VIDEO. D'un triplé impressionnant, Ben Earl fait exploser Joe Marler et les Harlequins en demie
Evans et Marler ont explosé face à la puissance de Ben Earl.
Le jeune 3ème ligne anglais Ben Earl a inscrit un triplé face aux Quins, dont un essai particulièrement virulent. Il emmène avec lui les Sarries en finale.

Il venait tout juste d'être élu MVP de la saison ; comprenez meilleur joueur de l'exercice 2021/2022. Pour honorer ce titre, Ben Earl a décidé de montrer que ce choix ne pouvait souffrir d'aucune contestation, tant ses performances furent impressionnantes tout au long de la cuvée. Il y eut bien quelques Quins qui auraient pu venir le titiller, à l'image d'Alex Dombrandt, Marcus Smith, Cadan Murley ou André Esterhuizen ; mais face aux champions d'Angleterre en titre, le jeune 3ème ligne (24 ans) a tout simplement éteint la concurrence. Dans une rencontre où il fut une nouvelle fois partout, le natif de Redhill a planté un triplé plein d'autorité. Une fois à la conclusion d'un mouvement au large, une fois en guidant un ballon-porté et une fois à la seule force de son punch.

VIDEO. WAOW ! Le geste de DINGUE de Marcus Smith pour l'essai de 100m des HarlequinsVIDEO. WAOW ! Le geste de DINGUE de Marcus Smith pour l'essai de 100m des Harlequins

Et quel punch ! Alors que les Saracens pilonnaient la ligne adverse, Earl est servi à 5m de la ligne, dans le sens. C'est alors que l'ancien joueur de Bristol va repiquer intérieur et faire EXPLOSER les deux plaqueurs qui lui faisaient face, à savoir son vis à vis Will Evans et Joe Marler. L'égo des deux compères a dû en prendre un coup, Earl les traversant pour s'ouvrir le chemin de l'essai. Et faisant au passage frondre l'avance des Harlequins comme neige au soleil. Au final, ni les arabesques de Marcus Smith, ni les "mains" de Dombrandt, ni les charges de taureau d'Esterhuizen (voir à 4min35) ne purent changer la donne. Comme d'habitude, les hommes du Stoop ont régalé, mais comme d'habitude, les Sarries ont fait valoir la puissance de leurs avants pour s'imposer (34 à 17).

Reste que cette nouvelle performance de très haut niveau pourrait enfin ouvrir les portes de la sélection nationale pour Ben Earl. Qui s'il a déjà connu 13 capes depuis 2020, n'a jamais été titularisé par Eddie Jones, qui lui a toujours préféré Tom Curry, Sam Underhill, Courtney Lawes voire Maro Itoje. Le réservoir à son poste a beau être immense (on n'a pas parlé de Ted Hill, Ben Curry, Lewis Ludlam ou Tommy Reffell), son apport offensif sur l'aile de la 3ème ligne n'a pas d'équivalent. Et ses 13 essais cette saison ne pourront pas être ignorés longtemps.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Redoutable équipe des Saracens... Trois cartons jaunes en 2e mi-temps et une victoire sans appel. Impressionnant. Toujours.

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
News