VIDEO. Top 14 : refuser l'impact en mêlée pour obtenir une pénalité, une nouvelle mode ?
La mêlée du Stade Français tricheuse ?

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Une action du dernier Classico entre le Stade Français Paris et le Stade Toulousain interpelle.

Stade Jean-Bouin, ce dimanche. Le chronomètre affiche 68 minutes de jeu, et à ce moment de la partie, le Stade Français Paris croit encore à la victoire. Logique ? A bientôt dix minutes du coup de sifflet final, les coéquipiers de Jules Plisson mènent 15 à 6 face au Stade Toulousain, Yoann Huget n'ayant pas encore inscrit son doublé. Surtout, les Parisiens viennent de récupérer une pénalité ultra importante à cinq mètres de leur en-but.

Sur une mêlée, M. Ruiz pénalise les Rouge et Noir, pourtant en possession du ballon depuis plusieurs séquences, et donc en position de force. L'arbitre de la rencontre n'hésite pas à siffler une poussée anticipée. Or, cette décision fait pas mal parler sur les réseaux sociaux : pour beaucoup, la première ligne du Stade Français semble en fait refuser l'impact, ce qui oblige celle du Stade Toulousain à se mettre à la faute.

Lien Vidéo

Mais qu'en pense M. Ruiz ? L'homme au sifflet explique pourquoi il a sifflé :

Sur cette mêlée, on est sur la multiplication de mêlée à 5m, en faveur - dans un premier temps - de Toulouse. Les mêlées manquaient drôlement de stabilité, j'ai alors essayé d'arbitrer les fautes factuelles que je décelais... s'il y en avait, bien sûr. Sur la 4ème mêlées, j'ai le sentiment en direct que le 23 de Toulouse (Census Johnston, ndlr) pousse avant la possible introduction du ballon. Quand on voit les images, bien évidement, on peut voir que c'est l'équipe du Stade Francais - surtout le côté droit entre pilier et deuxième ligne - qui fait volontairement des pas en reculons.

A-t-on affaire à une nouvelle mode, avec une roublardise difficile à arbitrer ? M. Ruiz revient sur les observables d'une équipe qui refuse l'engagement et se retire : "nous rencontrons en ce moment des équipes qui refusent l'affrontement en mêlée, en refusant l'impact. La difficulté, c'est que ça se passe souvent du côté opposé à l'arbitre, du coup il est très difficile de l'analyser." Si le Stade Français a réussi à tromper la vigilance de l'arbitre, elle aura finalement été vaincue :

VIDEO. Top 14 : le Stade Toulousain s'impose sur le fil dans le Classico avec un doublé de Yoann Huget

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Il reconnait cette erreur et c'est plutôt bien malgré les conséquences possibles.
Mais il en a fait beaucoup d'autres (souvent en faveur du SF)
Son niveau d'arbitrage est en chute libre.

Comme d'habitude les équipes parisiennes trichent. ..

@charly le vrai

A ton avis : c'est dans les gènes ?

  • Jak3192
    57760 points
  • il y a 3 ans

Y a t il une règle précisant que si l'équipe en défense fait une faute, il y a essai de pénalité ?
il me semble que oui. Pourquoi alors n'est elle pas appliquée des la 2me mélée perturbée par les défenseurs ?

@Jak3192

Il n'y a aucune règle qui dit qu'une faute en défense = essai de pénalité.

Il y a deux critères pour accorder un essai de pénalité.

Le premier : un essai aurait probablement été marqué, où le "probablement" a valeur de "quasiment sûr" (d'où le fait que les arbitres le dégainent rarement dès qu'on s'éloigne des 5m). Sans cela, pas d'essai de pénalité. C'est ce qui fait que "équipe en défense fait faute il y a essai de pénalité" ne peut pas être vrai, ce n'est pas parce que tu subis une faute que tu aurais forcément marqué pour autant (un joueur qui ralentit une sortie de balle dans un ruck fait une faute, mais ce n'est pas parce que tu aurais pu sortir le ballon plus vite que tu aurais forcément lancé une combinaison finissant dans l'en-but).

Le deuxième est de rentrer dans une des 3 règles qui prévoit l'essai de pénalité comme sanction possible.
- la règle 10.2.a sur le jeu déloyal volontaire (en bref un acte d'anti-jeu grossier), pour lequel le réglement préconise en plus le carton jaune contre le fautif. Les exemples les plus classiques et simples sont l'en-avant volontaire ou le maul écroulé devant sa ligne.
- la règle 10.2.c sur l'interdiction d'envoyer volontairement le ballon en touche avec les mains
- la règle 10.3.b sur les fautes répétées. Attention, il n'y a pas de règle fixant le nombre de fautes ou le type de fautes qui constituent "une faute répétée".

Pour revenir au match SF-ST, la faute sur la deuxième mêlée n'est pas une faute grossière d'anti-jeu. Donc pour accorder un essai de pénalité cela serait dans le cadre de la règle 10.3.b, et 2 coups de sifflet c'est un peu léger pour tomber dans la case "fautes répétées".
Par contre la faute sur la dernière mêlée pourrait (je dis bien pourrait, c'est à l'appréciation de l'arbitre) tomber dans le cas de la règle 10.2.a sur le jeu déloyal volontaire. Si on tient en plus compte du fait qu'il y a déjà eu plusieurs coups de sifflet, l'arbitre aurait pu mettre un essai de pénalité.

  • AKA
    49554 points
  • il y a 3 ans
@Jak3192

bien sur que si une faute commise par l' équipe qui défend empêche l' équipe attaquante de marquer un essai il y a essai de pénalité et souvent même (double peine) carton jaune pour l' auteur de la faute. En ce qui concerne les mêlées c' est (hélas) à l' appréciation de l' arbitre, la preuve est que l' arbitre du match ASM/RCT est parti sous les poteaux dès la deuxième mêlée... De plus il me semble qu' il y a pas longtemps un club (déjà le ST?) avait déjà été victime des largesses d' un arbitre!!!

  • Jak3192
    57760 points
  • il y a 3 ans
@AKA

Merci @Aka
J'attendais ce commentaire car c'est exactement ce que je savais.
Tu confirmes
et en tout point: le ST s'est fait avoir sur la meme action contre Grenoble cette fois. et ce ne sont probablement pas les seuls sur ce type d'action.
Le problème devient de la capacité de l'arbitre à prendre une décision lourde. c'est comme au foot une faute dans la surface: siffler le peno ?
Nécessaire de légiférer puisque...

  • AKA
    49554 points
  • il y a 3 ans
@Jak3192

Merci, je suis d' accord pour l' action ST/FCG mais je pensais à un autre match ou après 4 ou 5 mêlées l' arbitre a carrément sifflé...la fin du match! (mais je ne me rappelle pas les équipes)

  • Jak3192
    57760 points
  • il y a 3 ans
@AKA

On est d'accord,
c'est trop fréquent.
Faut légiférer...

  • Zejack
    16746 points
  • il y a 3 ans

Jsuet un mots pour remercier les participants au fil de commentaires avec des posts souvent instructifs et argumentés.
ça m'éclaire cette phase de jeu difficile à décrypter.

  • Jasp
    4012 points
  • il y a 3 ans

Serait-ce une raison de plus d'intégrer un deuxième arbitre de champ ? Même si on a de plus en plus l'impression que quel que soit les directives prises par world rugby, des petits filous trouveront toujours un moyen de trichouiller sur certaines phases.. C'est du rugby quoi.

  • Chams
    7093 points
  • il y a 3 ans
@Jasp

Ou faire rentrer le 4ème arbitre ou un arbitre de touche sur les mélées (pour éviter d'avoir un arbitre de +).

  • Jak3192
    57760 points
  • il y a 3 ans
@Jasp

Plutôt que le terme "trichouiller", je préfère "utilisation intelligente du règlement". C'est par le décryptage de la règle des acteurs du jeu (joueurs, entraîneurs) que la règle (et le jeu) évolue. Au législateur de trouver une règle idéale ne favorisant pas ces ... "trichouillages".

  • Jasp
    4012 points
  • il y a 3 ans
@Jak3192

D'accord pour certains cas mais je sais pas si on peut consiérer comme "utilisation intelligente du règlement" lorsque main ou pied traînent sur le ballon pour retarder la sortie ou lorsque les joueurs écroulent sans être pris etc... Certaines "magouilles" si tu préfères ne peuvent être contrés par la législation à mon avis.

  • Jak3192
    57760 points
  • il y a 3 ans
@Jasp

Les cas que tu évoques sont différents me semble-t-il...
Dans les cas que tu cites, ce sont des actions d'antijeu individuelles, qui peuvent être sanctionnée si l'arbitre le voit
Dans ce cas précis, y-a-t-il une règle qui sanctionnerait ce type de fonctionnement ?
Si oui, l'arbitre commet une erreur
Si non, l'arbitre ne peut pas siffler une astuce qui n'est pas prévue par le règlement
Enfin je pense

Refuser l'impact c'est un fait, chambrer l'adversaire après l'avoir fait c'est pire ...

@RugbyAlpha

Ouais effectivement il en fait un peu trop...

  • AKA
    49554 points
  • il y a 3 ans
@RugbyAlpha

Le pire c' est qu' il a réussi son coup et Parisse a bien commencé en faisant sortir Sushi de son match... Slimani quand a lui triche à pratiquement toutes les mêlées si ce n' est pas sa "clé de bras" c' est poussée en travers vers le haut! A le bon temps où on réglait çà avec notre seconde latte 😉

@RugbyAlpha

C'est le chambrage de pute, le pire. Le mec a refusé le combat parce qu'il se sait dominer, vient de la faire à l'envers à l'arbitre, et la ramène encore. En règle général cela n'a qu'un seul but : faire dégoupiller l'adversaire, pour récolter 10m de plus ou un carton.

  • sorgina
    50004 points
  • il y a 3 ans

C'est bien connu que les règles sont faites pour être détournées. Je n'approuve pas pour autant. mais le problème vient peut-être aussi des arbitres qui ne comprennent pas tout ou ne voient pas tout ou ne sont pas toujours bien placés. A l'heure actuelle ce doit être terriblement compliqué d'arbitrer les mêlées. Si par dessus tout ça les joueurs sont assez tordus pour jouer la règle ça va être quelque chose concernant les "contacts avec la tête" mais ça s'est un autre sujet........

  • AKA
    49554 points
  • il y a 3 ans
@sorgina

En mêlée les arbitres ne comprennent pas tout en effet, et je dirai mieux: ils ne comprennent rien!!!

  • Ekyrby
    6150 points
  • il y a 3 ans

Je suis complètement époustouflé par la capacité des jours de rugby à inventer ou réinventer des techniques pour s'arranger avec la règle. Ca, le placage en chaise, ne pas jouer le maul, ne pas rucker pour contourner... j'ai l'impression que tout les 2 mois on voit un mec faire un truc complètement inattendu mais pourtant permis par la règle .Comme si il y avait une détermination insondables à contrer les efforts de World Rugby pour rendre le jeu présentable et compréhensible pour le commun des mortels, pour au contraire l'attirer plus profond dans les fanges du gros bordel, là ou on s'amuse vraiment.
Je trouve ça admirable. Quel beau sport!

  • Jak3192
    57760 points
  • il y a 3 ans
@Ekyrby

"...capacité des joueurs de rugby à inventer des techniques pour s'arranger avec la règle..."
c'est dans tout les sports. Ou tout au moins de très nombreux sports.
Et c'est formidable. Cela permet l'évolution du sport en question et il ne reste pas figé. Aux instances de légiférer.
"... jeu présentable et compréhensible pour le commun des mortels..."
Peut être dans tous les autres sports, mais pas au rugby. Voir l'épaisseur du livre de réglements rugby et le comparer aux autres activités sport co.
Perso, avant les CdM de rugby, je fais un topo règlement aux collègues de travail (pendant plus d'1h !) pour expliquer les bases du jeu.
Ces dames (mais aussi pas mal de messieurs !) sont en général très contentes...

  • VivaRCF
    17893 points
  • il y a 3 ans

Encore une mode française qui va donner de mauvaises habitudes à nos piliers en international ?

  • epa
    36788 points
  • il y a 3 ans
@VivaRCF

Les anglais et les irlandais nous l'ont déjà faite plusieurs fois celle-là.

@VivaRCF

une allusion à un pilier parisien S. qui pousse de travers en étant pas lié bras tendu que l'arbitre sur ce match a laissé faire à chaque impact et que les caméras verticales nous montrent match après match faire toujours le même mouvement pour être parfois même à angle droit par rapport à son talonneur et le pilier adverse?
Geste sanctionné en europe et 6 nations mais accepté en top 14 .

@noComment

La meilleure solution pour cette tendance des droitiers à rentrer en travers serait d'arrêter de siffler. Aujourd'hui en Top14 sur une telle entrée l'arbitre va soit siffler en faveur du droitier soit contre lui. Si tu fais partie d'un pack réputé dominateur et que tu as toi même la réputation de dominer, le rapport de pénalité sera à ton avantage (et plus il est à ton avantage, plus tu as la réputation de dominer).

Alors qu'en ne sifflant pas, le droitier qui rentre en travers s'expose à se faire châtier. Parce que lorsqu'en tant que droitier tu rentres en travers dans le talonneur adverse (ce qui est certes très bon pour disloquer la mêlée adverse), tu offres ton flanc au pilier gauche adverse. Qui si l'arbitre ne siffle rien se fera un plaisir de profiter de l'offrande. Or un gros de 120 kilos qui te rentre dans les côtés, tu le sens. Ta mêlée a peut-être dominé, mais toi tu as souffert. Il ne faut pas beaucoup de mêlées avant d'arrêter ce petit jeu.

C'est d'ailleurs la mentalité sudiste sur la mêlée : pas de grosse faute, pas de coup de sifflet. Vous voulez tricher un peu? Allez-y... mais ne venez pas pleurer si vous vous faites châtier. Au final, ils ont moins de vice et plus de jeu que sur nos mêlées de Top14. Et ne sont pas surpris quand ils passent à l'arbitrage international.

  • VivaRCF
    17893 points
  • il y a 3 ans
@noComment

Entre autres. Je suis pas expert, mais je notes effectivement que mr R. S. n'est pas aussi dominateur à l'international qu'en Top14 (même si c'est un monstre à la poussée)

mais...c'est pas du tout nouveau ça...

En parlant de règle absconse: suis-je le seul à trouver extrêmement frustrant de voir des joueurs se jeter sur un ballon après un en-avant de son coéquipier pour tuer le jeu ???
L'on voudrait casser le rythme (souvent haché...) du jeu que l'on ne s'y prendrait pas autrement, non ?
Mode "hors-sujet rageur" off...

  • AKA
    49554 points
  • il y a 3 ans
@Le Concombre Masqué

Non tu n' est pas seul, et le plus étonnant c' est que l' on siffle pénalité pour un en avant repris devant!

Cela revient à la mode, mais cela n'a rien d'une nouvelle mode. Refuser l'impact pour gratter une pénalité c'est vieux comme le monde.

Perso je serais pour une épuration de l'arbitrage en mêlée : en dehors des fautes grossières et évidentes, on laisse jouer. Il ne faudrait pas beaucoup de mêlées avant que les gros arrêtent de refuser l'impact. Quand tu auras commencé 2-3 mêlées en reculant et que l'adversaire en aura profité pour te rentrer dans ta 3ème ligne, tu reviendras rapidement à une entrée en mêlée normale quitte à être un peu dominé.

  • AKA
    49554 points
  • il y a 3 ans

J' avais manqué la fin du match et j' ai pu la voir récemment. Je me demande comment Mr Ruiz a pu mettre un bras cassé en faveur du SF? Quand il a appelé les 2 premières lignes pour les sermonner il remettait les pendules à 0 , malgré la séries de pénalités en défaveur de SF, et la 1ere ligne du SF (pas folle la guêpe) l' a tout de suite compris et a tenté le coup de Trafalgar qui a bien marché... Enfin la morale est sauve avec la victoire du ST!

  • Jak3192
    57760 points
  • il y a 3 ans
@AKA

Exactement ce que je disais dans mon commentaire sur le bilan de match.
Comment est il possible à un arbitre de donner 3 pénalités contre une équipe qui défend à 5m de SA ligne ? Attendre la faute de l'équipe en attaque pour ne pas vouloir siffler un essai de pénalité ? Problème de prise de responsabilité de l'arbitre ?
Dans le match ASM - RCT ce même soir, les Toulonnais ont eu 1 mélée sifflée à 5m de leur embut, la seconde pénalisée a entrainé l'essai de pénalité. Mention Très Bien à l'arbitre qui a pris ses responsabilités.
Et je crois me souvenir que suite à cela, dans ce match, plus personne n'a joué à l'intelligent sur les mélées

  • W1823
    1915 points
  • il y a 3 ans

C'est incroyable cette manie de toujours vouloir magouiller dans les mêlees. Le 5 de devant veut parler d'un art obscur, mais sincèrement, ca devient de moins en moins glorieux. Arrêtez de refuser l'impact, arrêtez d'ecrouler volontairement, et passer plus de temps peut etre a bosser la technique que soulever de la fonte...

@W1823

Je suis on ne peut plus d'accord avec vous...
L'on peut également se référer aux matches de novembre 2016 du XV de France: mêlée très performante (limite outrageuse au niveau de la technique...) mais très rarement récompensée malgré l'évidente domination, d'où ma question: à quoi bon ???
Ne vaut-il pas mieux être un talonneur sprintant comme un lapin à la 72 ème en faisant des passes vissées de 20 mètres plutôt que se rabaisser à l'exercice ingrat de la mêlée ???
Crouch... bind... set... ait mieux avant !!!

  • W1823
    1915 points
  • il y a 3 ans
@Le Concombre Masqué

Disons que les All Blacks, apres la fameuse déroute en 1/4 contre les Bleus, ont change leur cahier des charges et les joueurs d'aujourd'hui en sont le fruit, notamment les gros, nettement plus "skilled"... Apres c'est aussi une question de mentalité: eux considèrent plus ceci comme un lancement de jeu, alors que les francais notamment peuvent voir cela comme une fin en soi = obtenir une pénalité, donc la balle n'a pas besoin de sortir...

@W1823

Les Blacks considèrent en effet la mêlée comme un lancement de jeu (ce qu'elle est censée être au départ). Mais ils sont bien aidés par l'arbitrage sudiste, qui refuse de distribuer les pénalités sur cette phase de jeu. Forcément quand tu sais que tu n'auras pas une pénalité à chaque mêlée, pour en tirer quelque chose la seule solution reste de jouer.

  • Zejack
    16746 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

Arbitrage Sudiste et en coupe d'Europe.

@W1823

Les gros magouillent en mêlée c'est un fait indiscutable (et j'ai été gros). Mais je ne comprends pas la fixation que font les gens sur le vice en mêlée.
Les joueurs magouillent sur chaque phase de ruck (hors-jeu, entrées par le côté, joueur couché sur le ballon, plaqueur et plaqué qui ne lâchent pas, main ou pied qui traînent sur le ballon pour retarder la sortie, etc.) et personne ne vient dire que les rucks sont à passer au karcher.
Les joueurs magouillent sur chaque phase de maul (hors-jeu, joueur qui écroule, écran, etc.) et personne ne vient dire que les mauls sont à passer au karcher.
Les joueurs magouillent sur chaque touche (alignements pas droit, lancer pas droit, talonneur qui feinte le lancer, déséquilibre du sauteur, bras tenu, écrans après le saut, etc.) et personne ne vient dire que les touches sont à passer au karcher.
Les joueurs magouillent sur chaque lancement de jeu (leurre qui vient heurter la défense, joueur qui traine hors jeu, défense hors-jeu, etc.) et personne ne vient dire que les lancements de jeu sont à passer au karcher.

Une dernière précision : pour être vicieux efficacement en mêlée, cela requiert plus de technique que de force brute.

@Team Viscères

Comment tu as fait pour maigrir ça m'intéresse?

  • sorgina
    50004 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

Mais que fait la Police ?

  • W1823
    1915 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

Effondrer volontairement les melees, non desole cela ne demande pas de la technique. Par contre, effectivement, "travailler" l'adversaire pour essayer de le tordre en bossant sur les hanches, appuis, etc... c'est clair, c'est enormement de technique.
Pas d'accord sur les autres exemples: McCaw s'est fait pourrir pendant des lustres en jouant avec la règle dans les rucks, les arbitres donnent clairement l'avantage a l'attaque, et la-aussi, World Rugby vient de tester des nouvelles regles dans certaines compétitions du Sud (nouvelle regles avortées par ailleurs).
La melee n'est pas le seul element a etre regarde de pres...

@W1823

Effondrer une mêlée comme un brute en effet cela ne demande pas de technique. Écrouler une mêlée en donnant l'impression que c'est son adversaire qui s'est mis à la faute, cela en demande énormément. Or quand tu triches, c'est bien ce que tu vises. La plupart des fautes volontaires en mêlée reposent sur le fait de travailler son adversaire : comment le tordre, quand et comment effacer l'épaule, comment passer dessous ou dessus. Et si à ce jeu-là la force sera toujours utile, elle ne remplacera jamais la technique. Ce n'est pas pour rien que les "vieux" sont souvent redoutables, ils sont moins puissants mais ont accumulés les points fidélité sur la carte Vice.

Pour ma critique sur l'arbitrage dans la mêlée qui est différente du reste du jeu, elle consiste dans le fait qu'il n'y a que dans la mêlée où tout comportement équivaut à une faute et l'étiquette de tricheur. Quand c'est comme dans l'exemple de l'article un pilier qui recule pour obtenir une pénalité en faisant croire que son adversaire a anticipé la poussée, je suis entièrement d'accord. C'est de la triche, c'est anti-sportif, ce n'est rien d'autre qu'une simulation. Je trouve logique de sanctionner et de dire que le joueur a triché.
Mais quand je vois un arbitre sanctionner un pilier en expliquant "vous êtes bien droit au début, mais ensuite vos épaules passent sous les hanches" cela me rend dingue. Dans l'esprit de pas mal d'arbitres (merci Méné pour la croisade anti-mêlée), un pilier qui n'a pas la position parfaite (parfaitement dans l'axe de la mêlée, en plance) est en train de tricher. Mais dans la lutte entre 2 packs de 900-1000 kilos, tu ne peux pas rester droit (ou alors personne ne pousse). Un pilier qui se retrouve en travers ou en-dessous n'est pas forcément en train de tricher, il peut tout simplement avoir perdu le rapport de force. Une fois que tu es pris et que tu as perdu tes appuis, c'est fini. Mais est-ce de la triche pour autant, est-ce sanctionnable? Je n'ai jamais vu un joueur être pénalisé parce qu'il a reculé de 5m à l'impact au plaquage, jamais vu un joueur pénalisé parce qu'il s'est fait arracher sur un contre-ruck. Non, on considère qu'ils ont perdu le rapport de force et on laisse jouer.

D'ailleurs ce mal est franco-français, il suffit de regarder une mêlée sudiste : en dehors d'une faute grossière, cela joue. Si un pack se fait emporter, tant pis pour lui. L'équipe qui avance bénéficie d'un lancement de jeu derrière une mêlée qui avance, point. En France, combien de mêlées finissent sans aucun coup de sifflet? Et à côté de cela, combien de rucks sans coups de sifflet, alors que sur quasiment chaque ruck si on veut être strict on peut trouver une faute.
La meilleure illustration de cette dérive autoritaire française axée sur la mêlée, c'est lorsque en 2012 la mêlée a été placé dans le collimateur et que Méné a déclaré qu'il fallait "purger la mêlée" en pratiquant la tolérance 0 et que c'était aux premières lignes de changer sinon il les "mettrait au pas". Je n'ai jamais lu une telle déclaration sur les autres phases de jeu.
Je ne dis pas qu'il n'y a pas de problème en mêlée, je dis juste que cette obsession pour l'arbitrage de la mêlée et cette recherche de la mêlée "parfaite" est justement au coeur du problème. Les pays qui ne pratiquent pas le même arbitrage que nous en mêlée n'ont pas nos problèmes, les phases de jeu qui ne sont pas arbitrées de la même façon n'ont pas ces problèmes là alors qu'elles impliquent autant de vice.

  • W1823
    1915 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

Tout fait d'accord avec les paragraphes sur la position soi-disant "parfaite" a garder et la facon dont c'est arbitre...

je reste persuader que quelque soit les règles mises en place sur les mêlées les première lignes essaieront toujours de tricher, pour cela il serai bien de ne pas mettre de pénalité sur cette phase de jeu uniquement des bras cassés ou mêlée a refaire ou laisser jouer si il n'y a pas danger pour le joueur, je pense que la succession de mêlée s'arrêtera rapidement pour laisser place au jeu

@coach03

Si on arrêtait en effet de mettre pénalité sur pénalité, les joueurs chercheraient moins la faute. Sur un ruck avec un joueur qui joue le ballon alors qu'il n'a pas le droit ou qui est hors-jeu, l'arbitre va l'avertir verbalement avant de donner un avantage : on accorde un certain laxisme afin de ne pas siffler à chaque action et fluidifier le jeu. Pourquoi n'est-on pas capable de faire pareil sur les mêlées?

le SF a toujours eu un jeu de merde basé uniquement sur les penalités et fautes provoquées volontairement

  • Zejack
    16746 points
  • il y a 3 ans
@tropico31

Ouioui.
Retourne sur l'équipe.fr tes commentaires éclairés et argumentés ne nous manqueront pas

@tropico31

Oui bien entendu. D'ailleurs quand au sommet de leur domination ils collaient 40 points à tout le monde c'était uniquement avec des pénalités.

  • Ahma
    94657 points
  • il y a 2 ans
@Team Viscères

Non ça s'peut pas, 40 n'est pas divisible par 3.

@Ahma

Je pense que tu viens de remporter le trophée de déterrage du mois de Janvier.

  • Ahma
    94657 points
  • il y a 2 ans
@Team Viscères

Viscères d'autrefois, c'est comme de regarder une série prequel.
Avé déjà de bien jolis pavés.

@Ahma

Un jour les experts psychiatriques feront le même travail que toi et déclareront "c'est là que tout a basculé".

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News