VIDEO. Flashback. Brian O'Driscoll prend le tampon de sa vie : « J'ai eu l'impression de mourir »
Brian O'Driscoll prend un tampon monstre par Scott Williams.
Le trois-quart centre irlandais est revenu dans son autobiographie sur le plus gros choc reçu pendant sa carrière. Un choc d'une force record.
Brian O'Driscoll n'est pas une légende du rugby irlandais et mondial pour rien. Retraité depuis quelques mois, BOD était du genre... costaud. Jusqu'au bout, et son dernier Tournoi des VI Nations. Dans sa biographie parue récemment, l'ancien capitaine du XV du Trèfle est revenu sur les plus gros chocs reçus durant sa longue carrière. L'an passé, face au Pays de Galles, la charge de Scott Williams a retenu son attention. Et pour cause, puisque la puissance du choc bat des records...

O'Driscoll se rappelle l'action : « Williams a parfaitement lu le jeu et est arrivé lancé comme un train. Il m'a fini. Il m'a percuté avec l'épaule droite sur le sternum. Ce fut le plus gros choc de ma carrière. » Depuis quelques années, chaque joueur entre sur le terrain muni d'un GPS logé entre les omoplates. Ces GPS mesurent à la base la vitesse maximale d'un joueur, son nombre d'accélérations ou sa fréquence cardiaque. Mais les progrès technologiques aidant, ils peuvent désormais calculer la force d'une collision. Au rugby, une percussion est calculée en G, une unité d'accélération utilisée en aéronautique ou dans l'industrie automobile. Il faut savoir qu'un être humain, exposé à une force de 50g ou plus, risque la mort ou de sévères lésions et qu'un choc de 35g correspond à la collision d'une voiture accidentée roulant à 65 km/h. Au rugby, une percussion est enregistrée en moyenne à 10g, soit l'équivalent pour un pilote de de F-16 (mais sur une plus courte durée). Mais celle opposant O'Driscoll à Williams a été enregistré... à 27g !

« Je ne pouvais plus respirer, poursuit BOD. J'étais à peine conscient de la douleur et je me suis senti comme si j'étais sur le point de mourir : en panique et incapable de respirer. » Heureusement, plus de peur que de mal pour l'Irlandais. Mais on ne peut pas en dire autant du Gallois, dont l'épaule fut carrément disloquée par la violence de l'impact. Opéré, Scott Williams manqua le reste de la saison...


Crédit vidéo : RBS 6 Nations
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

regardez bien, le gallois essaye de le ceinturer il me semble, on voit son bras qui pars vers le dos de BOD mais il explose à l'impact

  • mirouchi
  • il y a 4 ans

Plaquage vraiment irrégulier à la limite du carton rouge mais disons que pour toute l'oeuvre de sa carrière(O Driscoll n'a jamais donné sa part au chat)ce n'est que mérité!!! bien que ce soit un grand joueur et pour finir sur une bonne note positive en sa faveur ce n'est pas pire que celui qu'il avait pris par Umaga et Manonu lors d'une tournée des Lions ou là aussi les deux mérités un rouge.D'ailleurs o Driscoll avait mis un terme à sa tournée clavicule HS

Oui, c'est très limite comme plaquage, il ne fait pas l'effort de le retenir avec ses bras. Il a été puni, pour ce qui ressemble à une agression préméditée.

  • Harry
  • il y a 4 ans

Pas encore lu cette autobiographie mais je crois que c'est dans ce bouquin que BOD dit aussi qu'il a longtemps réfléchi à la façon dont il devait défendre pour stopper Bastareaud en 1 contre 1 avant d' être maintenant persuadé que c'était impossible...leur dernière confrontation à Mayol l'a d'ailleurs démontré

Ne s'agirait-il pas d'un plaquage sans les bras plutôt qu'un "😜laquage à l'épaule", étant donné qu'il enfonce son épaule dans le sternum de BOD ? Donc en aucun cas plaquage haut, mais dangereux car il n'enserre pas le joueur avec son bras droit ?

  • sylche
    37124 points
  • il y a 4 ans

Et c'est ce jour là qu'il s'est dit que s'il voulait pouvoir écrire son autobiographie un jour, il fallait pas tarder à raccrocher les crampon 😉

Bizarre ces gallois, avec un seul G ta femme saute au plafond et lui avec 27 G, c'est son épaule qui saute...

On est toujours puni par où l'on a péché ! C'est vilain ce placage à l'épaule... 😉

  • jumisao
    19554 points
  • il y a 4 ans

J'ai juste une chose à dire: Karma is a bitch! Une belle charge à l'épaule du Gallois récompensé par une épaule en vrac.

  • Fred98
    2001 points
  • il y a 4 ans

Ce n'est pas un placage mais une agression pure et simple; une belle charge à l'épaule qui aurait dû valoir au minimum un jaune pour Scott Williams. BOD est un grand bonhomme car il ne fait même pas allusion à cela alors que ce geste fait partie de ceux qui sont interdits dans notre sport. Incompréhensible que l'arbitre ne sanctionne pas cette faute.

Ah ba c'est malin, il y laisse une épaule le bougre!! Des grands malades

On ne touche pas à une légende impunément... Williams l'a appris à ses dépends.

Le gallois plaque à l'épaule et se la déboite... l'instant karma du match!

  • AKA
    43337 points
  • il y a 4 ans

çà oui c' est un choc de titan! rien à voir avec celui de l' article du 03/12 (Basta /Nalaga)

  • XV21
    4639 points
  • il y a 4 ans

Pouaah!
Exactement, le demi dieu qui ressuscite d'entre les morts!

Scooter contre voiture.

Le scooter irlandais se relève, et la voiture galloise va au garage se faire réparer l'aile droite !

Quel choque !!!

Et à la troisième mi-temps, BOD est ressucité des morts.

Je me rappelle très bien de ce match (26-3 pour l’Irlande) et de cette action, BOD qui explose et perd le ballon, on voit déjà le contre et peut-être l'essai gallois derrière mais arrêt du temps. BOD aux soins et qui se relève tel un demi-dieu applaudi par le peuple irlandais tandis que son vis-à-vis sort avec une épaule en moins. En même temps c'est plus facile de briser une épaule qu'un sternum je pense.
Malgré ses 35 ans BOD est (ou était) toujours très solide. Après je me demande si le même choc à 26 ans par exemple l'aurait laissé dans le même état (meilleur je pense).

Derniers articles

Transferts
Arbitrage
Vidéos
Sponsorisé Vidéos
News
News
Vidéos
News
News
News
Page facebook