RUGBY. Face au racisme, Rassie Erasmus raconte le capitanat de Siya Kolisi chez les Springboks
Sans le dire directement, Rassie Erasmus dénonce à demi-mots une pression sociale raciste où le capitanat de Siya Kolisi relèverait plus de "politique" que d'un réel intérêt sportif selon ses détracteurs.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Dans un entretien accordé au Daily Mail, l’ancien sélectionneur est revenu sur la nomination de Siya Kolisi comme premier capitaine Springbok noir.

Le 02 novembre 2019, l’Afrique du Sud soulevait la Coupe du Monde pour la troisième fois de son histoire. Encore plus symbolique, c’est le flanker Siya Kolisi qui soulève le trophée Webb-Ellis. En tant que premier capitaine noir de l’histoire des Springboks, il laisse une marque indélébile dans l’histoire du ballon ovale. Sport roi de l’Apartheid, le rugby à XV a parcouru beaucoup de chemin du côté de l’Afrique australe. Plus les années passent, plus le sport s’ouvre et moins les différences ethniques pèsent dans la balance. Pourtant, la désignation du joueur des Sharks comme capitaine n’a pas semblé plaire à tout le monde.

Via un article du Daily Mail paru le 05 mars, l’ancien sélectionneur Rassie Erasmus est revenu sur ce moment fort de sa carrière. Il raconte quelques tristes propos recueillis après la nomination de Kolisi : “J'ai perdu beaucoup d'amis lorsque j'ai nommé Siya capitaine. Il y avait beaucoup d’insultes. Avant la Coupe du monde, les parents des amies de mes filles disaient : "Dis à ton c*nnard de père d'arrêter de faire de la lèche pour un chèque de paie". Les gens disaient que c'était politique. Pour que les gens croient en la légitimité de Siya, j’ai dû lutter. Ça a été un vrai combat.”Racisme dans le rugby : ''on a créé quelque part un public raciste'', estime BoudjellalRacisme dans le rugby : ''on a créé quelque part un public raciste'', estime BoudjellalDans le papier accordé au journal britannique, il revient surtout sur sa longue suspension de World Rugby. Il avait été jugé coupables d’actes irrespectueux et entravant le jeu durant la tournée des Lions Britanniques et Irlandais en Afrique du Sud à l’été 2021. Des propos insultants envers les officiels ainsi que des irruptions sur le terrain en tant que porteur d’eau alors que le jeu suivait son cours sont les principales raisons de son ostracisation temporaire.

Cet événement, il en fait un rapprochement partiel avec le contexte du capitanat de Siya Kolisi. Dans l’entretien, il dit : 

J'ai expliqué à l'arbitre que les Springboks n'avaient pas joué depuis la Coupe du monde et que notre capitaine Siya Kolisi allait affronter une équipe comptant quatre capitaines internationaux. Je savais par expérience comment ils allaient intimider les arbitres. J'ai donc demandé qu'il accorde à Siya le même respect qu'à Alun Wyn Jones, ce qu'il a accepté. Les personnes extérieures à l'Afrique du Sud ne le comprennent peut-être pas tout à fait, mais le fait d'avoir un capitaine Springbok noir est une situation explosive dans notre pays.”

Bien qu’il lie les événements, il se dédouane de toute accusation de xénophobie envers les officiels. Il affirme que Nic Berry, arbitre du premier match, n’est “absolument pas raciste”. Il critique cependant ces décisions. L’ancien sélectionneur champion du monde complète : “je pense que c'est un gars cool. Mais quand vous êtes dans un pays instable avec 54 millions de noirs et six millions de blancs, vous avez au moins besoin d'une conversation. Je n'ai pas compris pourquoi les messages de Siya ne passaient pas. Pensent-ils que c'est un c*nnard ?”Rugby. Afrique du Sud. En larmes, Rassie Erasmus révèle une anecdote poignante sur Makazole MapimpiRugby. Afrique du Sud. En larmes, Rassie Erasmus révèle une anecdote poignante sur Makazole Mapimpi

Durant la tournée, Rassie Erasmus confie que certaines personnes ayant critiqué la désignation de Siya Kolisi sont revenus vers lui. Malheureusement, ce n’était pas pour présenter des excuses. Il raconte : “Lorsque j'étais porteur d'eau pendant ce premier test, j'étais proche de l'action. Je pouvais voir que Siya ne se faisait pas entendre. Ceux qui le remettaient toujours en question sont revenus à la charge et ont dit : 'Tu vois Rassie, tu as fait une erreur, nous avions raison depuis le début'.”

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

j'ai l'impression que le racisme et Siya Kolisi ne sont discutes que tres brièvement dans cet article (je ne l'ai que survole) et c'est bien dommage.

@Le Haut Landais

En effet et ça me semble surtout être instrumentalisé pour justifier son comportement pendant la tournée (j'ai du mal à croire que des gens se soient soudainement offensés du capitanat de Kolisi alors qu'il a mené son équipe à la victoire lors de la dernière coupe du monde) et d'ailleurs ça n'occupe qu'une infime partie de l'article du Daily (voir le lien dans le message de @AKA). L'essentiel porte sur "l'affaire" et ça tourne très vite au "Pity Party" comme ils disent Il n'y a pas grand chose qui fasse sens dans ses arguments. On apprend par exemple qu' Erasmus aurait décidé de faire le porteur d'eau en réponse au critique de Gardland sur le choix d'un arbitre sud-af...

@Yoooooooy

Nan, il parle du fait que Nick Perry n'ait pas accordé la même attention à son capitaine qu'à celui des Lions (AWJ ?)... Et il essaie d'expliquer à quelqu'un qui ne vit pas en AFS les attaques qu'il a essuyées après avoir choisi Kolisi comme capitaine... En gros, et pour le meilleur, on lui a reproché un choix "politique"... Bien tordu et mesquin... On voit bien où les critiques voulaient en venir... Madiba aussi, aurait été dégoûté...
Ce qu'on apprend également dans l'itw (thanks AKA), c'est que Gatland se prend un peu pour le Roi Lion... 😏

@ginobigoudi

On lui aurait reproché ce choix après la coupe du monde ? J'ai d'autant du mal à y croire qu'on ne trouve rien sur ça... mais bref, admettons, je parles pas Afrikaner 😀 mais il faut pas être grand clerc pour deviner que ça n'a pas dû être facile pour Kolisi.
Je trouve par contre que Erasmus s'en sert beaucoup et je ne vois pas la logique de ses arguments. Déjà que Kolisi ne soit pas entendu c'est son opinion (encore une fois le gars est le capitaine de l'équipe championne du monde), soit, mais en quoi une conversation sur l'héritage de l'apartheid changerait quelque chose. Erasmus dit d'ailleurs qu'il a eu une conversation avec les arbitres avant le match.
Donc si tu restitues son argumentaire : l'arbitre n'est pas raciste mais il pensait peut-être que Kolisi est un trou de Q (ses mots) donc il l'a ignoré tout le match, ça mérite bien un topo sur l'histoire de l'Afrique du sud.
Mouais, non, Erasmus s'est conduit comme un trou du Q et il cherche à se refaire une crédibilité mais il ferait mieux de faire comme Jalibert et embaucher une pro.

Bon joueur bon capitaine bon esprit

  • oc
    28204 points
  • il y a 2 mois
@Dupont9A

Ca va pas non ?!!!
Ce mec est un Sud Af' ; il peut pas être foncièrement bon .

  • AKA
    57364 points
  • il y a 2 mois

https://www.dailymail.co.uk/sport/rugbyunion/article-10581519/Rassie-Erasmus-breaks-silence-Lions-storm-split-rugby-nearly-cost-career.html

@AKA

Merci pour le lien...

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
Amateur
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos