INTERVIEW. Ses débuts en Top 14, sa convocation avec France U20, Massy, Cameron Woki se confie

INTERVIEW. Ses débuts en Top 14, sa convocation avec France U20, Massy, Cameron Woki se confie
Matthieu Jalibert a été retenu avec le XV de France, Cameron Woki avec France U20.
À 19 ans, Cameron Woki a bousculé la concurrence en Gironde. Troisième-ligne longiligne, il a récemment été sélectionné pour préparer les deux premiers matchs du Tournoi des 6 nations U20. Entretien.

Il s'est confié à la veille de la capitale rencontre de Challenge Cup, pour l'UBB, face à Newport. Ce match en terre galloise représentait sa onzième titularisation de la saison chez les pros, toutes compétitions confondues. Lancé dans le grand bain du Top 14 début octobre contre le Stade Toulousain, Cameron Woki a rejoint Bordeaux l'été dernier avec le statut de grand espoir hexagonal, notamment passé par le Pôle France et les sélections jeunes. Convoqué pour les deux premiers matchs du Tournoi des Six nations U20 (contre l'Irlande puis en Écosse), il a répondu à nos questions sans détours, comme sur la pelouse.

Tout d'abord, comment se sent le Cameron tout juste sélectionné en équipe de France U20 et qui enchaîne les titularisations avec l'UBB ?

Je me sens très bien. J'ai réussi à bien m'intégrer dans ce club et j'en suis heureux. J'essaie d'apporter ce que je sais faire de mieux à l'équipe pour avoir la confiance des coachs. Je suis évidemment très fier d'être appelé en EDF U20, ce qui était mon objectif cette saison.

Quel regard portes-tu sur tes débuts en Top 14 depuis ta titularisation à Toulouse (4 novembre) ?

Toulouse a été mon baptême en Top 14, en plus en étant titulaire. C'est le match qui m'a lancé. Je ne pensais pas jouer autant et aussi rapidement en Top 14. Au fur et à mesure des matchs, j'ai pris confiance et j'essaie d'enchaîner les bonnes performances.

Tu n'avais pas joué en première avec Massy et tu t'es très vite imposé dans le dispositif de l'UBB, pensais-tu y arriver si vite ?

Malheureusement je n'ai pas eu la chance de jouer avec l'équipe première de Massy, c'était mon premier objectif la saison dernière. En arrivant à l'UBB, je pensais seulement postuler pour la Challenge Cup et pas jouer si rapidement en première division. Aujourd'hui j'ai la chance de jouer et je profite de chacune des minutes qui me sont données pour me surpasser sur le terrain.Tournoi des 6 Nations - Qui est Matthieu Jalibert le futur ouvreur du XV de France à seulement 19 ans ?

Tu représentes la nouvelle génération du club avec Matthieu Jalibert (demi d'ouverture), le 3e ligne Alexandre Roumat, les centres Nathan Decron et Pablo Uberti, Iban Etcheverry (ailier), Geoffrey Cros (arrière), notamment, comment te sens-tu dans ce groupe ?

C'est un groupe extraordinaire et je me sens à l'aise. On est plusieurs jeunes joueurs à vouloir s'imposer dans ce club et c'est une bonne chose car l'UBB veut se baser sur les jeunes joueurs.Crédit photo : Justine Hamon

Le fait que tu sois déjà international U19 et U20 (surclassé l'an passé) et ton bon début de saison ont entraîné ta sélection pour le tournoi. Est-ce que tu t'y attendais ? Quels vont être les objectifs du groupe ?

Je ne m'y attendais pas forcément car je devais participer au stage à Doha (NDLR : fin décembre – début janvier) et finalement je suis resté à la disposition du club pour jouer la quinzième journée de Top 14 donc j'avais un peu d'appréhension. L'objectif est de faire un bon tournoi collectivement pour se préparer au mieux à la coupe du monde qui se joue en France.6 Nations - Le groupe de France U20 pour préparer le Tournoi

C'est un groupe solide avec plusieurs joueurs qui connaissent le Top 14 qui a été appelé. Tu connais certains joueurs depuis quelque temps maintenant, quelles vont être les forces de l'équipe de France moins de vingt ans pour ce tournoi ?

Oui, je connais très bien certains joueurs depuis quelques années déjà et justement notre force est là, nous avons un groupe qui vit bien et qui a le même objectif en tête. Nos individualités vont apporter un plus à l'équipe.

13
Sur les 33 joueurs convoqués pour participer aux deux confrontations face à l'Irlande et l'Écosse, treize ont déjà participé à au moins un match de Top 14.

Avant de signer à Bordeaux, tu évoluais à Massy, quel regard as-tu sur ta formation au RCME ?

Je suis resté à Massy pendant cinq ans et c'est le club qui m'a tout apporté dans le rugby. L'objectif de Massy est de former les jeunes joueurs et de les faire progresser pour qu'ils atteignent l'équipe première. Durant ces cinq ans, j'ai eu cette formation et aujourd'hui je leur dois tout.

Sekou Makalou, Judicaël Cancoriet et Yacouba Camara ont été sélectionnés récemment en EDF A. Vous êtes tous les quatre passés par Massy (en plus d'être tous 3e-ligne) et assez peu éloignés au niveau de l'âge, qu'est-ce que tu ressens en vous voyant tous au haut niveau, à l'heure qu'il est ?

Je m'inspire d'eux, j'ai envie d'atteindre leur niveau, c'est mon objectif. Depuis tout petit, je prends exemple sur Yacouba Camara car on vient tous les deux de la même école de rugby (Bobigny) et j'ai suivi ses traces jusqu'à Massy. On joue tous au même poste, cela me permet aussi d'avoir des exemples.

Tu es international France VII U18 notamment, c'est pour toi un objectif de rejouer à VII ou es-tu focalisé sur le XV ?

Aujourd'hui je suis focalisé sur le XV. J'adore le rugby à VII mais le XV est ma priorité.

Qu'est-ce que l'on peut te souhaiter pour la suite de la saison ?

Une qualification en phase finale de la Challenge Cup, une Coupe du Monde en juin prochain et le plus de temps de jeu possible avec l'UBB.