VIDEO. Top 14 : le Stade Toulousain s'impose sur le fil dans le Classico avec un doublé de Yoann Huget
Le doublé de Yoann Huget pour le Stade Toulousain.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Les Toulousains ont empoché une belle victoire sur le terrain du Stade Français Paris. Avec un doublé de son ailier international.

Ils sont venus, ils ont vu, ils ont vaincu. Ce dimanche, le Stade Toulousain a réalisé LA bonne opération de cette 16ème journée en s'imposant lors du classico sur la pelouse du Stade Français. Score final ? 15-18. Et dire que les hommes d'Ugo Mola étaient menés 15 à 6 à dix minutes de la sirène... Un homme est pourtant sorti de l'ombre pour permettre aux siens de ramener quatre points de la capitale : Yoann Huget.

L'ailier international s'est d'abord extirpé du pack rouge et noir après un joli groupé pénétrant dans les 22 adverses, pour plonger dans l'en-but adverse et permettre à Toulouse d'empocher le bonus défensif. La suite ? Une action de grande classe, initiée par un Maxime Médard jusque-là à des années lumières de son meilleur niveau. Après un coup de pied parisien, l'arrière choisit l'option du petit par-dessus et récupère la gonfle après un bon pressing sur Hugo Bonneval plus ou moins attentiste. Médard met les cannes, file à l'essai... se fait rattraper par Genia, mais garde assez de lucidité pour transmettre à Huget, qui a parfaitement suivi.

L'ailier s'offre un doublé malgré une intervention wtf de Toby Flood et donne la victoire à Toulouse, qui grimpe à la 4ème place du classement.

Crédit vidéoTOP 14 - Officiel

Huget, monstre d'opportunisme... En 8 courses, il n'a parcouru que 33 mètres, usant par-ailleurs deux fois du jeu au pied, et réalisant un 2/2 au plaquage. De quoi redonner du crédit à l'international ? S'il a débuté la tournée d'automne comme titulaire face aux Samoa, il avait ensuite été écarté au profit de Noa Nakaitaci, Virimi Vakatawa semblant intouchable. Dans le même temps, Gabriel Lacroix se révèle et tout le monde rêverait de voir le Rochelais chez les Tricolores... S'il n'a pas été flambloyant, Huget a eu le mérite de se montrer efficace, et ça, Guy Novès l'aura sans doute remarqué. Nul doute que le poste d'ailier se jouera entre ces quatre-là ! Quels ailiers pour débuter le 6 Nations face à l'Angleterre ?

Vous devez être connecté pour participer aux votes
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

J'ai beau revoir les images je ne comprend pas ce que Flood essaye de faire...

@Glas.Wegian

N'oublions pas qu'il est anglais, donc perfide...

@Le Concombre Masqué

Effectivement !

@Glas.Wegian

Un sauvetage comme celui d'Habana?

Je n'ai pas plus compris, et vu la réaction d'Huget il n'a pas compris non plus. On est quand même pas passé très loin de perdre de façon débile un match qu'on s'apprêtait à gagner de façon un peu miraculeuse...

Franchement, montrer Huget réaliser une bonne performance, et nous demander dans la foulée de voter pour les 2 ailiers contre l'Angleterre... C'est un petit peu démagogique comme procédé.
Des décisions seront prises quant à l'équipe non pas sur une journée de Top 14... mais sur plusieurs journées de Top 14, sur novembre, sur juin, sur la forme dans 3 semaines etc etc...
C'est un petit tôt pour décider, même si le retour au premier plan de Huget fait plaisir.

Une victoire méritée mais inespérée au vue des 70 premières minutes !
Le gros problème du ST depuis quelques saisons, ce groupe se met au niveau de son adversaire, quand c'est le grand Clermont et bien ça joue vraiment bien mais quand c'est un SF dans le doute et bien les joueurs du ST deviennent amorphes.

C'est certainement pour moi avec Vakatawa l'ailier le plus "tonique" et rapide à la fois que nous ayons quand il est en forme...
Je mettrai un bémol toutefois,son "sale caractère" qui l'amène souvent à l'extrême et qui ne donne pas une "belle image" de lui...Etre un gagneur ,oui...un "p'tit con" ,non...ça n'engage que moi

  • Olmo
    13170 points
  • il y a 3 ans

Vakatawa je l'ai jamais trouvé franchement décisif avec le XV de France, en tout cas pas dans les matchs clés. Perso, je sais que le XV est censé être "prioritaire" par rapport au 7, mais je pense qu'il serait beaucoup plus utile à France 7 où son influence est beaucoup plus grande.
Sinon Nakaitaci mérite largement sa place avec notamment un gros match contre l'Australie et Lacroix, même si c'est peut-être chaud de lancer un joueur pendant le 6 nations, a un profil vraiment complémentaire avec Noa ou Virimi, ayant de la vitesse et de la finition là ou eux ont de la technicité et capacité à décaler.
Franchement Huget, si il continue à récupérer son niveau comme ça il va largement avoir sa place, mais pour l'instant il me semble même pas devant Mignot dans la hiérarchie...

  • 6592
    31780 points
  • il y a 3 ans

A l'opposé exact de ce que j'ai lu un peu partout sur internet, j'ai trouvé ce match plaisant.
De l'engagement, les défenses qui ont bien verrouillé il est vrai, mais la volonté des deux équipes (surtout Toulouse, mais quand même) de jouer à la main malgré le froid et l'humidité, un scénario tendu et indécis jusqu'à la fin, un arbitre cohérent et qui avait visiblement la volonté de laisser jouer...
Sympa.

Une petite réserve pour l'arbitrage néanmoins : personne n'a commenté l'absence d'essai de pénalité contre Paris après 3 mêlées pénalisées sur leurs 5m, qui faisaient suite elles même à un essai refusé à Toulouse pour "manque de visibilité"...
Etonnant.
Il faudrait qu'une consigne règle une fois pour toutes cette question, selon moi :
- Au bout de combien de pénalités en mêlée sur les 5m l'arbitre doit donner essai de pénalité ?
Il y a aujourd'hui trop de disparités et ça créé de l'incompréhension et des frustrations.

  • epa
    37008 points
  • il y a 3 ans
@6592

Je suis d'accord avec toi un bel engagement de part et d'autre et une tactique différente de chaque côté qui aurait pu donner la victoire à Paris. Après, on passe plus facilement pour un grand spécialiste quand on donne des jugements de valeurs négatifs. Je suis aussi d'accord avec toi pour donner un nombre de mêlées maximums. Si ça déplace le problème au moins ça augmente le temps de jeu et ça évite les comparatifs chiffrés très difficile à défendre ( 5 mêlées sur un match et deux sur l'autre) en plus il me semble qu'il y a eu des consignes qui vont dans ce sens au début de l'année..... Après inconsciemment l'arbitre protège toujours un peu l'équipe qui joue à la maison.

@6592

Une telle consigne ne réglerait rien puisqu'elle partirait du principe que toutes les fautes, toutes les mêlées à 5m et tous les matchs sont identiques. On remplacerait juste une polémique par une autre.

L'essai de pénalité ne résulte pas d'une logique comptable "il y a eu X fautes" mais d'une volonté d'anti-jeu. L'arbitre l'utilise pour une faute grossière d'anti-jeu ou lorsque la répétition de fautes permet de désigner clairement que ces fautes sont volontaires et non subies. Un pilier qui met le genou au sol sur une mêlée peut le faire volontairement comme le subir (appui qui glisse sur le gazon, vis-à-vis qui recule, coéquipier qui se dérobe). C'est extrêmement difficile de différencier ces cas, d'où le besoin de répétitions : un joueur peut glisser une ou deux fois, à la quatrième fois sur quatre mêlées le doute est moins présent. Mais c'est de l'interprétation, qui est liée à beaucoup d'éléments : la tenue des mêlées depuis le début du match, depuis l'entrée en jeu des premières lignes concernées, la physionomie de la rencontre.
On ne peut pas décréter "3 mêlées sanctionnées c'est essai de pénalité" sans créer une nouvelle injustice : l'équipe qui n'a pas été sanctionnée une seule fois du match en mêlée se retrouverait traitée de la même façon que l'équipe qui a déjà été sanctionnée 10 fois en mêlée depuis le début du match.
Dans le cas du match d'hier, Toulouse n'a jamais vraiment dominé en mêlée (Slimani a mangé Kakovin). Difficile donc d'accorder un essai de pénalité juste pour 3 mêlées. La 4ème mêlée le montre, la domination n'était vraiment pas nette.

Pour supprimer les incompréhensions et les frustrations, le plus simple serait que les acteurs essaient de comprendre le boulot de l'arbitre : analyser et interpréter. Et une fois cela admis, en tout logique il faut admettre que lorsque l'arbitre donne une interprétation, il ne fait que son boulot. Bien sûr c'est subjectif, mais c'est évident quand une personne seule doit décider. Et les joueurs, entraîneurs, présidents et supporters qui apportent leur vision des décisions doivent admettre que leur vision est tout aussi subjective et qu'il n'y a aucune raison que leur subjectivité soit meilleure que celle de l'arbitre.

  • 6592
    31780 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

Je vois bien ce que tu veux dire mais je ne suis pas d'accord avec toi.
Une série de mêlées à 5 mètres à un moment T ne peut pas être mise en relation avec les autres mêlées du match, jouées entre les 40 des deux camps, avec peut être deux 1ères lignes entièrement changées entre temps, etc.
Il s'agit d'une occasion d'essai que les fautes, volontaires ou non, de l'équipe défendante empêche de convertir, que ce soit sur la poussée directe de la mêlée ou sur le temps de jeu qui vient après.

On peut fort bien imaginer une équipe qui à fait jeu égal à la régulière en mêlée pendant 20, 40 ou 60 minutes, se mettre à "bidouiller" sur une mêlée sur leur 5 mères pour des raisons évidentes d'enjeu direct.

Si tu domines 3 fois une mêlée au point de faire commettre à l'adversaire 3 fautes pénalisables, volontaires ou non, on peut, selon moi (mais en effet, comme toute opinion, c'est subjectif), juger légitime d'accorder un essai.

Tu le dis d'ailleurs toi-même :
"un joueur peut glisser une ou deux fois, à la quatrième fois sur quatre mêlées le doute est moins présent"
Bon, tu évoques la 4eme fois, ok, pourquoi pas. Mais pourquoi pas la 3eme non-plus... ?

Ca c'est pour l'aspect général et subjectif.

Pour finir sur le cas spécifique d'hier, je cite à nouveau :
"La 4ème mêlée le montre, la domination n'était vraiment pas nette."
Ecoute, là, très objectivement, la mêlée parisienne, réduite à 7, se délitait comme du papier mâché sous la pluie 😉
Empêchant Toulouse soit de progresser jusqu'à l'en-but, soit de jouer un ballon propre derrière.
Dans ces conditions, pour moi, l'essai de pénalité était évident (je pense que tu ne vas pas être d'accord mais ce n'est pas bien grave 😉 )

@6592

En effet, être d'accord ou non n'est pas bien grave. On se ferait sacrément chier si on était toujours tous d'accord, et on n'aurait jamais besoin de chercher à développer sa pensée et essayer de comprendre celle de l'autre.

Le problème de la mêlée, c'est que c'est complexe. C'est comme une phase de ruck, si tu veux être strict tu peux siffler 5 fautes par mêlée et dans le sens que tu veux : les piliers qui poussent en travers des deux côtés, des liaisons non respectées, le pilier droit qui enroule le dos pour piéger son vis-à-vis gaucher qui pousse en travers.
Ce qui résulte en des coups de sifflets qui si ils ont tous la même apparence (un coup de sifflet, une pénalité) n'ont pas tous la même nuance. Une mêlée confuse dans laquelle l'élément qui ressort le plus c'est le gaucher bleu en travers, tu siffles pénalité contre les bleus. Mais cela n'a pas le même sens que la mêlée où les rouges avancent de 10m et passent par-dessus leurs vis-à-vis. Si tu as deux fois de suite la première mêlée, tu ne peux pas accorder un essai de pénalité là-dessus ou alors tu mets un essai de pénalité à chaque fois qu'il y a 2 pénalités concédées à 5m. Par contre si tu as deux fois de suite la deuxième mêlée sans essai, tu peux légitimement te dire que deux mêlées qui font 10m auraient dû finir dans l'en-but et donner un essai de pénalité.
Et nous sommes partis sur la mêlée, mais c'est tout autant valable pour le ruck. Un joueur qui n'arrive pas à se sortir du ruck parce qu'il est coincé sous les joueurs n'est pas la même chose que le joueur qui vient se coucher sur le ballon ou entre sur le côté. Il y a des fautes légères, des fautes lourdes, des fautes grossières, des fautes intentionnelles. Il est impossible de mettre un barème "X fautes égal essai de pénalité" à moins de mettre en place un barème "alors une faute involontaire ça vaut une demie faute légère, qui vaut la moitié d'une faute grossière, qui vaut le tiers d'une brutalité"... c'est une usine à gaz et ça n'a pas vraiment de sens.

Comme tu l'as bien fait remarquer, quand je parle de "à la quatrième fois le doute est moins présent" cela aurait pu tout autant être "troisième fois"... ou "cinquième" fois. C'est impossible à dénombrer. L'élément important n'est pas le "Xème fois" mais le "doute". Tant que l'arbitre n'est pas sûr, il ne doit pas accorder un essai de pénalité. L'essai de pénalité n'est pas là pour dire "je pense qu'ils auraient peut-être pu/dû marquer" mais pour dire "ils auraient marqué".

Sinon pour revenir au match d'hier, pour moi l'élément numéro 1 pour ne pas accorder l'essai de pénalité c'est que les Toulousains le recherchent. Ils n'essaient pas de jouer sur leurs mêlées, ils essaient d'obtenir la faute en espérant que l'arbitre leur donne l'essai. C'est un mal purement français, et le fait que les arbitres donnent plus facilement un essai de pénalité en France que dans le reste du monde nous encourage à persévérer. Et ensuite on se bouffe les doigts au niveau européen et international parce que notre mêlée ne nous fait pas gagner.
Sinon en dehors de l'aspect arbitral, prendre la mêlée quand tu t'es fait globalement croquer en mêlée jusque là alors que tu as l'option de la pénaltouche et que tu domines les mauls, c'est débile. C'est le genre d'erreur qui nous coûte cher à Toulouse, un maul enclenché à 5m de la ligne avec un avant de plus c'est essai quasiment sûr.

  • Zejack
    16746 points
  • il y a 3 ans

Vas-y Bubulle montre leur !

  • Minotop
    13882 points
  • il y a 3 ans

L'image de Dussautoir sur Huget qui semble brailler de plaisir est .... troublante!

  • Derbau
    1421 points
  • il y a 3 ans

Lacroix c'est votre pote en fait?

  • tom4995
    16800 points
  • il y a 3 ans

L'avantage avec Huget c'est qu'il est polyvalent arrière/ailier. Il apporte donc plus de profondeur en remplaçant que (l'excellent) Lacroix. Pour moi Lacroix ne sera appelé qu'en cas de blessure d'un des trois cité ci-dessus. Mais on devrait le voir durant la tournée en Afrique du Sud, ça c'est une quasi-certitude.

Derniers articles

News
News
Transferts
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News