TOP 14. VIDÉO. Dupont et Ntamack combinent et font plier une solide équipe de Clermont
Dupont et Ntamack combinent parfaitement pour faire tomber une solide équipe de Clermont !
Au cours d'un superbe match de rugby, Toulouse s'est finalement défait hier soir de Clermont (27-15), grâce encore une fois à sa charnière internationale.

Pour clôturer cette 4ème journée de championnat, l'ASM se déplaçait sur la pelouse du Stade Toulousain en quête de certitudes, mais surtout de points ! 12èmes au classement avant ce match, les Clermontois pouvaient néanmoins compter sur leur victoire face à La Rochelle le week-end dernier pour leur donner des ailes. Et cela a d'ailleurs été le cas, dès le début de la rencontre. Après un début de partie solide des Auvergnats, Damian Penaud, replacé au centre pour l'occasion, décale Raka le long de la ligne pour le premier essai de la rencontre (5-0). Une première envolée, qui sera suivie par une multitude de nouvelles occasions pour les visiteurs. Mais comme souvent depuis le début de cette saison, Toulouse plie mais ne rompt pas. Ces derniers restent dans le match grâce notamment à une grosse défense, illustrée par les retours salvateurs d'Antoine Dupont ou de Pita Ahki

Toujours est-il qu'après 20 minutes de jeu, le score est toujours de 5-0 : et c'est à ce moment-là que le Stade Toulousain, sur leur première véritable possession de balle, arrive à trouver la faille sur un jeu au pied millimétré de Dupont, pour son copain de la charnière, Romain Ntamack. Troisième essai de la saison pour l'ouvreur du XV de France, et c'est Toulouse qui reprend les commandes de la rencontre. En tout cas au score, puisque dans le jeu, les hommes de Jono Gibbes décident d'accélérer une nouvelle foi la cadence, occupant la moitié de terrain toulousaine d'une facilité déconcertante, et ce, malgré le carton jaune de Fischer (22ème). Une domination, récompensée à la 33ème minute de jeu, par le nouvel entrant Marvin O'Connor, qui porte le score à 7-12, puis 10-12 après une pénalité de Thomas Ramos.

Mais voilà, après une telle première mi-temps, on se dit que ce score est très peu flatteur pour les visiteurs, et que leur manque de réalisme pourrait bien leur coûter cher, surtout face au champion de France en titre. Un sentiment qui se concrétise dès l'entame de la seconde période : les hommes de Mola reviennent avec plus d'envie, et reprennent vite l'avantage grâce à un essai de Jelonch. S'en suit quelques minutes moins intenses, où l'on sent que les efforts de la première période se font ressentir. Mais voilà, Toulouse n'est pas premier du classement pour rien, et un dernier éclair de génie du monsieur + du champion de France en titre scellera définitivement l'issue de cette rencontre : il reste 10 minutes de jeu et le score est de 17-15. Introduction pour Antoine Dupont devant les 22 clermontois côté droit du terrain. Alors que l'on s'attend à voir une attaque placée au large, Tolofua lève le ballon pour son 9 qui part petit côté. Viallard est en retard, et Dupont, d'une feinte de passe chirurgicale, efface O'Connor pour s'en aller inscrire son premier essai de la saison. Le break était fait, surtout que Ramos passa une dernière pénalité en fin de match, portant le score à 27-15. 

Une issue cruelle pour les Clermontois qui repartent bredouille d'Ernest-Wallon, malgré tous les efforts déployés. Ces derniers pourront tout de même retenir la performance globale qui a été très bonne, même si la conquête, et notamment la touche, aura fait très mal aux Jaunards. Le Stade Toulousain, quant à lui, conforte sa place de leader, en enchaînant une quatrième victoire en 4 matchs cette saison. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Deux belles équipes... C+ dit toujours que telle équipe ou telle équipe va enfin "lancer" sa saison... Là je crois que les deux équipes ont lancé le top 14. La patte de Gibbes montre bien qu'il va falloir compter avec l'ASM dès cette saison. Difficile d'analyser vraiment les match du ST dans la mesure où ils sont dominés et gagnent malgré tout. Une très bonne assise défensive et une charnière qui survole. Le jeu offensif est un peu moins en vue même si on sent que ça peut reprendre vite. Mais l'équipe semble pour l'instant un peu coupée en deux, les soutiens pas toujours corrects pour jouer enchaîner un jeu plus global.

Derniers articles

News
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
News
News
News
News
News
News