6 Nations. Le boulard français, Smith, Jarvo 69... Qui peut empêcher la France de faire le Grand Chelem ?
Qui pourra arrêter la France dans sa quête du Grand Chelem ?

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Le XV de France est en route vers le fameux ''Grand Chelem'' en réalisant un Tournoi exceptionnel. Alors qu'il reste deux matchs, qui pourra arrêter les Bleus ?

3 matchs, 3 victoires, près de 35 points de moyenne inscrits, l'équipe de France rayonne en ce 6 Nations 2022. À tel point qu'il semble aujourd'hui inenvisageable de voir la bande à Antoine Dupont ne pas rafler la mise, et remporter un deuxième titre depuis la prise de fonction de Fabien Galthié après celui de la Coupe du Monde 2023. De là même à penser au tant désiré ''Grand Chelem'', 12 ans après. Un ''Grand Chelem'' auquel ''ne veut pas penser'' Matthieu Lartot qui a pourtant prononcé ce mot plus de fois en 2 semaines que Fabien Galthié n'a attrapé le Covid en une année. Vous l'aurez donc compris, on en vient à se demander qu'est-ce qui pourrait aujourd'hui arrêter une formation qui semble marcher sur l'eau, à qui tout réussi depuis plusieurs mois

XV de France. Cyril Baille, l'homme fort de la gaucheXV de France. Cyril Baille, l'homme fort de la gauche

Le célèbre boulard français 

Ça fait partie de notre ADN, de notre histoire. Être français, c'est d'accepter pouvoir échanger avec Jonny Wilkinson en début de soirée et finir par parler rugby avec Vincent Moscato aux alentours de 3 heures du mat' (la question étant de savoir que font Wilkinson et Moscato à une même soirée ?). C'est lorsque l'on tutoie les sommets, que l'on semble invincible que le lendemain, on est couvert de honte, frappé par une nouvelle terrible désillusion.

Le sport français et le rugby en particulier n'échappent pas à cette règle. Le pire adversaire de la France ? La France. La faute à une certaine suffisance peut-être, mais surtout à cette désagréable habitude de se voir trop vite arriver, trop beau, trop fort, de se sentir supérieur aux autres. Une manière peut être aussi de se cacher derrière cela plutôt que d'avouer la supériorité d'un adversaire. Bref, en français, on appelle ça tout simplement : ''avoir le boulard''. Or dans cette équipe de France, rien n'est pareil. Les joueurs paraissent humbles, droits dans leurs baskets, presque trop parfaits. Antoine Dupont est le meilleur joueur au monde mais n'a jamais une parole plus haute que l'autre. Idem pour Cyril Baille, Grégory Alldritt ou Anthony Jelonch qui semble toujours sourire et de bonne humeur même lorsqu'on lui annonce que France 3 Aquitaine vient faire un énième reportage dans sa ferme familiale. Le tout, entouré par un staff, qui fait tout son possible pour mettre les joueurs dans les meilleures conditions. Une nouvelle génération qui a semble-t-il, appris des erreurs passées et qui reste lucide sur les prochains objectifs. Et ça aussi, c'est une nouveauté.

RUGBY. Equipe de France. La relance stratosphérique d'Antoine Dupont a enflammé les réseaux sociauxRUGBY. Equipe de France. La relance stratosphérique d'Antoine Dupont a enflammé les réseaux sociaux

La guerre en Ukraine

Bon, que l'on soit clair, on va éviter de vous prendre la tête avec ce sujet qui tourne plus en boucle sur les journaux télés que le dernier album de Stromae. Actuellement, chacun trouve bon de donner son avis. Francis Lalanne a osé s'y aventurer avant de s'attirer les foudres de Touittère alors que Vincent Clerc a déclaré : ''la guerre, c'est mal, la paix c'est bien''. Je me permets donc logiquement moi aussi de déblatérer quelques absurdités même si je ne maîtrise pas le sujet (ce qui par ailleurs est le principe même des réseaux sociaux). Je vous rassure, ça ne sera pas plus gênant que les commentaires sur la chaîne Youtube de France Rugby lors de l'annonce de la compo. Bref, vous l'aurez compris, tout le monde en parle. Peut-être parce que comme diraient les intervenants de BFM TV (sûrement d'anciens rugbymen), les Ukrainiens sont comme ''nous, des européens qui roulent dans de belles voitures et qui vivent dans de belles maisons''. Mais là n'est pas la question. Les Bleus sont dans leur bulle, une bulle imperméable, et ont prouvé dans un passé récent que rien ne pouvait la percer. Pas même un missile russe. Les Tricolores essaient de faire abstraction du monde extérieur et se concentrer sur leur jeu, sur leur propre aventure, focalisés donc sur un même objectif, remporter le Tournoi. Difficile donc de penser qu'une guerre va venir perturber la préparation des Bleus. Mais les derniers jours ont appris à ne jamais sous-estimer l'oncle Poutine, et en ce sens, on n'espère que la guerre ne débordera pas des frontières actuelles. Sous peine de voir un nouveau Tournoi gâché. Tout ça alors qu'en 2 semaines, le Covid a - semble-t-il - totalement disparu. 

Le Pays de Galles

Si contrairement aux années précédentes, aucun élément extérieur ne semble en mesure de venir contrarier la marche en avant des hommes de Fabien Galthié, penchons-nous donc du côté des adversaires. À commencer par le Pays de Galles, prochain rendez-vous pour le XV de France. Les hommes du XV du Poivrot (je parle bien évidemment des supporters présents dans les tribunes du Principality Stadium) vivent un Tournoi compliqué, la faute à d'innombrables absences. On pense notamment au troisième ligne croate Tipuric, au septuagénaire Alun Wyn Jones ou encore au fils spirituel de Bob Marley, Josh Navidi. Plus sérieusement, la formation galloise semble trop amputée pour pouvoir embêter le XV de France. Bien pâles contre l'Irlande, les Gallois n'ont pas démérité face aux Anglais mais ont surtout fait preuve d'un courage et d'une abnégation sans faille pour décrocher le bonus défensif. Scénario similaire face aux Écossais, pour glaner une victoire à l'arrachée quinze jours auparavant. Loin de nous l'idée d'enterrer les hommes de Pivac, surtout lorsque l'on connaît leur état d'esprit dans un Principality Stadium qui reste l'une des plus belles ambiances au monde et donne les ''frissons'' à Matthieu Lartot. Mais leur jeu reste actuellement limité et les Bleus sont légitimement les favoris de cet affrontement et doivent s'en sortir. Mais, paradoxalement, on ne peut s'empêcher d'avoir un désagréable pressentiment. 

RÉSUMÉ VIDÉO. 6 Nations. Le Pays de Galles a fait douter l'Angleterre jusqu'au bout mais s'inclineRÉSUMÉ VIDÉO. 6 Nations. Le Pays de Galles a fait douter l'Angleterre jusqu'au bout mais s'incline

Jarvo 69

Lui, c'est Jarvo 69. Outre son nom un poil ridicule, sa passion est de rentrer sur les terrains, amuser la galerie et repartir escorté par des stadiers qui ne le connaissent pas. Un peu comme Alexi Balès. Mais nous ne sommes pas à l'abri d'une mauvaise blague du trublion, qui pourrait à l'instar d'un supporter gallois cet automne face à l'Afrique du Sud, entrer sur la pelouse du Stade de France pour annihiler l'action de l'essai de la gagne contre l'Angleterre. Sorry good game. Quand ça veut pas...

RUGBY. INSOLITE. Mais qui est ce Jarvo 69, le streaker de Galles - NZ dont tout le monde parle ?RUGBY. INSOLITE. Mais qui est ce Jarvo 69, le streaker de Galles - NZ dont tout le monde parle ?

L'Angleterre et Marcus Smith

En France, il agace au plus haut point. Pourtant, Marcus Smith est un véritable diamant brut, un ouvreur d'instinct comme on en trouve très peu sur la planète ovale. Sa rage de vaincre est considérée par les supporters français comme de ''l'arrogance'', chose qui heureusement, n'existe pas chez les fans du XV de France après 3 victoires consécutives dans le Tournoi. On le sait, même s'ils n'ont plus rien à jouer et qu'ils ne séduisent pas depuis le début de la compétition, les Anglais aiment une chose par-dessus tout, gâcher la fête aux Français. Imaginez un peu. Un samedi soir en prime time, 80 000 spectateurs, 10 millions de téléspectateurs réunis sur leur canapé (je le sais c'est moi qui les compte à chaque match) pour un premier Grand Chelem depuis 12 ans. Les journalistes de France Télévision explosent s'ils disent du mal du XV de France, vendent l'évènement toute la semaine et tout le pays est derrière les Galthié's boys. Et puis d'un coup patatra. Marcus Smith crucifie le Stade de France d'un drop et en tribunes, Owen Farrell sourit aux côtés de Matthieu Jalibert. Asie Rugby rappelle que le père de Smith, bourreau de l'équipe de France, était deuxième ligne en 3ème division du championnat des Philippines. Médecin, Serge Simon essaie tant bien que mal de falsifier les tests PCR négatifs des joueurs anglais mais Bernard Laporte l'en empêche, rappelant que tricher dans le rugby ne fait pas partie des valeurs de l'ovalie. La France termine deuxième dans le costume du perdant magnifique, l'Irlande remporte le Tournoi et les supporters tricolores retournent leur veste. Une journée banale dans le rugby français en fin de compte. Et c'est pour ça qu'on l'aime. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Honnêtement? je suis prêt à laisser filer ce VI nations magnifique si on me promet qu'on gagne la coupe du monde.

  • Iyhel
    26232 points
  • il y a 2 mois

Aïe, les articles second degré de qualité se sont faits tellement rares par ici que l’ironie et l’outrance de celui-ci ont échappé même aux plus aguerris des commentateurs.

Ne te décourage pas Louis, ça rappelle la bonne époque.

  • Pianto
    44745 points
  • il y a 2 mois
@Iyhel

j'ai bien apprécié aussi, ça fait du bien.

Par contre vous devriez allez demander a Toto quil vous parle de boulard ca me parait le mieux placer pour traiter du sujet surtout qd j'entends son discours a la mi-temps contre les Ecossais.
Javais dit que FG avait fait une erreur avec la passation du capitanat quil en avait trop fait et quil s'était en quelque sorte verrouillé tout seul avec tout son patacaisse et bien bientot le sujet sera remit sur la table.

@Dupont9A

Euh.... Pas tout compris...

@Roger Coudenlèrc

Je pense que c'est un excès de gaz de cassoulet qui n'a pas été évacué à temps...

  • gjc
    10500 points
  • il y a 2 mois

bravo pour l'article

sinon pour répondre à la question du titre : Dan Biggar

"les Anglais aiment une chose par-dessus tout, gâcher la fête aux Français. Imaginez un peu. Un samedi soir en prime time, 80 000 spectateurs, 10 millions de téléspectateurs réunis..." c'est la demie finale de CDM 2007 ça non...?

@beberarverne

Bien sur qu'ils seront dangeureux ils ne nous feront pas de cadeaux mais dans xette configuration c'est a nous de les gomer et ca tombe bien c'est le bon moment pour cela.

@Louis Barey
Excellent article ! J'adore votre style. Quand à la référence Wilkinson/Moscato à trois heures du matin je me régale ! Donc Moscato est une référence ...

Excellent

  • pjj34
    232 points
  • il y a 2 mois

Oui les ecossais disaient pzteil, qu'ils allzient pietiner les francais. Manque de bol, les ecossais ont bouffe leur gazon. Aux suivants...

@pjj34

Clavier américain ?

  • Pianto
    44745 points
  • il y a 2 mois

je vois bien les anglais battre les irlandais le weekend prochain.
5 équipes sont très proches. Les gallois se sont plantés en Irlande, les anglais en Ecosse, les écossais contre la France. On n'est pas à l'abri que les irlandais s'écrasent en Angleterre et que nous on se ratatine contre les anglais.

Tout est possible.
Cependant, ce n'est pas le scénario que j'imagine le plus facilement.

Ce que j'imagine c'est qu'on gagne à Cardiff et qu'on bat les anglais avec un match cauchemar pour Smith à l'instar de celui vécu par Wilko face à Betsen il y a quelques années...

BL qui empêche SS de tricher? z'avez encore abuser a l'apéro?

" Qui peut empêcher la France de faire le Grand Chelem? " Heu, beh, la France peut être...? Aucun des deux matchs qui restent à jouer ne nous sera donné! les Gallois ou les Anglais se feront un plaisir d'essayer de nous rabaisser le caquet, rien n'est acquis, ça c'est la seule certitude! Bon, mais je veux pas gâcher le second degré de l'article, hein ? 😉

Reste 2 matchs et aucun des 2 ne me parait facile facile.

Sympa d'apprendre que les Anglais n'ont plus rien à jouer dans ce Tournoi... Vous êtres au courant qu'il reste 2 journées à disputer et que nous n'avons que 3 points d'avance sur les Irlandais et 4 sur les Anglais ?

Attendons déjà de voir ce qu'on fait au Pays de Galles et le résultat d'Angleterre-Irlande avant de décider arbitrairement qui peut encore ou non gagner le Tournoi. En tout cas cet article confirme bien le point du "boulard français".

@Team Viscères

En effet le boulard c'est surtout les journalistes qui l'ont.

Je pense que nous ne sommes pas les seuls que l'on puisse qualifier de suffisants.
Il me semble que les Anglais ont aussi montré ce visage à plusieures reprises.
Une chose est certaine, ils feront tout leur possible pour nous gâcher la fête.

@RUGBYDEOUF

Les Anglais sont suffisant par culture, c'est leur façon de se motiver en étant détesté. Je ne trouve pas que cette EDF ait le boulard... Ils sont impertinents mais c'est de leur age. Ce qui guette le sport français, c'est les dissensions et les jalousies internes. Mais là aussi on est en progrès. Et puis Dupont met tout le monde d'accord. La seule chose qui peut nous arriver c'est que Galthié se prenne pour ce qu'il n'est pas... Mais là, il y a Laporte au dessus, qui le connait bien... Apres la question est : tout le monde nous regarde jouer, et tout le monde joue le jeu, pour l'instant, mais on peut être certain que tout le monde est en train de réfléchir à comment garder le ballon ( en tous cas comment ne pas nous le rendre au pied n'importe comment) et comment ne pas nous laisser d'espace. Les Gallois sont en dessous, mais et les Anglais et Jones sont capable, en joueurs, en stratégie et en motivations de nous proposer du non jeu.

@RUGBYDEOUF

Cépafo
Et c'est sûr que nous gâcher la fête est un objectif en soi

@RUGBYDEOUF

je pense que les anglais ont toujours montre beaucoup plus de constance que nous. je ne les ai que tres rarement vu prendre une déculottée car ils n'y étaient pas

@Le Haut Landais

Ils ont la loose en horreur et quand ça arrive c'est un drame
J'étais dans un pub de twichenham quand ils se sont fait sortir de leur coupe du monde par l'Australie
Dans les rues c'était un défilé de nez dans les chaussures

@Ecolorado Rafting

je pense que ce dont tu parles est tres different de la suffisance mentionnée par @RUGBYDEOUF

L'article le plus bizarre qui soit.... Qu'est ce que ça veut dire ça : "...et remporter un deuxième titre depuis la prise de fonction de Fabien Galthié après celui de la Coupe du Monde 2023." ?
L'équipe de France à pas besoin d'avoir le "boulard", la presse et Fabien Galthié l'ont pour elle...

  • Amateur
    10413 points
  • il y a 2 mois
@p.coutin

Tout est au second degré ! Moi, ça m'a bien fait rigoler.

@p.coutin

ben tu sais bien, le premier titre, c'était... euh... je sais pas. il a écrit l'article apres avoir bu le ricard de trop?

J'espère qu’aucun journaliste ne s'aventurera à désigner cette équipe "les Galthié's boys"

Je m'en remettrait pas

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News
News