VIDEO. Retenez bien le nom d'Henco Van Wyk, la dernière pépite élevée à l'hormone sud-africaine
Henco Van Wyk est le nouveau numéro 13 des Lions cette saison.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Henco Van Wyk, jeune centre de 21 ans, impressionne avec les Lions ces derniers temps. Physiquement, aucun doute, il est bien sud-africain. Dans son jeu aussi.

Kurt-Lee Arendse, Edwill Van der Merwe, Evan Roos... Sur notre site, on aime bien vous présenter les derniers phénomènes venus d'Afrique du Sud. La raison ? Ceux-ci sont généralement très impressionnants dans leur style et possèdent bien souvent des compilations sur Youtube avant les autres. Aujourd'hui, parce que qui dit nouvelle saison dit bien sûr nouvelles têtes, place est faite à un garçon annoncé comme une superstar chez les jeunes depuis un moment du côté de la nation arc-en-ciel : Henco Van Wyk. Lui ? C'est un garçon d'à peine 21 ans et qui, avec le départ de Wandisile Simelane vers les Bulls, est le nouveau numéro 13 des Lions de Johannesburg. Et qui, pour ainsi dire, a tout d'un futur phénomène.

RUGBY. ARRÊTEZ TOUT ! Les Springboks ont trouvé le successeur de Duane Vermeulen en numéro 8RUGBY. ARRÊTEZ TOUT ! Les Springboks ont trouvé le successeur de Duane Vermeulen en numéro 8

Affuté comme une lame à la Jesse Kriel (1m81 pour 94kg), doté d'un punch semblable à celui du Wallaby Len Ikitau, Van Wyk n'est également pas sans rappeler un certain Rohan Janse Van Rensburg lorsqu'il attaque les lignes d'avantage, le casque en plus et une quinzaine de kilos en moins. Il faut dire que le Baby Bok est plutôt du genre déménageur, mais avec une vitesse de course et une explosivité à toute épreuve. Démoniaque en défense grâce à son physique, sa hargne et sa mobilité, remuant en attaque grâce à des appuis intéressants et surtout un raffut électrisant, le natif de Rustenburg est un véritable poison pour ses opposants. Demandez plutôt au Samoan Rey Lee-Lo (36 ans), son vis-à-vis le week-end dernier en URC, et qui a subi par deux fois la foudre des plaquages de Van Wyk.

Dans ce même match face à Cardiff, ce fils de fermier fut tout simplement impressionnant. Auteur de cartouches à vous assommer un boeuf, nul doute que celle sur Lloyd Williams ira tout droit dans son prochain "highlights", tant son intervention défensive suivie de son grattage gagnant dans la foulée sont un modèle du genre. Ses retours défensifs sur Summerhill ou Halaholo, aussi, vous montrent de quel bois se chauffe le garçon qui doit manger la même barbaque que Duhan Van der Merwe. Enfin, pour ce qui est de l'attaque, on vous laissera guetter à partir de 2min40 sur la vidéo ci-dessus... Vous confirmerez ainsi (on l'espère) qu'on ne vous avait pas menti ! 

Et aussi : VIDEO. Oubliez l'ami Cheslin Kolbe, Kurt-Lee Arendse est LA relève tout en appuis et en vitesseVIDEO. Oubliez l'ami Cheslin Kolbe, Kurt-Lee Arendse est LA relève tout en appuis et en vitesse

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ah ! On parle dopage dans le rugby ce soir,
ou bien c'est de l' humour ?
Je ne suis pas sûre que dopage et humour soient très compatibles ...

@Chandelle 72

C'est de l'humour, mais qui appuie aussi sur le fait que les Sud-Afs ont un penchant pour la muscu assez supérieur à tous les autres pays de rugby... Ce qui donne ce genre de phénomène athlétique à seulement 21 ans...

@Theo Fondacci

Certains de nos joueurs, et jeunes aussi , n'ont rien à envier aux Sud Afs question musculature, sans parler du Pacifique et de ses îles.
Humour, hormones, ça sonne pareil mais terrain glissant !
Par contre, un jour ou l'autre, le sujet arrivera sérieusement sur la table,
je l'espère...

"la dernière pépite élevée à l'hormone sud-africaine", une description qui plaira a tous les amateurs de contrôles anti-dopage

Derniers articles

Sponsorisé News
News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News