VIDÉO. World Rugby redéfinit les catégories de plaquage dangereux et met en place de plus lourdes sanctions
Les plaquages à l'épaule ou les manchettes seront sévèrement sanctionnés.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Afin de prévenir au maximum les risques de blessures, en particulier à la tête, World Rugby a décidé de modifier son règlement.

A partir du 3 janvier, de nouvelles sanctions seront appliquées à tous les niveaux du jeu en cas de contact même accidentel avec la tête. Des mesures qui visent en particulier les plaquages. L'institution a en effet constaté à travers trois années de recherches entre 2012 et 2015, et le visionnage de plus de 600 incidents conduisant à des blessures à la tête (HIA) parmi 1 516 matchs de haut niveau, que 76% des blessures à la tête surviennent lors de plaquage. Sur les 611 blessures constatées, 72% des blessures à la tête par plaquage concernent le plaqueur. 

Parallèlement à la mise en place d'un programme pédagogique global pour sensibiliser à la fois les joueurs et les entraîneurs, World Rugby, qui prone plus que jamais la tolérance zéro, a redéfini les catégories de plaquage dangereux. Le but étant de réduire au maximum les risques de blessures. Ainsi, un plaquage ayant commencé en dessous de la ligne des épaules puis glissé vers la tête pourra être sanctionné.Crédit vidéo : World Rugby

PLAQUAGE IMPRUDENT

Un joueur est reconnu avoir eu un contact imprudent lors d'un plaquage, d'une tentative de plaquage ou lors d'une autre phase de jeu si, au contact, le joueur savait ou aurait dû savoir qu'il y aurait un risque de contact avec la tête d'un adversaire, mais a délibérément continué son action. Cette sanction s'applique même si le plaquage est effectué au-dessous de la ligne des épaules. Ce type de contact s'applique également en cas d'agrippement, de roulement ou de torsion autour de la zone de la tête et du cou même si le contact a commencé en-dessous de la ligne des épaules.

Sanction minimale : carton jaune
Sanction maximale : carton rouge

PLAQUAGE ACCIDENTEL

En cas de contact avec un autre joueur pendant un plaquage, une tentative de plaquage ou lors d'une autre phase de jeu, si le joueur entre en contact de manière accidentelle avec la tête d'un adversaire, soit directement, soit si le contact commence en-dessous de la ligne des épaules, le joueur peut toujours être sanctionné. Cela inclut également les situations dans lesquelles le porteur de ballon intervient dans un plaquage.

Sanction minimale : pénalité

Que pensez-vous de ces nouvelles mesures ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • FRLab
    46123 points
  • il y a 3 ans

Il est clair qu'il faut faire quelque chose avec les plaquages. Quand on voit un Dulin, 1m60 au garrot , plaquer aux épaules, on ne va pas me dire qu'il n'y a pas de mauvaises habitudes prises à l'entrainement. Maintenant est ce que ce texte va changer quelque chose ?? pas sûr. Les notions d'accidentel et d'imprudent c'est subjectif. On devrait plutôt revenir à des notions de hauteur et interdire tout plaquage au-dessus de la ceinture. Entre la ceinture et la poitrine, c'est jaune, au-dessus c'est rouge, volontaire pas volontaire, ou je ne sais quelle interprétation de ce qu'il peut y avoir dans la tête du plaqueur. On évitera ainsi d'abimer celle du plaqué 😉

Bonne nouvelle pour Jacky, Marc Andreu va de demander une prime 🙂
Sinon, Romain Teulet revient de sa retraite.

  • diplo
    16918 points
  • il y a 3 ans

Explication de texte : suffisament de marge de manoeuvre dans le texte pour choisir qui sera sanctionné...

Plaquer un joueur qui a tendance à toujours se baisser (on ne va pas donner de nom ..) ça rentre dans quelle catégorie, accidentel ou imprudent ?

Je vais faire mon juriste pointilleux mais "En cas de contact avec un autre joueur pendant un plaquage, une tentative de plaquage ou lors d'une autre phase de jeu, si le joueur entre en contact de manière accidentelle avec la tête d'un adversaire"

On parle ici du "joueur" et non du plaqueur. Donc, pour moi c'est beaucoup trop vague, si le mec se lance la tête la première dans mes genoux, je fais quoi ? Ou si sa tête frappe ma hanche en me plaquant ?

Pour moi, ça part d'une bonne intention, mais c'est mal rédigé et au final ça va créer un nouvel bordel...

@Les Courses En Travers

J'ai un peu la meme impression, on pond un long texte bien complique mais au final c'est tellement vague que ca laisse suffisament de place a l'interpretation pour pouvoir ajuster les sanctions en fonction de la nationalite du fautif et des echeances a venir.

  • vevere
    51646 points
  • il y a 3 ans

C'est une bonne chose, il reste néanmoins à statuer sur le barème de durée de suspension...

J'espère que ces règles s'appliqueront dans les regroupements, dans lesquels on tente de déloger l'adversaire en lui arrachant le coup...

Ces nouvelles nouvelles règles auront-elles les mêmes durées de suspension pour les joueurs Français ?

Personnellement, je n'ai rien compris.

" les situations dans lesquelles le porteur de ballon intervient dans un plaquage". Qu'est-ce que ça veut dire ? Par définition, le porteur du ballon intervient dans un plaquage puisqu'un plaquage est le fait d'amener le porteur du ballon au sol.

" un plaquage ayant commencé en dessous de la ligne des épaules puis glissé vers la tête pourra être sanctionné.". Très bien, mais c'était déjà le cas.



  • ced
    100308 points
  • il y a 3 ans

"PLAQUAGE ACCIDENTEL"
c'est que je dirai à Marjorie quand je la croiserai

Recommandations bien veillante à l'égard de notre sport pour le bien de nos sportifs! Mais ça risque de devenir un sport réellement difficile à jouer si c'est autant régulé... Plaquer comme ci, pas comme ça. On a pas tous la technique d'un ABs et l'interdiction de cravate, cathédrale et déblayage au cou me suffisait. Vers quel rugby on tend? Sans compter le nombre de pénalité à venir par match qui va encore plus hacher le jeu sauf dans le SR où y'aura encore plus de air defence!

*Cependant les joueurs britanniques ne seront jamais lourdement suspendus.

  • Vavou
    13240 points
  • il y a 3 ans

"Sur les 611 blessures constatées, 72% des blessures à la tête par plaquage concernent le plaqueur."

Ça devrait pas être plaqué plutôt que plaqueur ? Parce que si dans 72% des cas le plaqueur se fracasse la tête lui même c'est plus le même problème... (Après j'ai peut-être attaqué trop durement l'apéro et j'ai mal compris...) 🙂

@Vavou

Non, c'est bien le plaqueur. La plupart des accidents à la tête, du style commo, sont dû à un coup à la tête pendant un plaquage. Contrairement à ce que on pourrait penser, c'est bien le plaqueur qui est dans la position la plus dangereuse. C'est un geste qui demande pas mal de technique pour éviter non seulement de rater le plaquage mais aussi pour se protéger soi-même. C'est un des reproches fait au foot us: les joueurs font des plaquages destructeurs mais ne se protègent pas: résultat, il n'y a pas que le plaqué qui morfle. Le plaqué, au rugby, risque peu, même si se faire plaqué n'est jamais agréable.
Je pense que, même si l'intention est louable, on prend le problème dans le mauvais sens: c'est la protection du plaqueur qui devrait être renforcée.,;Je ne sais pas comment, je ne suis pas technicien ni médecin mais c'est le point à travailler.

  • Vavou
    13240 points
  • il y a 3 ans
@Vavou

Sauf si on prends en compte dans le calcul de blessures à la tête les coups de boule d'avant match dans les vestiaires pour se motiver 🙂

Évidemment une excellente chose mais la règle existait déjà me semble t il? Seules les sanctions se durcissent mais c'était avant à l'appréciation de l'arbitre.
En EdR on demande aux jeunes joueurs de ne plaquer qu'aux jambes sous peine de pénalité...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Sponsorisé News
Vidéos
News