VIDÉO. Avec une interception de 70 mètres d'Ollivon, les Barbarians Britanniques écrasent l'Angleterre à Twickenham
Charles Ollivon et les Baa-Baas ont facilement dominé le XV de la Rose ce dimanche.
Ce dimanche, les Barbarians Britanniques n'ont fait qu'une bouchée du XV de la Rose, grâce notamment à un Charles Ollivon en grande forme.

Après deux demi-finales cadenassées qui ont vu Castres et Montpellier se qualifier en finale du Top 14, le rugby français a (enfin) décidé de nous faire plaisir ce dimanche, avec la rencontre opposant le XV de la Rose aux Baa-Baas. Un match sans enjeu, qui a été le théâtre de nombreuses actions d'envergure, mélangeant panache et audace. Dans le temple du rugby, et avec une équipe à forte consonance française, les Barbarians Britanniques ont tout simplement écrasé un XV de la Rose certes remanié, mais avec tout de même quelques joueurs d'exceptions comme Marcus Smith ou encore Jonny May. Côté Baa-Baas, Damian Penaud, Charles Ollivon, Virimi Vakatawa ou encore Baptiste Couilloud étaient tous sur la pelouse, et nous ont offert un très beau spectacle.

RUGBY. Une composition aux airs de XV de France pour les Barbarians britanniquesRUGBY. Une composition aux airs de XV de France pour les Barbarians britanniquesLes Baa-Baas ont commencé fort cette rencontre, avec notamment deux interceptions décisives en première mi-temps, dont une réalisée par Charles Ollivon à 70 mètres de l'en-but adverse. Ce dernier résistera au retour de Randall, pour inscrire le deuxième essai de son équipe. Les coéquipiers de Marcus Smith répondront en fin de première mi-temps par un superbe essai de Cokanasiga, initié par l'ouvreur des Harlequins. À noter que juste avant la pause, le Rochelais Will Skelton écopera d'un carton rouge pour une charge à l'épaule dans la tête d'un joueur anglais. En seconde période, le rythme sera tout aussi effréné : en moins de 15 minutes, Couilloud, May et Penaud inscriront chacun un essai, portant le score à 16-31. La fin de rencontre sera encore plus débridée, et verra le jeune Le Garrec adresser deux passes au pied magiques pour Carbonel et Max Spring, avant qu'Antoine Hastoy ne clôture le bal après un numéro du Géorgien Niniashvili. Une victoire 21-52, qui prouve au monde entier l'énorme vivier que possède le XV de France, à un an de la prochaine Coupe du Monde. Par ailleurs, les 19 Baa-Baas éligibles pour jouer avec les Bleus devraient, selon le Midol, être appelés aujourd'hui par Fabien Galthié pour participer à la tournée d'été au Japon.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • frakc
    21877 points
  • il y a 2 ans

Pour le retardataires;
https://www.youtube.com/watch?v=RrOyNjEZK10
https://www.youtube.com/watch?v=NtcyIYAnkqo

Derniers articles

News
News
News
Sponsorisé News
News
Vidéos
News
News
News
News
News