Castro-Ferreira, Depoortere... Le Top 5 tranché des révélations de la saison de Top 14
Théo Attisogbe, le Palois. Screenshot : Canal Plus
Les jeunes et grands talents sont nombreux à s'être révélés cette saison. Voici notre Top 5.

1 - Mathis Castro-Ferreira

A en voir le nombre de potentiels exceptionnels ayant explosé cette saison, il a fallu faire des choix. Et pour nous, parvenir à inscrire 9 essais en 695 minutes de temps de jeu, soit 1 réalisation toutes les 77 minutes, pour sa première saison chez les professionnels est un exploit si grand qu’il surpasse ceux des autres. Surtout lorsque vous jouez 3ème ligne…

TOP 14. Gers, Hautes-Pyrénées, Tarn… Quel département abonde le plus le Stade Toulousain ?TOP 14. Gers, Hautes-Pyrénées, Tarn… Quel département abonde le plus le Stade Toulousain ?En 2023/2024, l’enfant de Maubourguet s’est donc révélé en Top 14 grâce aux doublons, d’abord, grâce à sa faculté hors-normes à breaker, ses qualités de déplacement et son sens de l’en-but. Jusqu’à devenir un prétendant à l’équipe "premium", si tant est qu’il y en ait une à Toulouse. Hors-groupe pour les phases finales, le joueur de 20 ans méritait mieux, clairement. Mais il compte bien se rattraper lors du Mondial U20 avec les Bleuets, qu’il a rejoint ce dimanche soir et dont il sera l’un des principaux leaders. Après son titre de l’an dernier.

2 - Théo Attisogbe

Lui aussi était un titulaire avec les U20 champions du monde l’an dernier, mais n’avait pas forcément crevé l’écran, à l’inverse des Jauneau, Costes, Nouchi, Tuilagi et on en passe. Il faut dire que le gamin de Peyrehorade est de novembre 2004, et était ainsi le plus jeune joueur de l’effectif de 2023.

TOP 14. Il a du Teddy Thomas en lui : à la découverte de Théo Attissogbe, le surdoué des PyrénéesTOP 14. Il a du Teddy Thomas en lui : à la découverte de Théo Attissogbe, le surdoué des PyrénéesMais cette saison, l’ailier ou arrière palois a pris une autre dimension. Joueur fougueux, qui pue le rugby et doté de qualités athlétiques exceptionnelles en dépit d’un gabarit modeste, il a terminé meilleur franchisseur du Top 14 tout en allant 6 fois derrière la ligne. L’an prochain, il formera un triangle arrière de feu avec Grandidier et Maddocks. Probablement avec un statut de néo-international, l’un qui est pressenti pour débuter le premier test face à l’Argentine, samedi.

3 - Paul Costes

Que Paul Costes était un très fort potentiel, on le savait. Auteur de 6 feuilles de match de Top 14 l’an dernier et auteur d’un Mondial U20 tonitruant, on avait notamment découvert ce mordant et cette capacité à sortir les bras façon "Sonny Bill". Mais qui aurait pu dire que le centre de 21 ans allait sortir une saison à 22 matchs avec Toulouse, rafler 2 tirées et être titulaire en finale de Champions Cup face à Robbie Henshaw ? Pas encore international, à l’inverse de son compère chez les jeunes Nicolas Depoortere, mais "le meilleur centre de sa génération" selon Romain Ntamack. Rien que ça…

4 - Nicolas Depoortere

Si le vice-capitaine des Bleuets version 2023 n’est que 4ème de cette liste, c’est qu’il était déjà apparu sur 12 feuilles de match en Top 14 l’an dernier. Montrant au passage des qualités exceptionnelles montées sur un physique (1m94 pour 95kg) encore frêle du haut du corps mais qui deviendra à coup sûr unique dans les années à venir. Sans perdre en vitesse on l’espère.

RUGBY. TRANSFERT. Top 14. Matthieu Jalibert va-t-il prolonger à l'UBB ?RUGBY. TRANSFERT. Top 14. Matthieu Jalibert va-t-il prolonger à l'UBB ?Car le géant Depoortere, étincelant tout à long de la saison, capé durant le 6 Nations 2024 et indiscutable au centre de l’attaque bordelaise, n’est pas qu’un découpeur de viande en défense. Il sait être également un attaquant inspiré, très difficile à prendre lorsqu’il parvient à déployer ses grands compas, comme en témoignent ses 10 essais au total cette saison. Déjà un leader important de l’UBB à seulement 21 ans : le futur capitaine de cette équipe, qui sera difficile à bouger au milieu de terrain, en club comme en sélection…

5 - Lenni Nouchi

On le concède : Hugo Auradou, Oscar Jégou, Joel Merkler et dans une moindre mesure Tevita Tatafu ou Arnaud Erbinategaray auraient pu prétendre à intégrer cette liste. Mais ce qu’a fait Lenni Nouchi, au milieu d’une équipe et d’un club dans la tourmente tout au long de l’année, est très fort. Titulaire indiscutable de la 3ème ligne des Cistes, il a même fini par prendre le brassard de cette formation sauvée lors de l’access match face à Grenoble. Combattif, leader, intelligent et mobile, on se souvient notamment de son triplé face à Oyonnax en début d’année, événement marquant de sa saison. L’enfant de l’Hérault a prolongé sur le long terme au MHR, en espérant des jours meilleurs pour cet immense talent de 21 ans.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Mention spéciale au jeune Jegou..

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News