Fédérale 1 Circus : les droits TV ''bradés'', quelle réaction des clubs face au manque à gagner ?
En Fédérale 1, beaucoup de mutations sont en cours. Crédit photo : Flickr tiffany terry
Fédérale 1
  • Matchs joués
  • Victoires
  • Classement
  • Points marqués
  • Points encaissés
Six mois après la création de cette Fédérale 1 new look, retour sur la médiatisation de la compétition.

Médiatisation : « Les droits TV ont été bradés »

Dans cette Fédérale 1 aux mille visages, ou le folklore du rugby existe toujours, il y aurait bien des leviers pour faire du storytelling ! Certes, le côté lutte des classes entre pros et amateurs lui donne un certain romantisme. Mais elle n'a malheureusement pas de modèle économique. Ni de sens sportif ? Comment expliquer au grand public qu'il existe un championnat où les clubs sont répartis en trois poules de 12 et une de 11 dont les points totaux, à l'issue de celui-ci, formeront un classement national ? Que ce classement définit les tableaux des clubs qui joueront un play-off d'accessions ?

Et pour ceux qui ne seront pas passés à la faucheuse de la relégation ? Un championnat de la Terre du milieu, le Du-Manoir. Illisible

Alors oui, la promotion de la Fédérale 1, n'est pas non plus bancale. « La chaîne l'Equipe », avec des pics à 450 000 téléspectateurs lors du récent Albi-Tarbes, est une véritable fenêtre sur le grand public. Mais sa force de frappe, en termes d'impact, est aussi son talon d'Achille ! Victime de son succès, on reproche à la télé d'être « Supporterivore », et un brin pingre sur les retombées financières. Les droits TV faméliques (1000 euros pour l'équipe visiteuse et 2000 pour celle qui reçoit contre 1,5 million minimum par an en PRO D2), sont "bradés" pour David Belucci, président de l'AS Bédarrides-Chateauneuf du Pape, qui s'est confié à Radio albiges #MagSport.

En outre, les caméras du canal 21, des dires de beaucoup de présidents, videraient les tribunes et les priveraient de substantielles recettes (billetteries, buvettes, repas, merchandising), tandis que les droits TV sont inférieurs à ce que rapporterait un « Food Truck » sur le parvis du stade. Du côté de la chaîne spécialisée sportive, on argue que d'énormes investissements ont été engendrés pour développer un produit mettant en valeur le rugby.

Pas de 1/2 l'an passé

L'an dernier, les demi-finales d'accession n'avaient pas été visibles face au refus des clubs ne voulant pas devenir des vaches à lait, les droits TV étant de 0 euro. La FFR a demandé à « La chaîne L'Equipe » de bien vouloir revoir sa copie. Cette dernière a donc décidé de redistribuer un SMIC TV annuel (1000 euros) par club, plus la répartition (1000/2000€) pour chaque diffusion. Un geste que la chaîne n'était pas obligée de faire, mais qui est loin d'apaiser le ressentiment des clubs de Fédérale 1. 

Mais le mal est certainement plus profond. Saint-Jean de Luz-Anglet a bien réussi à soulever 5 000 Basques à Jean-Dauger malgré les caméras télé. 

Quelles affiches de Fédérale 1 ont attiré le plus de spectateurs à la mi-saison ?Autre exemple, l'US Saint-Sulpice sur Lèze, un de ces « Gilets jaunes de l'ovalie », vient de partager sur son compte Facebook officiel, l'honneur et la joie d'être retransmit pour la première fois de leur histoire à la TV, face à Roval Drome :

Cette retransmission à travers toute la France et au-delà sera un événement magique et hors de commun pour l’image de notre petit village à travers son équipe de rugby. La Chaîne l’Equipe a choisi la confrontation entre les professionnels Drômois, sur leur herbe, et notre équipe de purs amateurs représentants du plus petit village de France de Fédérale 1.

Pour ces pluriactifs de l'ovalie, 80 minutes de gloire hertzienne vaudront tous les cadeaux de noël. La petite lucarne est une aubaine pour la FFR et le rugby en général. Mais les instances doivent régler la mire d'un juste rapport entre mise en valeur du produit Fédérale1 et retour sur investissement pour ces premiers acteurs : les clubs !

Fédérale 1 circus : le gros chantier de la FFR !Fédérale 1 Circus : des gilets jaunes, des Métropoles et des bastions

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Vous avez réécrit l'article en supprimant les deux tiers des paragraphes ...
L'avantage de n'avoir quasiment plus de fautes d'orthographe ne vient pas du tout compenser ce qui était, au plan de la syntaxe un peu acrobatique,mais balayait très largement sur le fond les problématiques de la Fédérale 1 ...
Cette "censure" fait regretter le texte original ( même avec sa litanie de fautes !)

quel sport à la chance d'avoir sa 3e division diffusée?????
meme si les retombees financière sont largement àl'avantage de la chaine... les présidents franchement abusent

  • Loyam
    37059 points
  • il y a 8 mois

Personnellement, je pense que les présidents des clubs de fédérale 1 devraient s'estimer contents qu'une chaine de télévision nationale, s'intéresse à eux, à leur équipe, et au travail, qu'ils fournissent au quotidien.
Alors, certes, financièrement, il n'est peut-être pas grand chose, mais à la base, si l'Equipe 21 ne prenait pas le risque de les diffuser, ces mêmes présidents n'auraient rien. Et je doute, sincèrement qu'une retransmission télévisuelle empêche beaucoup de supporters de se déplacer. Au contraire, si l'image du club est positive, peut-être même que certains téléspectateurs deviennent spectateurs, par curiosité autre qu'un écran de télé.
Je pense qu'il est une chance, et que les clubs devraient jouer le jeu.
A l'image de Saint Sulpice. Qui sait, peut-être qu'après leur rencontre contre Roval Drôme, beaucoup plus de français sauront placer ce village sur la carte. 😉

syntaxe ! priez pour nous !

Les fautes de syntaxes et d'orthographes piquent vraiment trop les yeux...mais le sujet abordé est fondamental et l'article , cependant, très intéressant .
Merci d'avoir déroulé sur le fond la trame des contradictions des limites et des risques ( humains et financiers) de la base de l'édifice de notre sport préféré .
A renouveler plus souvent ( après relecture et éradication de fautes s.v.p ! )

Très intéressant mais c'est pas possible de faire autant de fautes d'orthographe, il faut se relire avant de publier.

@Barraque à Fritz

L'article à été mis par mégarde en ligne, il ne devait sortir qu'aujourd'hui dans la journée : la relecture était prévue 🙂

Je suis d'ailleurs en train de la faire en ce moment!

  • vevere
    46660 points
  • il y a 8 mois
@Loïc Colombié

C'est donc pour ça que tu en "profites" pour supprimer au passage les commentaires "élogieux" sur ta prose... 😀 😀 😀

Ce qui est certain, c'est que Fed1 est LE Championnat à problèmes par excellence !
Preuve-en est, les Fédés successives se sont faites une spécialité de retoucher le format de cette compétition de façon annuelle, voire pluri-annuelle depuis des lustres.
Preuve en est, c'est aux confins de cette division qu'on trouve le plus gros % de Clubs (et de loin !) qui lèvent les fourches allant régulièrement jusqu'à Liquidation depuis plus de 10 ans.
Preuve en est, Fédé a été jusqu'à inscrire dans le texte "Obligation d'accepter montée sous peine de sanctions ultérieures" lorsque l'an dernier des Clubs l'ayant acquise sur le Terrain refusèrent de s'y compromettre (ou brûler les ailes), d'autres sollicités (pourtant éliminés) refusèrent le cadeau empoisonné itou et qu'il fallut racler les fonds de tiroir pour trouver (presque) suffisamment de participants.
Preuve en est (comme expliqué dans article) l'unique Chaîne Hertzienne gratuite consacrée 100 % Sport et en recherche permanente de produits pour habiller sa grille TV (pour exemple, Pétanque avec tout le respect du à cette discipline bénéficie de retombées supérieures à Rugby !!!) a jugé opportun de se fendre de ce qui tient de "maigrissime" obole...
Preuve en est, la première année de la formule Accession + Jean Prat (en filigrane les vilains Pros vs les Gentils amateurs...) ce fut Massy école de Formation s'il en est qui remporta la mise en accession (chez les pros) quand, ce fut Rouen conglomérat de joueurs étrangers qui remporta la mise du championnat des Amateurs !
Preuve en est, les solides projets émanant de nouveaux territoires (Lille, Strasbourg hier, Nantes, Nice aujourd'hui) sont bien souvent les 1ers impactés par les soucis financiers.
Preuve en est, la visibilité/lisibilité de ce Championnat tient plus du brouillard sur la tamise, y compris pour le public averti des choses du Rugby qu'autre chose...
La gouvernance BL, porte une lourde responsabilité sur l'état de déliquescence dans lequel baigne la crête des compétitions Fédérales...
Quand la logique consistait à alléger la chaloupe qui prenait l'eau de toute parts en réduisant le nombre de participants (c'eut été facile en "jouant" sur les relégués administratifs !!!), elle prit le parti exact inverse (ça tient essentiellement du cadeau électoraliste, peu importe les moyens pour parvenir aux manettes !!!) d'y rajouter 20% de participants supplémentaires !!!!
L'équipe BL a raté l'occasion de restructurer la pyramide Fédérale dans le sens d'un juste équilibre tenant compte d'abord de la logique économique & sportive pour y préférer revêtir l'habit du Père-Noél distributeur de cadeaux à qui mieux mieux fussent-ils au bout du compte empoisonnés pour nombre de bénéficiaires....
Il s'agit a minima d'une mauvaise perception ou vision (orientée par qq intérèt qui sait ?) des choses sur l'ensemble de la pratique ou pire, la première étape vers la construction d'un mur définitivement étanche entre Rugby des Riches et Rugby des pauvres...

@MARCFANXV

C'est tellement à problème qu'on veut en sortir le plus vite possible !!

  • Revahn
    9280 points
  • il y a 8 mois
@MARCFANXV

Preuve en est!

@Revahn

Preux venait!

@Team Viscères

Breuvant né !

« ce défi physique brutal, parfois rugueux » ...

@Le Haut Landais

Ben n'en a des brutalités qu'elles sont pas rugueuses et des rugosités qu'elles sont pas brutales, Par exemple un coup de crampons sur le museau, c'est rugueux, une fourchette c'est pas rugueux (si les ongles sont coupés court).

@lelinzhou

Je comprend vite mais il faut m’expliquer lentement

Moi j'aime bien l'idée de lire des articles un peu fouillés sur des sujets dont on ne parle pas souvent.
Par ailleurs, je pense que l'on peut avoir un avis pertinent même si on ne maîtrise pas l'art de la dissertation ; MAIS si c'est le cas et que l'on décide d'écrire un article, je trouve sage de se faire relire parce que là, franchement, entre les fautes de syntaxe, d'orthographe et l'utilisation de la ponctuation franchement hétérodoxe, ça ne donne pas du tout l'envie d'aller au bout du texte.

Dommage.

  • Val 38
    22242 points
  • il y a 8 mois
@Grand Sachem aux sages commentaires

T es sérieux avec la "ponctuation franchement hétérodoxe"?

Ecrire : " Le Championnat de Fédéral 1 est un championnat associant des formations de niveaux très, très disparates." eut été un peu plus synthétique...Mais l'effort de mettre en lumière cette compétition qui est (ou devrait être) la compétition pivot par excellence entre mondes amateurs & professionnels est louable...

Très intéressant, merci.

Derniers articles

News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
News
News
Vidéos
Sponsorisé News