Vidéo. 6 nations 2018 – Les Bleues débutent le tournoi sur les chapeaux de roues en battant l'Irlande avec le bonus
L'équipe de France féminine démarre le Tournoi en trombe.
Pour la première journée du tournoi, les coéquipières de la capitaine Hermet ont rendu une copie de très bonne facture face à l'Irlande.

''C'est tous les efforts de l'équipe qui ont été récompensés [...] on a travaillé dur, respecté nos principes de jeu et cela fait plaisir de gagner comme ça''. Jade Le Pescq, toute sourire, était forcément ravie de la prestation collective française au terme de la première journée du tournoi des six nations. Auteure d'un doublé, la trois-quart centre a participé au festival des Bleues qui s'est conclu sur le score de 24-0 devant les quelques 9000 supporters rassemblés à Ernest-Wallon.

La rencontre débutait parfaitement pour les Françaises avec un essai en coin, dès la cinquième minute, signé Cyrielle Banet, à la conclusion d'un beau mouvement collectif, initié par le pack et Caroline Boujard, intercalée dans la ligne (5-0). Déterminées à enfoncer le clou devant leur public, les coéquipières de la Bayonnaise Ferer mettaient la marche avant.

Crédit vidéo : France tv sport

C'est la deuxième-ligne bayonnaise qui allait être à l'origine de la deuxième banderille plantée par les Bleues. Sur une touche, elle captait le ballon et les Françaises construisaient un maul bien orchestré par Sochat. Bourdon était servie et claquait, depuis le camp français, une superbe transversale récupérée par Boujard. Après un crochet, l'ailière retrouvait Le Pescq, intérieur. La centre du Stade rennais, arrivée à toute volée, transperçait le rideau pour aller plonger derrière la ligne. Les deux premiers essais des Bleues étaient donc des modèles d'action collective, l'arrière-garde irlandaise se trouvait totalement dépassée par la maîtrise et la vitesse des troupes d'Annick Hayraud, Samuel Cherouk et Olivier Lièvremont.Crédit vidéo : France tv sport

Trémoulière inscrivait à la 35e minute, le troisième essai français, qu'elle transformait elle-même. À la pause, les Bleues avaient fait le break (17-0). Si elles repartaient conquérantes dans le second acte, avec Safi N'Diaye à la pointe du combat, les Bleues tardaient à trouver la faille face à des Irlandaises décidées à resserrer les rangs pour ne pas sombrer. La charnière Rivoalen-Bourdon se montrait efficace pour mener le jeu bleu. Cette dernière à la baguette du jeu tricolore fournissait une très bonne prestation. Finalement, à la 75e minute, alors que l'ensemble du banc français était entré, Forlani monopolisait trois Irlandaises dans les 22 et servait Le Pescq d'un modèle de chistera, la trois-quart aplatissait offrant la première victoire bonifiée du tournoi aux Bleues. Si elles s'étaient inclinées l'an passé face à l'Irlande (13-10), l'équipe de France féminine débute sur les chapeaux de roue le tournoi des six nations version 2018. Prochaine étape en Écosse.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Corson est-elle blessée ? Et Amédée ? Je me suis étonné de ne pas les voir dans le groupe après leurs coupe du monde XXL !

@VivaRCF

Corson est blessée et forfait, et était retenue en 7.
Amédée aussi retenue sur une autre sélection (développement ou 7, je ne sais plus).
https://www.ffr.fr/Equipes-de-France/Rugby-a-XV/France-Feminines/Equipes-de-France-feminines-Les-groupes
Pour ma part, je suis surpris de ne pas retrouver Ladagnous, qui n'a pas démérité tout au long de la coupe du monde 2017.

  • Ahma
    76197 points
  • il y a 1 an
@vincent86

Sauf erreur, Ladagnous ne joue plus en Top 8 mais en Elite 2, ce qui peut expliquer son absence.

@Ahma

Ha ok. Dommage, elle avait signé de bonnes prestations. Mais le réservoir semble assez inépuisable, pour ces filles !!!

  • Ahma
    76197 points
  • il y a 1 an
@vincent86

Oui, je ne suis pas ça de très près mais j'ai souvent le sentiment que l'équipe change beaucoup à quelques mois d'intervalle ( peut-être en partie à cause des allers-retours entre 7 et XV ).
Je ne sais pas si c'est idéal pour la stabilité de l'équipe, mais ça semble en tout cas indiquer une densité intéressante de talents à certains postes.

Le grand chelem en bleu, c’est de ce côté-ci qu’il se dessine…
Et il faut faire vite avant que le grand chauve et le gros barbu viennent tout gâcher à coups d’audits faisandés et de fautes graves.

Ce qui est à retenir du week end, c'est que la charnière des jeunes a été intelligente dans son jeu!
La charnière des filles a été douée dans ses variations et ses prises d'initiative

ce qui est à retenir pour les bleus, c'est que le seul à avoir pris un risque et à sortir du cadre s'est pété les croisés...sur le seul moment où les bleus sont sortis du jeu archétypé et triste!

@noComment

Tu crois que c'est un coup de Bernard ?

@Marc Lièvre Entremont

C'est un coup de Dussort.

  • Ahma
    76197 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

Pas impossible. C'est le coup du mini-explosif inséré sournoisement dans le genou sous couvert d'une séance d'acupuncture, et déclenché par télécommande depuis les tribunes.

@Ahma

Télécommande posée sur une table de chevet néo-zélandaise (je ne voyais pas quoi ajouter, c'était compliqué)

30 s de pub, 15 s de rugby, 30s de pub....

Adios !

@mazlenaz

Sinon tu te renseignes et tu vas voir le match en replay sur France4...

  • spir
    15544 points
  • il y a 1 an

Heureusement qu'il y a les filles & les jeunes pour pas désespérer. Et je parle pas du "résultat", mais du jeu, de rugby en l'occurrence !

@spir

C'est sûr que le weekend ce sont souvent les nanas et les minots qui nous mettent la banane.

Comme y disait le Dutronc "J'aime les filles...". Du jeu, enfin ! Et une bonne marge de progression, ne serait-ce qu'en améliorant le jeu au pied.

@lelinzhou

T'es serieux ? Bourdon a plus utilisé son pied offensivement sur ce match que L'EDF depuis une décennie. On retrouve ce qu'etait capable de faire le Yach ou plus récemment Lopez.
Elle a tenté trois passes aux pieds pour ses arrières et un par-dessus pour elle même en bout de ligne.
Le but est assuré par Tremouliere qui a un bon coup de patte et n'a eu qu'un seul tir assez simple, sinon c'était en bord de touche.
C'est loin d'être une faiblesse dans cette équipe.

@Marc Lièvre Entremont

Bourdon, le gai pied

@Marc Lièvre Entremont

Il y a eu des dégagements en touche très faibles, et qui ne correspondent pas aux capacités musculaires de ces athlètes, elles devraient pouvoir améliorer leur technique de frappe.

@lelinzhou

Ces athlètes sont pour la plupart (toutes ?) des femmes qui travaillent la semaine et s'entraînent après leur vie "normale"
Les comparer aux hommes qui passent leur vie à être dorlotés par tout un staff est ridicule.
Aujourd'hui, y'en a qui vont aller au taf.

@Marc Lièvre Entremont

Ah bon ! Elles ne s'entraînent donc pas en EDF, suis content d'avoir rejoint ce site, on en apprend tous les jours.

@lelinzhou

Faut vraiment que tu te renseignes sur la différence entre les filles et les mecs qui rejoignent Marcoussis.

@Marc Lièvre Entremont

Trêve de polémique, tu sais très bien ce que je veux dire et que personne ne contestera, c'est qu'on pourrait sûrement améliorer la longueur des touches et l'efficacité des tirs au but avec une meilleure technique, même chez les femmes, même si elles ne sont pas vraiment pro.
En dehors de cela, je regrette que certains ici aient une propension à prendre les nouveaux-venus sur le site pour des débutants dans la chose ovale. Perso, je jouais déjà dans les cours d'école avec mon bérets quand ils n'étaient pas encore nés.

@lelinzhou

Jouer au rugby ne dispense pas de dire des âneries.
Le parcours rugbystique d'une fille vers le haut niveau n'est pas le même que pour un mec. Elle se font toute seule, doivent allier deux vies pour s'en sortir.
Alors venir dire du haut d'un canap que c'est bien mesdemoiselles, mais faut travailler le jeu au pieds parceque c'est faible ça me gonfle, moi qui n'était pas encore né lors tu jouais avec ton béret (?).
Ces filles jouent dans de grands clubs, sont encadrées quelques semaines par an à Marcoussis, et si elles n'ont pas le même coup de tatane que les Spedding ou les Sexton c'est qu'il y a une raison qui n'est pas forcément un manque de travail ou de technique de travail.
Elles demandent à passer pro depuis des lustres maintenant, en France y'a de la thune mais on les laisse s'user dans ce milieu amateur alors même qu'elles sont capables de produire le rugby que l'on veut voir.
Un merci ou bravo me semble plus utile.
Elles savent bien se qu'elles doivent bosser, t'en fais pas pour elles.

@Marc Lièvre Entremont

Tu as raison en ce qui concerne le statut des féminines, c'est d'autant plus indécent quand on voit le niveau de jeu auquel elles parviennent aujourd'hui et le spectacle qu'elles offrent.
Pour autant si tu dis que l'on ne peut pas
améliorer un domaine technique comme celui du jeu au pied en touche ou au tir au but pourquoi les Anglaises (ou les Néo-Z) sont-elles plus performantes en ce domaine ? Pourquoi considérerait-on en France ce secteur de jeu comme secondaire ?

@lelinzhou

On se comprend alors.
Et pour les deux autres nations, le copain du dessous a répondu ce que j'aurais répondu.

Y'a pas de secret, et comme disait le grand Georges (parce que t'es plus de prime jeunesse apparemment) :

"sans technique, un don n'est rien qu'une sale manie"

@Marc Lièvre Entremont

Vi, et ça s'applique aussi au jeu au pied...

@lelinzhou

Je crois oui. Wilko en est un exemple parfait. Il n'est pas devenu cet extraordinaire buteur en mettant quelques coups de tatanes le vendredi soir après l’entrainement.
Les filles auront besoin d’être pro pour franchir ce palier.
Ce sera peut-être la mort de ce beau rugby d'ailleurs...

  • Ahma
    76197 points
  • il y a 1 an
@Marc Lièvre Entremont

Marc et @lelinzhou, finissez de vous réconcilier ou j'appelle Tekori.
C'est pas Caucau possible de s'emporter comme ça pour des broutilles.

@Ahma

Je ne m'emporte pas, je déprime, c'est si dur de se sentir incompris. Je caliméroïse...

@Marc Lièvre Entremont

Arrête, on pourrait finir par être d'accord sur quelque chose.

@lelinzhou

Mais j'espère bien !

@Marc Lièvre Entremont

ça été long à mettre en place ce bizutage

@yandelug

Et allez, on en remet une couche ^ ^
Un bizutage c'est lorsque qu'un ancien "s'occupe "d'un nouveau.
Je n'ai pas la prétention d'être un ancien.
Et le nombre de point ne justifie en rien un quelconque "droit d'aînesse".
Y'a des choses qui gonflent, comme la défense de merde des fidjiens, la nullité du jeu du Racing, les éternels souffre-douleur en EDF ou l'incompréhensible faiblesse des filles dans certains domaines. Je parle évidemment des gens qui sortent ça sérieusement.
On est tous venus ici pour éviter les brèves de comptoir sans fondement ou irréfléchies.
Si demain on y va tous de sa petite vérité on va finir par s'écouter parler chacun dans son coin.

@Marc Lièvre Entremont

excellent!

@lelinzhou

Les anglaises sont pros il me semble. Les Néo-Z, je sais pas mais bon dès la naissance ils sont meilleurs (😀).
Concernant le rugby féminin, je rejoins ce que dit Marc. La technique s'apprend avec le travail, et le travail demande du temps. Quand un rugbyman pro passe sa semaine entière sur les terrains, la joueuse de rugby fera quelques entrainements par semaine. Et au final cette différence se voit, dans le jeu au pied, dans la qualité des passes, des lancés en touche, des mêlés...
Et puis, il ne faut pas occulter le côté physiologique. Un homme moyen sera nettement plus gaillard qu'une femme moyenne.
Tout ça fait qu'elles tapent moins fort, et elles taperont moins fort.

  • Ahma
    76197 points
  • il y a 1 an
@lelinzhou

Ce n'est pas tellement une faiblesse de l'équipe de France par rapport aux autres, mais c'est effectivement une faiblesse du rugby féminin en général.
Qui m'a toujours étonné, parce que c'est plus affaire de technique que de puissance.

@Ahma

Alleluia ! N'en a un qu'il a compris quoi je voulais dire !
Ben c'est pour ça que je disais que l'on devrait pouvoir progresser en améliorant le jeu au pied.

@lelinzhou

Vu le temps dont elles bénéficient, je préfère qu'elles continuent comme ça et délaissent le pieds. Tant qu'elles se maintiennent en 3e place et qu'elles nous proposent cette envie et ce jeu, un jeu au pied déficitaire est un moindre mal.
Ou un mal pour plusieurs biens.

@Marc Lièvre Entremont

Ce n'est pas une faiblesse mais on peut améliorer...

  • Iyhel
    22770 points
  • il y a 1 an
@lelinzhou

Quand tu vois qu’on n’est pas fichus de faire travailler ce point précis aux gars (Michalak avant ses 30 ans par exemple) qui bénéficient de dix fois plus d’encadrement, de structures et d’argent, faut pas rêver, hélas...

@lelinzhou

Le jeu au pied chez les filles est toujours approximatif, chez toutes les nations, hormis peut etre avec les anglaises. Un gros jeu au pied c'est 30m, ce qui semble normal vu leur gabarit et leur musculature moindre.

En tout cas, tres beau match de nos dames. Il y a beaucoups à travailler (variations sur les lancers, gestion des temps faibles, qualité des passes). Mais bordel, ca s'y file, elles font vivre le ballon. Il est loin le temps du mandat de Gonzales ou le seul plan de jeu c'etait touche melee combat d'avants. Là, ca joue dans tous les sens.

Derniers articles

News
News
News
Sponsorisé News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News