Bonne nouvelle, le nombre de pénalités baisse en Top 14, mais pourquoi ?
Moins de pénalités et plus de jeu en Top 14.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Après un début de saison marqué par les coups de sifflet incessants des arbitres, le nombre de pénalités est en baisse.

Top 14 - 37 pénalités sifflées lors de la Rochelle vs Toulon, c'est mocheTop 14 - 37 pénalités sifflées lors de la Rochelle vs Toulon, c'est mocheEn début de saison, les observateurs comme les supporters s'inquiétaient de voir des matchs hachés par les pénalités. La rencontre entre le Racing 92 et Toulouse avait largement été commentée en ce sans. Mais on se souvient surtout de ce La Rochelle vs Toulon marqué par près de 40 coups de sifflets. Au centre des discussions à ce moment-là, les nouvelles règles dans les rucks et et la zone de plaqueur/plaqué. Bien que les joueurs aient "révisé" pendant l'intersaison, il leur a fallu un certain temps pour s'acclimater aux nouvelles directives des officiels. Après 11 journées de Top 14, force est de constater que le nombre moyen de pénalités sifflées est en baisse comme le montrent ces chiffres compilés par David Reboursière.Crédit stats : @DavidReboursie1

La chute du nombre de pénalités peut être expliquée par plusieurs raisons :

  • les joueurs se sont adaptés avec des soutiens plus proches et moins de prises de risque
  • les arbitres ont eu la consigne de ne récompenser le gratteur que s'il respecte toutes les attitudes demandées (stable et fort et il doit attaquer le ballon)

On remarque que le jeu au sol est le domaine où les fautes sont les plus souvent commises. Viennent ensuite les mêlées, le jeu dangereux et le hors-jeu. Contrairement à ce que certains pourraient croire, le pourcentage de pénalités sifflées lors des mauls n'est pas si élevé. Notez que la touche est un domaine très peu pénalisé. Il faut dire que la possibilité d'y faire des fautes est moins grande qu'en mêlée par exemple.

Crédit stats : @DavidReboursie1

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • stef7
    8231 points
  • il y a 4 mois

Une touche droite au rugby moderne est comme un britannique fair-play!!!! Dans le rugby moderne ce n'est plus regardé, il faut vraiment un bon mètre d'écart pour être signalé. Il y a des touches ou tout contre est impossible, on voit le sauteur obligé de se détourner dans son propre camps pour prendre la balle. Autres temps autres mœurs????

Si très peu de fautes sont sifflées en touche, je m'étonne par contre très régulièrement, des positions des alignements, où je remarque trop souvent que le lanceur est quasiment aligné à ses coéquipiers au lieu d'être bien centré, de même que j'ai l'impression que le choix de signaler les lancés pas droits ( or cas très flagrants) n'est pas une grosse priorité pour les arbitres !!!!????
Est-ce un mauvais effets d'optique derrière mon écran de TV ?

Sinon il faudrai clarifier une bonne fois pour toute la mise en place pour cet exercice.
Maintenant les alignements des lanceurs prennent un temps monstrueux pour s'installer et surtout arrivent après les défenseurs qui doivent pourtant s'aligner en fonction de l'alignement du lanceur !!!!!

Je trouve qu'il y a un gros laissé aller sur l'arbitrage de cette phase de jeu, et ça le dénature de plus en plus.

@math1907

Pour les touches pas droites, en général les arbitres ne sifflent que si c'est vraiment de travers ou si c'est contesté. Si le ballon arrive en fond d'alignement à peine 20 cm sur le côté alors que l'alignement défensif a choisi de ne pas contester, la faute est "triée" car considérée comme n'ayant pas d'impact sur le jeu (puisque même si elle avait été légèrement plus droite de toute façon la défense ne pouvait pas gagner le contest puisqu'elle n'y était pas allé). Cela tient aussi compte du fait qu'aucun lancer est parfaitement droit et qu'on laisse une marge d'erreur qui est appliquée pour les deux équipes donc qui ne pèse pas sur le match, tout comme on laisse une tolérance sur beaucoup de phases de jeu (le joueur hors-jeu de quelques centimètres sur un ruck ou un coup de pied aura en général un rappel verbal dans un premier temps, le plaqueur/gratteur ou le plaqué ont une légère marge de tolérance avec un "lâchez" avant la sanction , etc.).

Pareil pour le talon qui fait un petit pas de côté pour se décaler avant de lancer : c'est totalement sanctionnable, mais cela fait des décennies que tous les talons le font donc je pense que les arbitres ont décidé qu'ils avaient autre chose à faire que de coller une pénalité à chaque touche du match. C'est comme le demi de mêlée qui se décale et introduit en travers, le botteur qui gratte un pas avant de taper en touche ou de placer son tee : tout le monde le fait, cela n'a pas d'impact sur le match, donc tant que ce n'est pas abusif on trie pour s'occuper de plus important. Si l'on se mettait à sanctionner à 100% en deux trois journées les joueurs arrêteraient de le faire au prix de deux trois journées inregardables, mais dès que les arbitres arrêteraient de fliquer ça recommencerait. On est bien plus sur un problème de rapport du joueur de rugby au vice qu'à un problème d'arbitrage, on a pas loin d'un siècle de comportement à rééduquer... il faudrait davantage des psys ou du conditionnement que de l'arbitrage pour gérer cela. Tricher fait partie des gènes au rugby, c'est quelque chose que l'on apprend et travaille à l'entrainement (traîner dans les rucks, laisser la main sur le ballon, se replier en retard en gênant les courses, etc.)

"...largement été commentée en ce sans"..?? Une petite relecture peut faire du bien 😉

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Transferts
Ecrit par vous !
News