Arbitrage - Pied sous le ballon dans l'en-but : autorisé ou sanctionnable ?
Un cas peu connu.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Durant Clermont vs Agen, un cas d'arbitrage a fait réagir les observateurs. Pied sous le ballon dans l'en-but, autorisé ou pas ?

Ce week-end, Clermont recevait Agen pour la 3e journée de Top 14. Si le score reste sans appel (30 à 13), une action a remis du grain à moudre au moulin de l'arbitrage. A la 61e minute, Yohann Beheregaray se retrouve dans l'en-but après une charge à 5 mètres de la ligne. Le talonneur tombe en terre promise, mais après appel vidéo, un geste semble empêcher le joueur d'aplatir. 

Il ne s'agit pas d'un geste commun : main sous le ballon arraché, en-avant, corps entre le sol et le ballon, etc. Le demi de mêlée remplaçant Hugo Verdu empêche le Clermontois d'aplatir en donnant un coup de pied dans le ballon. Mais est-ce autorisé et si non, quelle sanction ?

Le règlement est clair. La règle 9.23 stipule qu'"un joueur ne doit pas tenter de donner un coup de pied dans le ballon quand celui-ci est dans les mains du porteur du ballon". Hugo Verdu n'était donc pas dans son bon droit en effectuant ce geste plus réflexe qu'intentionnel. 

Mais quelle sanction ? Toujours selon le règlement et non pas selon Bernard du PMU d'Arnaud Bernard à Toulouse, la règle 8.3 stipule qu'"un essai de pénalité est accordé entre les poteaux de but si l’équipe adverse commet un jeu déloyal qui empêche un essai qui aurait probablement été marqué, ou marqué dans une position plus avantageuse". L'essai doit donc logiquement être accordé. Quant à la sanction d'Hugo Verdu qui a été exclu temporairement, était-elle bonne ? Toujours selon la règle 8.3, "le joueur qui a commis cette infraction doit être averti et temporairement ou définitivement exclu. Il n’y a pas de tentative de transformation". Le carton et l'essai de pénalité sont donc logiques. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Chaud à arbitrer quand même !
C'est pas un cas qu'on voit souvent et avoir la lucidité à ce moment du match de se rappeler tout ces cas de figure dans la situation d'essai, avec la pression autour (et encore y'a pas le public)
chapeau l'arbitre !

Ben comme dirait l autre : "Il n'y a pas débat".

Derniers articles

News
News
News
Transferts
News
News
Réseaux Sociaux
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos