Que deviens-tu Enzo, jeune prodige de l'ASM ? [INTERVIEW]

Que deviens-tu Enzo, jeune prodige de l'ASM ? [INTERVIEW]
Souvenez-vous, Enzo faisait 1m84 pour 96 kilos à 11 ans. Aujourd'hui, son parcours n'est pas si différent.
Enzo a connu en janvier 2015 une notoriété soudaine quand les équipes de France 3 Auvergne sont venues à sa rencontre. Mais que devient-il ?

En janvier 2015, les équipes de France 3 Auvergne était parties à la rencontre d'Enzo Coppin, jeune joueur à l'ASM au physique hors-normes pour son âge : 1m84 pour 96 kilos à 11 ans, et à l'époque élève de CM2. Il est aujourd'hui encore dans son club de cœur, Clermont. Nous l'avons retrouvé pour vous.

VIDEO. ASM. Enzo, 1 m84 pour 96 kilos à 11 ans, le futur Will Skelton du XV de France ?Enzo, peux-tu te présenter ?

Je suis arrivé en Auvergne en septembre 2014 et depuis, je vis avec mes parents et ma petite sœur de 7 ans qui est en Sport Études Gym à l'ASM. Depuis la vidéo de janvier 2015, j'ai dû déménager sur Lempdes pour me rapprocher de Clermont car j'ai entraînement du lundi au vendredi au Centre de formation de l'ASM. Je suis actuellement en 3ème au collège Franc Rosier en section Rugby, et je passe le brevet cette année. Je viens d'avoir 15 ans il y a un mois, vu que j'ai redoublé la classe de CP. Je suis en horaires aménagées pour finir les cours à 15h15 pour débuter les entraînements (salle de musculation et terrain) et finir le soir à 20h, du lundi au vendredi.

Mes passions sont simples. Principalement le sport d'une manière générale, mais j'aime bien faire des voyages comme le dernier au Pérou en juillet 2018 avec ma famille. La musique et quelques jeux vidéo - Fortnite bien évidemment ! - sont mes occupations durant le temps libre qu'il me reste.

Plus tard, sans hésitation, j'aimerais faire ma carrière dans le rugby que je pratique depuis l'âge de 4 ans et demi, j'ai tellement lâché de temps et d'énergie que je dois aller au bout. Je souhaite poursuivre mes études dans le sport. Devenir coach sportif ? Cela dépendra de mon niveau scolaire...

On t'a découvert il y a quelques années dans un reportage, comment as-tu vécu cette mise en lumière soudaine ?

Cette mise en lumière soudaine m'a permis une intégration rapide au sein du club, et a facilité les relations en extérieur, dans ma région ou même ailleurs. Après, pour quelqu'un de réservé et timide comme moi, ce n'est pas facile quand même d'être montré du doigt tout le temps. J'entends souvent : "oh c'est enzo, celui qui a fait la vidéo." Lors d'un voyage scolaire dans le sud de l'Espagne, un groupe de jeunes Espagnols m'a même reconnu.

J'ai gardé des liens très fort avec le club du Muguet du fait que j'ai vécu quelques années dans le Var et mon premier club formateur était La Valette du Var. Beaucoup de copains sont au RCT maintenant, et je les revois durant mes vacances d'été. Un club de la capitale s'était manifesté l'année dernière mais c'était trop tôt. Cependant, je suis encore bien jeune et pour l'instant, continuons à donner le maximum avec mon club actuel, car la route est encore bien longue...

Je joue maintenant pilier gauche. L'ironie, c'est que je suis trop petit pour le club pour évoluer en seconde ligne même si je fais 1m95 pour 138 kilos...

Tu es toujours à Clermont, que deviens-tu niveau rugby ?

Oui, je suis toujours à Clermont en catégorie Alamercery U16 et je me sens vraiment très bien dans ce club car il s'occupe très bien de moi d'un point de vue sportif comme scolaire. De gros moyens sont présents pour aider les joueurs à évoluer en toute sécurité. L'ASM a de grandes structures qui me permettent de progresser. 

J'ai intégré le Pôle Espoir France en catégorie U16 en septembre 2018 et mon statut de "sportif de haut niveau" a été validé par la FFR. Je sors d'ailleurs d'un stage à Marcoussis de deux jours début décembre. Je suis trop jeune pour avoir un contrat en club, mais je reste quand même lié au Pôle Académie France de Clermont pour une durée de trois ans. 

Voir cette publication sur Instagram

???? Lésion ischios jambiers ⛑arrêt 2 semaines⛑ ???? Out brive / Toulouse / Colomiers Bon courage les frr ASM03????????

Une publication partagée par Enzo Asm (@enzoasm) le

Comment vois-tu ton avenir dans le rugby ?

Je dois continuer encore à progresser sur certains points comme le déplacement (être plus rapide d'un ruck à l'autre). Le poste de pilier de maintenant a bien évolué, on nous demande beaucoup d'activités... Mes qualités physiques et mon atout de franchisseur sont des élèments dont je dois sans cesse me servir pour progresser.

Cependant, et selon les différents entretiens déjà réalisés avec le personnel de l'ASM ou le Pôle France, j'aurais le profil pour espérer un jour devenir un joueur professionnel. Mais seul l'avenir et la volonté que je mettrai dans le travail nous le dira.

Une chose importante que j'aimerais souligner, c'est le suivi important de ma famille dans tous mes déplacements, et ça, c'est énorme pour moi d'être soutenu tout le temps.

Ta notoriété t'a aidé dans la vie ?

Je pense que ma notoriété m'a aidé car on est timide et réservé dans la famille, même si maintenant moins avec le temps. C'est plus facile pour un timide quand ce sont les gens qui viennent t'aborder, plutôt que l'inverse. 

Mais malheureusement, ma réussite sportive à ce jour ne plaît pas à tout le monde car une certaine jalousie s'est installée, du côté des enfants mais des parents aussi. D'année en année, des joueurs ne sont pas gardés, du coup les personnes ne te regardent plus comme avant, voire ne te disent plus bonjour ! 

J'entends beaucoup de remarques à mon égard et à longueur de temps du style : "Mais comment il fait pour avoir un physique comme cela à son âge, c'est pas naturel..."

Mais voilà, je suis habitué depuis plusieurs années : être différent n'est jamais simple mais le soutien de ma famille et du club me permettent de passer au-dessus.

Le plus drôle, c'est que mon physique me permet de passer quelques interdits. J'ai réussi à rentrer dans une soirée un peu coquine du style "strip-teaseuse" et me faire passer comme majeur...