutôt homogène. Cette phase de poules fut très satisfaisante, avec notamment des lancements de jeu en attaque pragmatiques et léchés. Meilleure attaque des phases de poules et solide premier de la poule 3, les Jaunes et Bleus rencontreront le Racing, au Michelin, en septembre.

Néanmoins, en TOP 14 ce fut autre chose. 10 victoires, 7 défaites et surtout un seul petit point de bonus (contre Agen lors de la 17e journée, 32-15). Depuis la saison 2009-2010, seulement l’Aviron Bayonnais n’avait récolté aucun point de bonus avant la 17e journée. Un fait rare pour les clubs du TOP 14 et encore plus pour l’ASM, souvent caractérisé par un jeu d’attaque et de mouvement. Les Jaunards avaient déjà récoltés 7 points de bonus avant la 17e journée lors de la saison 2018/2019.

Le jeu clermontois en championnat agace les amateurs de rugby et supporters, assez furieux (par ailleurs de moins en moins nombreux au mythique Stade Marcel Michelin). Un jeu peu alléchant, moins offensif, marqué par les multiples fautes de mains. Un jeu plus frontal, moins dans l’évitement. Enfin, un jeu se reposant sur les nombreux X-factor de l’ASM (Aliveriti Raka, Damian Penaud, Peceli Yato…). La défense fut aussi critiquée. Habitués aux premières places du classement des défenses, les hommes de Franck Azéma figuraient cette saison à la dixième place des moins bonnes défenses du TOP 14 avec 377 points dont 45 essais encaissés.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Cet article est financé par les adhérents, sans qui il n'aurait pas pu être publié. Vos adhésions nous ont permis de mobiliser plusieurs personnes pour cette publication. Vous pouvez y accéder et débloquer toutes les fonctionnalités des adhérents en nous soutenant !
Clément Alph
Clément Alph
Cet article est rédigé par Clément Alph, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Nous n'avons pas souvent eu un banc de grande qualité ou un effectif très jeune. Notre qualité première me semble être notre capacité à produire un jeu très précis et rapide. Lorsque nous avons fait de bonnes saisons, c'est parce que nous avions une jeu précis, rapide et surtout une très bonne défense avec des individualités qui permettaient de finir les coups.

Cette année il a fallu je pense commencer la transition et au vu des résultats je pense que l'on a réduit la voilure en top 14 en mettant peut être plus des "anciens" pour la coupe d'Europe ?

Il va falloir arriver comme d'autres équipes de top 14 à avoir de la concurrence de haut niveau et le plus JIFF possible pour le futur mais heureusement, tout est anticipé depuis longtemps pour ne pas ralentir la machine.

Derniers articles

News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News