France 7. Du mieux en attaque mais de grosses lacunes en défense après Las Vegas

France 7. Du mieux en attaque mais de grosses lacunes en défense après Las Vegas
France 7. Du mieux en attaque mais de grosses lacunes en défense. / Crédit Photo : Twitter @FFRugby7s
La cinquième étape des Sevens World Series a vu une équipe de France à 7 retrouver de l'allant en attaque mais se montrer très fébrile en défense. La cinquième étape des Sevens World Series à Las Vegas a vu une équipe de France à 7 retrouver de l'allant en attaque mais se montrer très fébrile en défense. Un point sur lequel les Bleus vont devoir sérieusement travailler s'ils veulent performer à Vancouver ce week-end. L'ancien international à 7, Jean-Baptiste Gobelet, nous livre son analyse.

As-tu senti que le groupe avait progressé collectivement sur cette étape ?

Dans le jeu :

Le groupe a évolué depuis la dernière étape sur son jeu offensif face aux Samoa et Anglais notamment, mais son évolution reste assez fragile au vu du troisième jour où la France a été à la peine face à des nations beaucoup plus faibles (Russie et pays de Galles). On a notamment vu une gestion de fin de match face aux Russes qui auraient pu coûter très cher aux Bleus. Lesquels ont enchaîné les mauvais choix à quelques mètres de la ligne. Il aura fallu l'intervention du jeune Arthur Retière qui contourne avec lucidité le bloc russe.France 7. Du mieux en attaque mais de grosses lacunes en défense après Las VegasLAS VEGAS SEVENS. 1/4 Bowl : La France triomphe de l'Angleterre au bout du suspense

Dans l'état d'esprit :

On a vu une belle réaction mentale de leur part sur le deuxième jour. Ce qui n'était pas évident au vu des résultats du premier jour et de l'élimination de la Cup dès les premiers matchs. Cela s'est par contre dégradé sur le jour 3 avec des Tricolores très fébriles en fin de match face aux Russes. Et qui n'ont pas réussi à décrocher cette victoire en Bowl, synonyme de tête de série à Vancouver, qui aurait pu enfin ouvrir une voie royale en Cup (le Japon finissant 6e en étant invité). Je trouve dommage de ne pas avoir pu saisir cette opportunité d'être tête de série face une équipe galloise assez jeune.

Côté joueurs :

Damien Cler s'est montré à son avantage en scorant après de longs rushs à travers les défenses. Arthur Retière, comme à son habitude, en débloquant toutes les situations délicates. Sofiane Guitoune a, malgré un temps de jeu faible, montré de belles choses face aux Gallois. Il est plus intéressant quand il prend des initiatives en milieu de ligne.France 7. Du mieux en attaque mais de grosses lacunes en défense après Las VegasVIDEO. France 7. Sofiane Guitoune marque son premier essai après une action de 100m à Las Vegas

L'énorme chantier francais : le secteur défensif

Les Bleus mettaient en place un nouveau système mais il s'est montré complètement perméable. On pensait qu'il y aurait eu un travail conséquent sur le secteur défensif après la tournée en Océanie. Tout en sachant que cette fois-ci, le groupe de Las Vegas serait constitué uniquement de joueurs professionnels, mis à part Sofiane Guitoune. Toute l'équipe a eu le temps de travailler le système à l'entraînement à Marcoussis depuis Sydney 7s. Mais comme expliqué auparavant, un système défensif ne se met pas en place en deux semaines.

Le nouveau système défensif a besoin déjà d'être compris et validé par tous les joueurs. Une fois compris, il faut le tester à l'entraînement et sur les World Series pour mesurer son efficacité. S'il donne satisfaction à la fin de cette tournée, on aura des éléments pour l'améliorer d'ici aux JO. Si ce n'est pas le cas, il faudra repartir de zéro. Ce qui est inquiétant, c'est que le staff n'a pas de système défini depuis le début de la saison.

Toutes les équipes ont déjà leurs systèmes offensifs et défensifs bien définis. La plupart se servent de cette période pré-olympique pour tester des variantes (comme les Australiens avec leur défense 1/2 libero, en mettant 7 joueurs dans la ligne pour densifier la zone de contact). La France fait partie des plus mauvaises défenses des World Series depuis le début de l'année. Malgré le retour des cadres, on a vu quelques joueurs assez perdus sur le terrain multipliant les mauvais ciblages et les montées défensives approximatives dès le premier temps de jeu.

La suite en page 2