VIDEO. A une semaine de Angleterre vs France, Marcus Smith RÉGALE avec les Harlequins
Marcus Smith était remplaçant d'Owen Farrell lors de la dernière sortie des Anglais.
Marcus Smith a (encore) été élu homme du match avec les Harlequins. Suffisant pour lui redonner une place de titulaire face à la France ?

Angleterre vs France, c’est donc dans 5 jours. Et forcément, ceux dont la place dans le groupe n’est pas assurée ont voulu se montrer ce week-end afin de retrouver du rythme et marquer des points aux yeux du staff. On pense à Baptiste Couilloud, Sekou Macalou ou Matthieu Jalibert, qui ont eu un temps de jeu conséquent ce week-end. Eh bien figurez-vous qu’il en est de même de l’autre côté de la Manche.

VIDEO. TOP 14. Jonathan Danty se défoule sur un Palois avant le crunch de ce week-end !VIDEO. TOP 14. Jonathan Danty se défoule sur un Palois avant le crunch de ce week-end !Si les Anglais qui préparent le Tournoi n’ont pas pour habitude d’être relâchés en club lors des week-ends sans match international, l’arrivée de Steve Borthwick semble avoir rebattu quelque peu les cartes. Résultat, les joueurs au faible temps se jeu ou qui ne seront pas du Crunch samedi ont pu aller se dégourdir les jambes avec leur club. Et à ce petit jeu, les Harlequins étaient bien contents puisqu’ils ont pu récupérer 3 titulaires indiscutables pour la réception d’Exeter à Twickenham, lors du fameux "big game". Et forcément, même si tout le monde aura pu noter les excellentes prestations de Joe Marchant et Cadan Murley, auteur du premier essai, les yeux étaient surtout rivés sur le génial Marcus Smith, entré en jeu seulement à la 79ème minute face aux Gallois le week-end passé. Visiblement, l’ouvreur des Quins a également voulu faire passer un message à son sélectionneur.
6 NATIONS. Marcus Smith hors groupe face aux Bleus ? On vous explique l'imbroglio autour du prodige anglais6 NATIONS. Marcus Smith hors groupe face aux Bleus ? On vous explique l'imbroglio autour du prodige anglaisComment ? Eh bien en étant tout simplement excellent à la conduite du jeu des Londoniens. Au delà de son animation globale et de son envie permanente d’attaquer et de dynamiser le jeu de son équipe, le prodige anglais a surtout été décisif par deux fois. La première grâce à un petit jeu au pied par dessus millimétré dans ses propres 30m, récupéré par Esterhuizen et conclu de l’autre côté du terrain par son compère Murley. Une fois en étant au relai d’un rush de Josh Bassett dans son couloir, avant de jouer un deux contre un d’école pour l’essai de Marchant. Et sans compter, bien sûr, la qualité de ses transmissions tout au long de la partie, où certaines de ses longues vissées mirent à plus d’une reprise ses coéquipiers dans les meilleures conditions pour briller. Bref, si Borthwick se privait à nouveau du talent unique de Marcus Smith face aux Bleus, ce serait à n’y rien comprendre. Mais les Anglais n’ont-ils pas toujours préféré le flegme à la folie ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Sedulos
    6054 points
  • il y a 11 mois

En voyant cette rencontre on mesure le progrès effectué par le rugby anglais en une ou deux générations. On devine aussi le rugby que le 15 de la rose pourrait offrir, différent de la bouillie que nous servait Jones et maintenant Borthwick. Qu'est-ce-que MS doit s'y e......r !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News