AFRICA CUP. Qui va se qualifier pour la Coupe du Monde en France ?
La Namibie, l'Algérie, le Zimbabwe et le Kenya s'affronteront pour une place en Coupe du Monde dans la poule de la France.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

La Namibie, le Zimbabwé, le Kenya et l'Algérie, sont toujours en course pour une qualification à la Coupe du Monde 2023 en France.

Les phases finales de la Coupe d'Afrique ont débuté ce week-end à Marseille et Aix-en-Provence. La Namibie, le Zimbabwe, le Kenya et l'Algérie, ont tous remporté leur quart de finale respectivement face au Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, l'Ouganda et le Sénégal. Une marche de plus à franchir avant de jouer au minimum au Tournoi de Repêchage. Et au mieux, d'affronter l'équipe de France lors du prochain mondial dans la poule A. Quelles nations partent favorites pour remporter ainsi cette édition 2022 de l'Africa Nations Cup ?

Namibie : l'éternelle

La Namibie, comme chaque année, fait office de grandissime favorite pour cette édition du Tournoi. Vainqueuse de toutes les éditions depuis 2014, la Namibie est en course pour remporter sa 9ème Africa Cup de son histoire. Avec son sélectionneur Allister Coetzee, ancien sélectionneur des Springboks et grand entraineur des Stormers du Cap, l'équipe d'Afrique Australe compte se qualifier pour la septième fois de son histoire pour la Coupe du Monde. En stage au pays avant l'évènement, la sélection des Welwitschias s'est mise en mode commando, avec l'intérêt de la Nation sur les épaules à défendre. Les Namibiens sont en mission dans le Sud-Est de la France et n'ont rien laissé au hasard dans cette préparation. Ils ont réussi à rapatrier tout leur effectif au pays en stage. En soi, c'est déjà un avantage et luxe, de posséder des joueurs quasi professionnels, préparés collectivement et en mission pour se qualifier.

Zimbabwe : la belle surprise ?

C'est l'équipe en forme du moment. Convaincante face aux Pays-Bas en match de préparation, les Zimbabwéens ont battu de manière convaincante la Côte d'Ivoire (38 à 11), pourtant arrivée avec des ambitions. Une panoplie de lancement de jeu autour de leur ouvreur de Marcus Nel, a eu raison de la défense ivoirienne et de son engagement. L'équipe entrainée par Brendon Dawson a montré qu'elle s'était bien préparée à l'évènement. Elle devra néanmoins améliorer sa conquête, mise en difficulté en quart de finale. Malgré cette difficulté, "Les Sables" ont montré un très beau visage et feront office de très bonne opposition face à la Namibie.

Kenya : sans pression

L'équipe, entrainée par Paul Odera, s'appuie sur un contingent de joueurs de rugby à 7. Vincent Onyala, Collins Injera ou Jacob Ojee, ont été intégrés dans l'effectif pour le Tournoi de qualification. Il y a quatre ans, les "Lions Africains" avaient échoué au tournoi de repêchage en terminant quatrième et derniers de la compétition derrière l'Allemagne, Hong-Kong et le Canada. L'objectif d'atteindre ce tournoi de repêchage est donc atteignable. Face à l'Ouganda au tour précédant, les Kenyans se sont appuyés sur leur numéro 9 Samuel Asati, auteur d'une performance XXL et qui sera précieux face à l'Algérie.

Algérie : la fusée 

C'est l'équipe qui explose depuis quelques mois sur la scène internationale. Avec une armada de joueurs évoluant en France tels que les frères Caminati, Nadir Megdoud, Mathieu Lorée ou Yacin Boutemmani, "Les Lionceaux " ont affiché leurs intentions de se qualifier pour la Coupe du Monde. Affronter la France en phase de poule au Stade Vélodrome de Marseille, est évidemment le rêve de l'effectif. De l'aveu même de Bernard Laporte, président de la fédération française de rugby, et Claude Atcher, directeur de la Coupe du Monde, aussi. De fortes individualités sur le terrain, dont il faudra désormais juger la cohésion dans le jeu collectif dans ce dernier carré. Surtout pour un match à enjeu face au Kenya. Les Algériens ont mis du temps à se lancer dans leur quart de finale face au Sénégal et auront à cœur de ne pas se mettre sous pression ce mercredi.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • alan75
    1751 points
  • il y a 1 mois

Vainqueuse ???

"Vainqueuse" de toutes les éditions depuis 2014, la Namibie ...!
Pourquoi pas "vainqueure" ou "vainqueresse" ?
Je trouve que "lauréate", par exemple, aurait été musicalement et grammaticalement plus correct.

Question pronostic : Namibie à l'expérience ou Zimbabwe à l'enthousiasme.

  • kelval
    14193 points
  • il y a 1 mois

Ce qui est également anormal, c'est que tout cela se passe entre Aix en Provence et Marseille, et pas en Afrique.

Le paternalisme a de beaux jours devant lui.

@kelval

c'est pas normal certes

mais ils devraient pouvoir seuls se demerder pour jouer en Afrique non?
en quoi il a t il du paternalisme?
ils sont majeurs je pense

Les lionceaux mais je crains que la Namibie cest non seulement du couteaux mais aussi ça a l'expérience

J'aimerai beaucoup voir plus de ces petits pays a la CDM. ils se feraient peut-etre éparpiller façon puzzle contre les plus grosses équipes, mais ca n'est meme pas sur car ces dernières feraient sans doute tourner contre les "petits". et on pourrait peut-etre passer a une organisation similaire a la CDM de foot avec 8 poules de 4 au lieu de ces horreurs de poules de 5

@Le Haut Landais

Vendredi et samedi j'ai regardé l'ensemble des matchs proposés. Et quand tu passes des rencontres du Tier 1 au Tier 3, ça pique. L'exemple qui m'a le plus marqué c'est la touche. C'etait (globalement) assez indigent. Rajouter 12 équipes pour qu'elles servent de chair à canon aux autres, ça ne m'emballe pas plus que ça (et c'est dangereux). Autant faire une coupe du monde B comme il existe le tournoi B.
Parce que même avec les équipes bis des grandes nations, on reste sur des joueurs de division 1 (Top 14, Superugby, Pro14, Premiership, etc.) qui vont jouer contre des gars qui pour certains jouent en Fed.2 ou Fed.3 ! C'est pas pour rien que l'idée d'une coupe de France de rugby a été abandonnée.

@Louis Risque Sa Mitre

tes objections sont celles que j'attendais, et qu'il faut avoir. en effet, nous devons garder la sante des joueurs en tete.
je me demandais juste comment voir ces équipes jouer plus souvent et leur donner l'occasion de jouer contre de meilleures equipes.
je n'ai personnellement aucune idée du niveau des equipes citees dans cet article et avais en tete plusieurs équipes qui ne sont peut-etre pas si loin des plus grosses équipes (espagne, portugal, etc.)

Derniers articles

News
News
Transferts
Transferts
News
News
News
News
News
Vidéos
News