Clermont désavantagé face à l'Ulster à cause... des consignes de l'arbitre ?
Matthew Carley en Ulster pour le match de Clermont, ce samedi.
Les arbitres vont-ils devoir... se taire en plein match, s'ils ne sont pas bilingues ? Le débat est lancé.
En France, Wayne Barnes est l'un des arbitres les plus respectés. Et rien à voir avec son coup de pouce donné en 1/4 de finale du Mondial 2007 ! Si l'Anglais est si populaire dans l'Hexagone, c'est parce qu'il fait l'effort de parler dans la langue de Molière lors des matchs impliquant les Bleus, ou des clubs français. Ce qui n'est pas le cas de tous les officiels, disons-le...
Être polyglotte va-t-il devoir être bientôt la norme pour arbitrer au plus haut niveau ? Un homonyme de Barnes - Stuart de son prénom - lance le débat. Pas n'importe qui donc, puisque l'ancien n°10 de Bath a été sacré quatre fois champion d'Angleterre, portant le maillot du XV de la Rose à dix reprises. Devenu éditorialiste pour le Sunday Times, il confie sa frustration après la rencontre Ulster - Clermont, où Matthew Carley s'exprimait en anglais : 

Il y a deux problèmes avec ça : une communication biaisée en faveur de l'Ulster, et les commandements donnés en plein match dans le feu de l'action, qui représentent la majorité des consignes sur le terrain. Avoir un arbitre donnant des directives que seule une équipe peut comprendre est un désavantage inacceptable. 

Pour Barnes, l'équation est simple à résoudre : "les arbitres devraient s'abstenir "d'aider" les équipes dans le feu de l'action, si l'une des deux équipes parle une autre langue." L'Anglais va plus loin :

Le dernier match de l'Angleterre dans le 6 Nations est à Rome. Imaginez si Pascal Gaüzere décidait de faire comme Carley en aidant les joueurs, mais seulement en italien. Les supporters anglais seraient furieux de cette injustice ! La RFU se plaindrait, et World Rugby réagirait. On n'attend pas des arbitres anglophones qu'ils soient bilingues, alors pourquoi les autres devraient l'être ?

Lors de la dernière Coupe du monde, les arbitres tricolores avaient notamment brillé pour leur niveau anglais, échangeant dans la langue de Shakespeare... même en se parlant entre eux ! Alors, d'accord avec Stuart Barnes ? Dédé Puildébut donne son avis :

Point Arbitrage :

C'est en demander encore un peu plus aux arbitres. Il faut donc que les arbitres parlent italien, espagnol, anglais, français et japonais. Il ne restera plus beaucoup de temps pour travailler son arbitrage ! La directive de l'EPCR est d'au moins parler en anglais. Si on rajoute une autre langue comme Wayne Barnes, c'est un bonus.

Ce que Stuart Barnes ne dit pas, c'est le nombre d'anglophones présents dans les équipes... françaises. Pour une fois qu'il y a un avantage à avoir de nombreux étrangers dans les effectifs !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Je pense que les joueurs comprennent quand même les injonctions simples "reculez", "lachez", "1er arrêt", etc...
et les numéros en anglais "eight Hands up !", (le 8 lachez !)
En tout cas tous les joueurs devraient en être capable. Après si l'arbitre doit expliquer un truc, il y a en effet toujours un joueur anglophone dans l'équipe.
C'est sympa de la part du rosbeef de vouloir mettre tout le monde sur un même pied d'égalité, mais si ca avait été le cas nous aurions gagné les finales arbitrées par Craig joubert.
A nous de nous adapter, et aux arbitres d'être aussi concis que possible lors des phases de jeux pour des injonctions simples afin que nos frenchies puissent comprendre !

  • ephileth
    6069 points
  • il y a 4 semaines

C'est marrant mais ne pas comprendre l'anglais, il n'y a qu'en France que cela pose problème il serait peut-être temps de se remettre en question.
Et puis comme c'est souligné dans l'article il y a beaucoup d'anglophones dans les clubs français (d'ailleurs quand les arbitres en top 14 sont obligés de parler en anglais à certains joueurs ça ne dérange personne...)

Vu ce que sont payés les joueurs pro de nos jours je ne pense pas qu'un tout petit minimum d'anglais soit une demande fantaisiste.

Le principe devrait être simple : l'arbitre n'a pas à commenter les actions . Si un joueur se met à la faute il siffle point barre .

Le rôle du relais du capitaine dans une équipe car des fois même si l'arbitre est français on comprend pas tout ce qu'il peut dire... A quand le dico Français/Arbitre-Arbitre/Français

Personne ne demande à personne d être quadrilingue...
Ceci dit c'est pas non plus compliqué pour qu un arbitre international d apprendre les mots de base des équipes qu il arbitre comme lâcher... Ou hors jeu
Tout comme ça me paraît normal qu un capitaine doit pouvoir s exprimer et comprendre l anglais ou qu un joueur sur le terrain fasse la traduction au capitaine
Dans le jeu courant, l arbitre n a pas à faire des discours ni pour l une ni pour l autre des équipes et en cela Barnes a plutôt raison

@sapiac76

Du coup on réclame un truc injuste. Quand on rencontre des italiens et que l'arbitre va parler uniquement en anglais et en français ils vont se retrouver dans la même position "désavantagée" sur l'on trouve soit disant inacceptable. Du coup si notre logique réclamant le français dans la bouche des arbitres est vraiment une logique d'équité, on doit réclamer aussi l'italien pour les clubs italiens.
Puis il y a des clubs russes, roumains, etc. donc du coup en fait c'est bien plus que quadrilingue...

ya parler anglais et parler anglais

pour un joueur francais lamba (nous l'appelerons Louis), un arbitre anglais peux lui parler d'homme a homme en anglais, avec contact avec les yeux (enfin je me comprends) et automatiquement en se calant a son niveau de comprehension et il comprendra

Par contre, lui balancer une consigne dans un anglais rapide au milieu de l'action etdont il sait meme pas si c'est pour lui , ca peux lui faire des noeuds dans la tete

deja qu'on voit en Top 14 des joueurs francais a la faute, l'arbitre francais leur cri "NON fait pas ca" et boum, ils font quand meme le tour du ruck pour prendre le ballon, c'est pas simple

Alors là franchement, je ne comprends pas. Pour une fois qu'un Anglais défend autre chose que sa langue tout le monde lui casse du sucre sur le dos.
Je trouve ça franchement remarquable que des arbitres (Barnes n'est pas le seul) face l'effort de parler français. Pour les joueurs c'est super (l'arbitre fait un effort pour les comprendre et pour les aider) et c'est également génial pour les supporters.
J'ai regardé Racing-Munster avec des amis pas franchement branché rugby, ils étaient franchement content d'avoir la VF et pour comprendre un peu mieux ce qui se passe.

Alors certes, nous avons à faire des efforts c'est évident, mais un petit effort de la part des anglophones me semble normal et bénéfique pour tout le monde

  • Jak3192
    53710 points
  • il y a 1 mois

Une seule solution:
la méthode A Mimile pour les non anglophones

  • Kalou
    4018 points
  • il y a 1 mois

Sinon il y a le latin, mais c'est mort.
L’Espéranto peut être ?

Un peu présomptueux de vouloir que le monde s'adapte à la France.

Qu'ils ne parlent qu'anglais et je pense que ça permettra de clarifier les choses. Par contre qu'ils utilisent les mêmes ordres de façon à ne pas désavantager les non-anglophones.

Comme les commandements en mêlée, comme ça dans le feu de l'action le corps répondra plus facilement j'imagine.

  • Yonolan
    64336 points
  • il y a 1 mois

Ou va t'on ?
A quand les arbitres obligés de parler le Rory Kockott pour qu'ils comprennent ce qu'il dit et qu'ils évitent de le sanctionner ?
Plus sérieusement l'anglais me semble inévitable et je pense que les commandements et les directives des arbitre doivent pouvoir faire l'objet de termes et de phrases codifiées faciles à apprendre aux joueurs de toutes les nations y compris avec les spécificités de chaque poste et y compris pour les réfractaires à la langue de Shakespeare ...
Mais bon pour une fois qu'un anglophone ne défend pas la suprématie sans partage de sa langue, on va louer cet effort ...

  • epa
    36262 points
  • il y a 1 mois

"C'est en demander encore un peu plus aux arbitres. Il faut donc que les arbitres parlent italien, espagnol, anglais, français et japonais. " La moindre occasion est bonne pour faire le Caliméro.
Ce n'est pas du tout ce que demande Barnes.
Je fais un copié/collé de l'article
"Pour Barnes, l'équation est simple à résoudre : "les arbitres devraient s'abstenir "d'aider" les équipes dans le feu de l'action, si l'une des deux équipes parle une autre langue."

J'ignorais que Gahuzère-"ze baul iz euveyeubaul, ze baul"- parlait italien !... Sérieux, les joueurs pourraient faire l'effort de se mettre à niveau en Anglais... Pour les matchs avec ref monoglotte mais aussi pour leur carrières et les compétitions hors-sol...

  • adourAB
    2650 points
  • il y a 1 mois

En escrime les commandements sont en français. Cela marche parfaitement dans le monde entier. Au rugby, ce doit être l’anglais. Suffit de bien classifier ces commandements.

@adourAB

Enfin c'est quand même pas la difficulté d'arbitrage. Ça revient à réduire l'arbitre de rugby aux paroles qui sont associés de gestes.
D'autant qu'en escrime, les explications ne se font pas en direct mais après coup.

  • Jak3192
    53710 points
  • il y a 1 mois
@adourAB

J-y pensais aussi mais ya moins à dire...

@Jak3192

touché

  • adourAB
    2650 points
  • il y a 1 mois
@LaGuiguille

Là on parle des seuls commandements dans le jeu. C’est à sens unique et un monologue de l’arbitre.

  • Revahn
    12946 points
  • il y a 1 mois

"We are in France. We speak French... OK?"

Plus sérieusement, c'est un faux problème.
La plupart des joueurs comprennent les consignes en anglais, voir même, parlent anglais...

@Jonathan Sextoy

voir meme sont anglais

@LaGuiguille

"Voir même parlent anglais"
"Voir même sont anglais"
Défense d'y "voire" ?

@lelinzhou

Tu chipotes mon ami 😃
Bise

@Jonathan Sextoy

Avec cet écusson, tu ne devrais pas dire "bise" mais "mistral".

Le RCT a été avantagé lors d'un de ses matchs de challenge cup, l'arbitre était italien et il ne parlait qu'avec Parisse !!! 😄 😄 😄

  • cahues
    114777 points
  • il y a 1 mois
@Jonathan Sextoy

Je suis pas sur qu'un arbitre puisse parler autant que Parisse durant une rencontre...

Vu son accent, je ne suis même pas sûr que tous les joueurs anglophones comprennent Nigel Owens

@Grand Sachem aux sages commentaires

C'est vrai que l'accent gallois est difficilement compréhensible.
Lors de mon dernier séjour à Cardiff, j'avais beaucoup de mal à comprendre les gens, en Écosse, c'est beaucoup plus facile !

@Jonathan Sextoy

J'ai pas entendu ca souvent. Meme les anglophones ont plutôt tendance a se plaindre de l'accent écossais. Je trouve Owens tres comprehensible

Désavantagé... que le mot et fort et le titre... putaclik...

Je rejoins TV, les joueurs jouent à l'international, l'ECPR demande aux arbitres au minimum de parler anglais, donc les joueurs itou. Après si certains parlent d'autres langues tant mieux pour eux et pour les joueurs, mais en dehors de ça...

Si on pousse le raisonnement à l'extrême. Pour que tous les joueurs comprennent, l'arbitre devra parler en français au joueurs français qui jouent pour les clubs anglo-saxons et en anglais pour les joueurs anglophones qui jouent pour les clubs français.
Il devra donc connaitre avant le match tous les joueurs avec leurs numéros et la langue qu'ils parlent.
Analyser sur le terrain celui qui fait la faute et le prévenir dans sa langue maternelle.
Et bien ça va être un beau bordel d'arbitrer !!!!

Alors, restons en à l'anglais et merci beaucoup à ceux qui font un effort supplémentaire.

@DuStadoLou

ah pardon mais non!
on peut quand meme honnetement accepter que l'on puisse parler a l'equipe de Bath en anglais et a celle de Clermont en francais et que tous comprennent.

apres, si ces 2 equipes ne font jouer que des chinois, c'est leur probleme

@LaGuiguille

Si tu exiges des arbitres qu'ils parlent français aux équipes françaises, alors tu dois exiger qu'ils parlent italien, roumain ou encore russe. Sinon les clubs de ces pays là sont désavantagés quand is rencontrent un club français en Challenge.

Ollivon parle le Basque. And you Mister Barnes ?

Il me semble que les clubs et les joueurs sont professionnels non? Ils participent à des compétitions internationales, la langue internationale est l'anglais. Forcément c'est handicapant si tu ne le parles pas et ne le comprends pas, mais à cela il y a une solution assez simple : l'apprendre (en plus on leur demande une maîtrise dans un domaine assez restreint, pas besoin de pouvoir tenir une conversation d'une heure ou d'écrire une dissertation).
Dans n'importe quel boulot où tu es appelé à bosser à l'international, il est demandé de maîtriser une langue étrangère et si ce n'est pas le cas on propose une formation. Aux clubs et aux joueurs de faire pareil.

En plus je pense que ces formations annexes (l'anglais, le règlement) aiderait plus le développement des joueurs que de rajouter 2 heures de muscu par semaine.

@Team Viscères

pas touche a la muscu, hein!
le cerveau ne sert a rien, surtout apres 26 commotions

  • epa
    36262 points
  • il y a 1 mois
@Team Viscères

Non toutes les rencontres internationales ne concernent pas des pros. Je préfère la proposition de Barnes "Pour Barnes, l'équation est simple à résoudre : "les arbitres devraient s'abstenir "d'aider" les équipes dans le feu de l'action, si l'une des deux équipes parle une autre langue." It's fair enough

@epa

Je n'ai rien compris à ta première phrase... on parle de coupe d'Europe et des clubs de Top 14 qui y participent, ce ne sont pas des clubs et des joueurs pros?

Et l'arbitre n'aide personne, il communique sur son arbitrage comme le font tous les arbitres. Que les Français ne pipent pas un mot de ce qu'il dit ne fait pas pour autant qu'il est en train d'aider l'équipe adverse. On est vraiment en train de réclamer qu'en coupe d'Europe l'arbitre siffle sans prononcer le moindre mot du match au prétexte que c'est insurmontable pour un Français de comprendre ce que veut dire "release the ball"?

  • epa
    36262 points
  • il y a 1 mois
@Team Viscères

Tu as raison mais sa réflection est plus générale je pense. Effectivement pour la coupe d'Europe, ça marche. Sinon si, un arbitre aide quand il signale que la ligne de défense est hors jeu ou qu'il faut lâcher la balle. C'est moins pénalisant de l'écouter plutôt que de prendre une pénalité. C'est quand même plus facile de jouer avec un arbitre qui parle beaucoup

@Team Viscères

En Anglais ou en Français, la muscu ?...

@ginobigoudi

tu as bien raison, ca change tout. Apres tout, ils roulent bien a gauche ces barbares

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
News
News
Vidéos
News
News
News