Barrett, Tuivasa-Sheck, Matera... les 5 joueurs à suivre durant le Super Rugby Pacific
Bauden Barrett sera l'un des joueurs à surveiller lors du Super Rugby Pacific.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

C'est donc ce vendredi que commence le Super Rugby dans sa version Pacific. L'occasion de nous pencher sur 5 garçons qui risquent de faire des étincelles.

Beauden Barrett 

Un temps, on a eu peur. Peur que le meilleur joueur du monde 2016 et 2017 ne puisse pas/jamais revenir. Touché par une sévère commotion face à l'Irlande en novembre dernier, Barrett a mis du temps à s'en remettre et à ne plus avoir de maux de tête permanents. Néanmoins, l'homme aux 101 capes les All Blacks va mieux depuis quelque temps et espère même faire son retour sur les terrains d'ici à 3 semaines. Après son année sabbatique au Japon, Beaudy devrait donc bien nous être l'animateur d'une ligne de 3/4 de Blues qui sent bon le soufre pour ses adversaires cette année. Et franchement, qu'on a hâte de revoir sa grâce, ses courses chaloupées et ses gestes délirants en Super Rugby ! Avec lui et les autres (Christie, Ioane, Clarke...), les Blues sauront-ils refaire le coup de l'an dernier, lorsqu'ils avaient remporté l'édition Trans-Tasman ? Réponse dans les prochaines semaines, avec Baz à l'ouverture.

Rugby. Nouvelle-Zélande. Beauden Barrett a pensé mettre un terme à sa carrièreRugby. Nouvelle-Zélande. Beauden Barrett a pensé mettre un terme à sa carrière

Pablo Matera

Les Crusaders en avaient-ils vraiment besoin ? Dix fois vainqueur du Super Rugby, les hommes de Christchurch vont en plus bénéficier d'un renfort de poids cette année, avec l'arrivée du Puma aux 80 sélections Pablo Matera. Bien que sous contrat avec le Stade Français jusqu'en 2023, le joueur de 28 ans a en effet bénéficié d'une clause pour pouvoir jouer cette première édition du Pacific. L'ancien des Jaguares retrouvera donc le Super Rugby et formera une 3ᵉ ligne ô combien redoutable aux côtés de Cullen Grace et Ethan Blackadder, où sa puissance, son expérience et sa grinta devraient faire des ravages. À condition que le natif de Buenos Aires affiche son véritable niveau, et pas celui qu'il a le plus souvent montré sous les couleurs parisiennes...

Roger Tuivasa-Sheck

Elle est là, L'ATTRACTION de cette saison de Super Rugby. Star parmi les stars à XIII, l'homme aux 59 essais en NRL vient en effet de s'engager avec les Auckland Blues pour les années à venir, dans l'optique de pouvoir disputer la coupe du monde en France en 2023. Saura-t-il sauter le pas qui séparent les deux codes et performer autant à XV que sous les couleurs des Roosters et des Warriors ? C'est évidemment la grande question. Toujours est-il que Tuivasa-Sheck reste un garçon qui a fait ses classes dans notre sport et que les Blues, preuve de leur grande confiance en son acclimatation, devraient l'aligner au poste très stratégique et complexe de numéro 12. Et s'il trouve ses marques aussi rapidement qu'il ne court, on n'imagine même pas les dégâts que pourraient faire RST et ses jambes de feu, entouré de Barrett et Ioane. Que les mordus de Youtube se préparent : le roi du step est dans la place !

SUPER RUGBY. Barrett, Ioane, Tuivasa-Sheck : les Blues possèdent-ils la plus belle ligne de 3/4 du monde ?SUPER RUGBY. Barrett, Ioane, Tuivasa-Sheck : les Blues possèdent-ils la plus belle ligne de 3/4 du monde ?

Levi Aumua

Après les stars, place aux joueurs méconnus sur lesquels il faudra pourtant garder un oeil tout autant averti. Et à ce jeu-là, le centre cubique (1m83 pour 115kg) aura forcément un rôle important à jouer. Le joueur de 27 ans n'est autre que le grand frère de la boule de destruction des Hurricanes, Asafo Aumua. Et comme son cadet, la principale occupation de Levi est de passer son temps à jouer avec ses adversaires comme avec quilles. Moins explosif et technique (en comparaison avec son poste) que son frangin, Levi Aumua devrait néanmoins apporter une sacrée présence au centre du terrain des Moana Pasifika. Avec la franchise basée à Auckland, celui qui évolue avec Tasman en NPC connaîtra vraisemblablement sa première saison pleine en Super Rugby, et se fera peut-être un nom au-delà des frontières néo-zélandaises. Même si son patronyme doit certainement déjà parler à certains supporters girondins, puisque ce même Aumua était passé par les Espoirs de l'UBB en 2014/2015...

AJ Lam

Oui, on aurait pu parler des phénomènes Will Jordan, Jordan Petaia ou des retours de Retallick et Perenara... Mais qu'importe, vous les connaissez déjà ! Alors, parce que son visage vous dira probablement quelque chose lorsque vous le verrez, on a choisi d'évoquer AJ Lam. En effet, ce joueur de 23 ans est le frère de l'ailier de l'UBB Ben Lam. Comme lui, AJ joue ailier, jouit d'un gabarit pour le moins avantageux (1m88 pour 103kg) et demeure très difficile à faire tomber dans les 1 contre 1. Grâce ses cannes et son physique, l'autre neveu de Pat a d'ailleurs déjà inscrit 4 essais en 9 matchs sous les couleurs des Blues. Et malgré l'énorme concurrence des Clarke, Telea, Heem et consorts à l'aile d'Auckland, on mettrait bien une pièce sur ce garçon d'origine samoane pour grappiller du temps de jeu et briller dans ce Super Rugby Pacific.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Avec un GPS sur le dos, ce sera plus facile...

  • dan0x
    24958 points
  • il y a 3 mois

Facile à suivre en voiture Matera, c'est celui qui conduit comme dans GTA.

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos