CO : Laurent Labit explique la gestion de son groupe

CO : Laurent Labit explique la gestion de son groupe

Publié le 29-08-2012 à 13h45 - Mis à jour le 29-08-2012 à 14h00 // Par
CO : Laurent Labit explique la gestion de son groupe

Les deux Laurent font leurs choix !

Interrogé par le site LADEPECHE.fr, Laurent Labit revient sur la gestion de son groupe professionnel et justifie ses choix, à l’annonce des 23 joueurs retenus pour affronter Bayonne, samedi à 18H30.

Le groupe tarnais repose, cette saison, sur 35 joueurs sous contrat professionnel ainsi que sur 5 jeunes de l’équipe espoir qui viennent compléter l’effectif. Chaque semaine sonne donc l’heure des choix pour Laurent Travers et Laurent Labit. Et même avec trois avants blessés (Forestier, Peikrishvili, Diarra) et un joueur suspendu (Pedrie Wannenburg) les décisions sont souvent dures à prendre. Pour exemple, le 3ème ligne Piula Faasalélé, recruté à l’intersaison en provenance de La Rochelle, et le jeune demi de mêlée Thierry Lacrampe n’ont toujours pas été alignés. Laurent Labit s’explique : « Piula Faasalélé par rapport aux autres joueurs de 3e ligne est un peu en retard, comme tous les joueurs de Pro D2 qui arrivent. En dehors du jeu ballon en main et de la puissance, quand on joue devant il y a le jeu en touche, les annonces, des combinaisons de jeu, des repères, des lancements qui sont différents de ce qui se fait en Pro D2. Il faut quelques semaines ou quelques mois d'apprentissage. » Pour le numéro 9, titulaire lors de la demi-finale face à Toulouse la saison dernière, les motivations sont toutes autres : « Il a été gêné en début de saison par une blessure au pied. D'un autre côté, Rory Kockott est en très grande forme, c'est le meilleur réalisateur du championnat et c'est difficile de s'en passer. Ensuite, l'inconvénient de Thierry Lacrampe, c'est qu'il n'est pas buteur, donc en faisant jouer Talès à l'ouverture et Dulin à l'arrière, on n'a pas de remplaçant buteur sur le terrain. Si Kockott se blessait il faudrait que je sorte deux joueurs pour faire buter, c'est hors de question. Il n'y a rien contre Thierry Lacrampe, le jour où Rory sera moins performant au pied ou dans le jeu, son tour viendra ».

Des choix à faire compliqués pour les entraîneurs et souvent durs à digérer pour les joueurs laissés au frigo. Néanmoins, tous auront certainement leur chance au cours de la saison, et ce sera à eux de la saisir, sur le terrain.

Pour affronter l’Aviron Bayonnais, samedi à 18H30, au stade Pierre Antoine pour le compte de la 3ème journée de Top 14 les deux Laurent ont privilégié la continuité, après la victoire face à Grenoble (30-13). Les seules modifications concernent la rentrée du pilier Marmoiton, Bonello qui est remplacé par Rallier et l’apparition derrière de Kikpatrick à la place de Bonnefond.

Le groupe castrais : Coetzee, Taumoepeau, Wihongi, Lazar, Marmoiton ; Rallier, Mach ; Capo Ortega, Samson, Rolland, Tékori : Caballero, Bornman, Claassen ; Kockott, Teulet, Tales, Bernard ; Baï, Cabannes, Kirkpatrick, Evans ; Andreu, Garvey, Martial, Dulin.



Si t'as pas lu ces articles, tu joues pas dimanche
1 Commentaires sur « CO : Laurent Labit explique la gestion de son groupe »

Club de Rugby inconnuClement
0 points 0% avis positifs
c'est quoi?le 29.08.2012 à 21h23

Je crois que tekori ne prends pas d'accent sur le E enfin d'après son facebook !

Pour bénéficier de toutes les fonctionnalités des commentaires, connectez-vous ou créez un compte avant de poster.




Vous avez perdu votre pseudo ?
En postant un commentaire, vous acceptez les conditions d'utilisation du site.