Top 14 - ASM. Azéma fustige la mêlée paloise après la grave blessure de Beheregaray [VIDEO]
Beheregaray a été blessé sur cette mêlée face aux perches de l'ASM.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
L'entraîneur de l'ASM Franck Azéma estime que la blessure de son talonneur Yohan Beheregaray aurait pu être évitée face à la Section paloise.

Clermont sera privé de son talonneur Yohan Beheregaray pour les six prochains mois. Victime d’une rupture d’un ligament du genou gauche avait été contraint de quitter ses partenaires face à la Section Paloise avant même la demi-heure de jeu. Il a été opéré cette semaine. Beheregaray a été touché sur une mêlée devant les perches clermontoises. Alors que l'arbitre avait sifflé peu après l'introduction du numéro 9 palois, les avant de la Section ont continué de pousser. Obligeant l'homme au sifflet à s'en servir une fois de plus.

Lien Vidéo


Pour l'entraîneur de l'ASM Franck Azéma, c'est une blessure qui n'aurait jamais dû arriver. "La mêlée était terminée, tu ne dois plus pousser, ce qu’a fait Pau. C’est une faute", lance le technicien via La Montagne. Il considère que l'officiel aurait dû pénaliser les visiteurs et n'ont pas seulement leur rappeler qu'il ne faut plus pousser après le coup de sifflet comme cela a été le cas. "C’est aberrant. Et il n’y a pas eu de citation, ça passe à travers..." Si une pénalité n'aurait peut-être pas été de trop, on imagine mal le commissaire à la citation citer tout le pack palois. Cependant, à l'heure où la sécurité des joueurs est sur toutes les bouches, on peut facilement comprendre l'agacement des Clermontois.

Point Arbitrage :

Si l'arbitre est tolérant et considère qu'ils n'ont pas bien entendu le coup de sifflet - A refaire
S'il considère que c'est volontaire - Pénalité

La décision est soumise à l'interpretation de l'officiel.

 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Comment tolérer ça ? Le rugby n'a pas d'autres souci en matière d'image que de remettre le couvert sur des graves pathologies en fermée ? Moi je compte trois voire quatre appuis de trop. Le ballon est largement digéré, gagné, bien au-delà du pieds des 1ères lignes. Quel intérêt ? Marquer les corps et/ou les esprits ? Même pas...Même pas, parce qu'une fois que les mecs d'en-face sont "en bas", tu substituerais sur ces 3 ou 4 appuis supplémentaires une mêlée de 1ère série, se produirait exactement la mm chose. Ce n'est donc pas un signe de domination ! J'ai pour habitude de dire aux mecs que j'entraine : " Si on leur a soulevé le capot ou si on les a fendus, mettez ces 2 ou 3 appuis supplémentaires pour marquer le coup (et les esprits, et valider aux yeux du corps arbitral etc...) par contre, s'ils sont en bas, tirez fort sur le frein à main, le job est fait, ça leur fait trois voire 5 mecs en moins de dispos sur leurs pattes pour jouer derrière comparativement à nous !". Bref outre l'aspect sécuritaire c'est en plus inefficace sportivement parlant...L'excuse du "on l'a déjà vu !" ne pèse d'aucun poids parce qu'on a déjà vu n'importe quelle connerie possible et imaginable sur un terrain de rugby ! Dommage parce que la mêlée Paloise a montrée nombre de gage de qualité, de solidité et d'efficacité depuis le début de l'année. Faudra pas s'étonner demain qu'ils se fassent un peu plus siffler que la moyenne...Comment gâcher en une action l'excellent travail mené depuis des semaines !

  • sapiac76
    38959 points
  • il y a 3 semaines

Avant de parler j ai été voir la vidéo
C'est criminel
Autant une mêlée qui se relève ya pas de risque,autant là c'est gravissime et évidemment que le droitier et le 5 palois peuvent contrôler
Effectivement s arrêter net n'est pas évident, mais là ça cherche à faire mal et que seulement un genou ait lâché est chanceux
J ai trois exemples en tête de mecs tétraplégiques ou qui ont frôlé la tétraplégie sur ce genre de débilité dont un talon des moins de 20 parce que son 2nde ligne a continué à pousser pour crever le mec d en face

Je pourrais comprendre l'indignation d'Azéma seulement si je l'avais déjà entendu auparavant dégommer ses joueurs parce qu'ils n'ont pas interrompu immédiatement leur poussée au coup de sifflet de l'arbitre (spoiler: je ne l'ai jamais entendu, ni lui ni les autres entraineurs).

C'est déjà arrivé à toutes les équipes : parce qu'ils veulent marquer le coup, parce qu'ils ont mal entendu (peu probable sur un match sans public), mais surtout parce que même avec la meilleure volonté du monde tu n'arrêtes pas la poussée d'un pack d'une tonne lancé de toutes ses forces pour faire plier un autre pack d'une tonne instantanément surtout quand l'adversaire recule en même temps (que ce soit parce qu'il a perdu ou parce qu'il veut se désengager au coup de sifflet, ce qui semble être le cas des jaunards). La poussée paloise n'est pas non plus monstrueuse, ils ne sont pas en train de leur marcher sur la gueule.

Il va falloir faire attention, nous qui avons paraît-il des "Valeurs©" ne sommes pas censés généraliser les pratiques sur lesquelles on crache quand elles ont lieu chez le sport voisin. À savoir jouer médiatiquement pour détourner l'attention des résultats, mettre la pression sur les arbitres, mettre la pression sur la commission ou juste faire savoir qu'on est pas content. Déjà parce qu'en général cela se fait sur le dos de l'arbitre qui se fait défoncer pour raisons politiques juste parce qu'il est là, et surtout parce que cela se fait en flattant les bas instincts du clubisme/supportérisme. On a déjà bien assez du PMU du coin pour entendre certains supporters sur le thème de l'équipe qui dérange, du complot de la commission et des arbitres contre eux et autres trucs du genre, pas besoin que les présidents/entraîneurs les alimentent.

  • jlr974
    10643 points
  • il y a 3 semaines
@Team Viscères

Ce n'est pas parce que ça arrive à toutes les équipes qu'il ne faut rien sanctionner .
" Ils sont en train de leur marcher sur la gueule " : ben oui , les jaunards ont visiblement entendu le sifflet de l'arbitre et arrêtent de pousser .
Le blessure de Bérégaray n'est pas regrettable , elle est scandaleuse ; ce n'est pas un fait de jeu ; chaque année , le talonneur de l'ASM a 6 mois d'arrêt à cause de fautes peu ou pas sanctionnées .

@jlr974

Du coup quand c'est Clermont qui le fait, c'est parce que ça peut-être accidentel ou sans mauvaise intention ou bien ce sont parce que les joueurs sont aussi méchants et vicieux qu'à Pau?
Ce qui est dommage, c'est de ne lire la situation que par le prisme "Beheregaray il est lourdement blessé et il avait déjà été blessé par Tekori". Sans la blessure, personne ne parle de cette action et pourtant elle serait exactement la même dans l'intention et la réalisation.

Et juste comme ça en passant, si tu cites mes paroles entre guillemet c'est mieux de citer vraiment mes paroles.

  • jlr974
    10643 points
  • il y a 3 semaines
@Team Viscères

OK pour la citation lue trop vite .
Quand c'est Clermont qui le fait ? Ben , précisément , je ne me souviens pas une action similaire dont Clermont se serait rendu coupable ; et si le cas s'est produit, ils sont coupables et je ne les défendrai pas .
C'est évident que sans cette blessure , on n'en parlerait pas . Mais précisément , il y a eu blessure , et grave , et donc on en parle .

@jlr974

Ce que je veux dire, c'est que cela arrive tout le temps et dans toutes les équipes. Personne ne le relève jamais, personne ne parle de phénomène inacceptable.
Là il y a un blessé (et c'est malheureux), et un phénomène dont tout le monde se moque d'habitude devient le plus grave crime du rugby...
Alors que par exemple pour les genoux qui traînent sur le joueur qui aplatit, cela fait longtemps qu'on en parle même quand les joueurs ne sont pas blessés. Pareil pour les plaquages haut, même sans blessures tout le monde condamne les gestes.
Pourquoi personne n'a jamais réagi avant sur ce phénomène de poussée qui ne s'arrête pas instantanément au coup de sifflet si c'est si grave, et pire pourquoi les gens semblent ne même pas avoir réalisé que cela se produit souvent?

Il faut savoir dépassionner le débat. Ce n'est pas parce qu'il y a un blessé grave qu'un geste est plus grave ou qu'il devient illicite. Un geste qui n'est pas sanctionné en l'absence de blessure ne doit pas l'être parce qu'il y a une blessure, une sanction ne doit pas être alourdie parce que la blessure est grave.
Le fait que la situation soit terrible pour le joueur ne doit pas changer la grille de lecture de l'action. Sinon cela signifie qu'on ne sanctionne plus les actions mais les conséquences... que penserais tu si sur le geste de Raka le joueur adverse avait été blessé et que la commission avait donc décidé de lui mettre 10 semaines de suspension? Tu aurais réclamé encore plus parce qu'il y a eu blessure grave, ou tu aurais analysé l'action en elle-même pour dire que la blessure est malheureuse mais que Raka est loin d'être un criminel?

@Team Viscères

La blessure de Beheregaray est bien regrettable mais c'est un fait de match, ce n'est pas parce qu'un geste cause une blessure qu'il devient plus grave (sinon cela veut dire que l'on valide la réciproque : le geste qui ne cause pas de blessure est moins grave... donc si je tente de décapiter mon adversaire mais que par miracle il ne se blesse pas, je dois prendre moins cher en sanction que les autres?).

Et surtout ce n'est pas lié à un complot arbitral contre Clermont, ce n'est pas lié à la sanction contre Raka, et ce n'est pas lié à l'absence de sanction contre Tekori il y a 2 ans.

@Team Viscères

Hors sujet.
A aucun moment Azema ou l'article ne parlent d'un complot contre l'ASM.
Tu déplaces le sujet vers un autre thème abordé seulement par toi ...
Le sujet ici est très simplement : les poussées après sifflet doivent elles être sanctionnées. Point.

@L\\\'ibère

En fait mieux, je ne vais même pas redémarrer une conversation avec toi.

@Team Viscères

Mieux que quoi ?
On comprend rien à ce que tu veux dire parfois ....

Encore et toujours hors sujet Team

@L\\\'ibère

Mieux que de perdre mon temps à écrire des choses que tu ne liras pas parce que tu as décidé avant de ce que je pensais. Donc je te laisse décider seul des sujets que les autres ont le droit ou non d'aborder, en parlant seul tu auras raison et tu pourras savourer sans retenue tes incommensurables savoir et bon sens.

@Team Viscères

En gros, tu dis indirectement que j'ai raison quoi.
Ca me va !!!

@Team Viscères

Après chaque coup de sifflet de l’arbitre les joueurs font souvent semblant de ne pas avoir entendu et continuent pour faire de l’anti jeu.
Tous cela ne doit pas et plus être. L’arbitre siffle on arrête toute action ou carton jaune pour réfléchir tranquillement et se calmer quelle que soit l'équipe, cela évitera ce genre de blessure stupide.

@Nicauvergnat

Mais du coup on siffle pour tout le monde au moindre appui supplémentaire après le coup de sifflet, et personne ne conteste ou explique que en fait les joueurs ne se sont pas arrêtés sans mauvaise intention. Parce qu'en général quand c'est un joueur adverse il n'existe aucune circonstance atténuante c'est soit noir soit blanc, mais quand c'est un joueur de son équipe d'un seul coup il y a un contexte autour et des faits qui dédouanent le joueur.

Et surtout, que l'on arrête avec le "il y a un blessé grave". Si la faute vaut une sanction on sanctionne, si elle ne vaut pas de sanction on laisse passer, mais le critère "blessure" n'est pas pris en compte dans les sanctions (et heureusement, sinon demain une faute légère involontaire qui provoque une blessure grave sera davantage punie qu'une faute intentionnelle et dangereuse où la victime n'est pas blessée juste par chance).
Or pour l'instant c'est bien l'axe numéro 1 qui est retenu par la plupart sur ce sujet : le joueur est gravement blessé.

@Team Viscères

Il est blessé et gravement, c'est un fait...Ce sur quoi je m'!nterroge c'est pourquoi les Clermontois ont entendu le coup de sifflet et stoppent l'action et que les Palois eux continuent l'action ( alors qu'ils entendent le même coup de sifflet, me semble-t-il ), entrainant la blessure de Beheregaray...A la rigueur, l'action fut inversée, a la vue de la vidéo qui est incontestable, je te dirai la même chose.

@Nicauvergnat

Peut-être que les Palois ne s'arrêtent pas parce qu'ils veulent faire mal. Mais peut-être qu'ils ne s'arrêtent pas parce qu'ils sont pris dans l'élan et réagissent une fraction de seconde trop tard (ce sont eux qui sont dans l'avancée, c'est pour eux que cela demande le plus d'efforts pour s'arrêter).
Si Beheregaray n'avait pas été blessé (ou si la situation avait été inversée pour certains supporters), les gens laisseraient bien plus le bénéfice du doute au lieu de retenir d'office la première option.

Pour la non-entente du coup de sifflet, l'excuse peut être valable en temps normal (avec l'effort, le bruit du stade, le bruit du pack, tu peux mal entendre) mais pas en ce moment en effet.

@Team Viscères

D'ailleurs, juste après la fin de l'action il y a un début d'échauffourée, pourquoi ? Est-ce par ce qu' Iturria a compris ce qu'il venait de se passer avec Boughanmi ? Je pose la question mais n'affirme pas...

@Team Viscères

Je peux comprendre ta position qui n'est évidemment pas la mienne...Mais il n'y a là aucunement lieu a interprétation de la règle : coup de sifflet, on s'arrête...Il ne faut a mon avis pas aller chercher plus loin, d'autant que la vidéo est clairement probante. 😉

  • jose5
    20251 points
  • il y a 3 semaines

Cette action m'avait choquée pendant le match, mais je n'avais pas réalisé que c'est sur cette action que Beheregaray s'est blessé... J'avais juste trouvé ça pathétique de la part de Boughanmi, qui se faisait dominer en mêlée depuis le début du match et a clairement fait semblant de ne pas entendre le sifflet. Avec la blessure, ça prend une toute autre importance, il faut clairement sanctionner ce genre d'action dangereuse à l'avenir.

Beheregaray se fait demolir de manière involontaire il y a 2 saisons par tekori, là par la mêlée paloise... Azema encaisse mal la sodo... de la commission de discipline pour Raka, je pense donc qu'on risque de l'entendre encore une bande de fois cette saison.

  • vevere
    53392 points
  • il y a 3 semaines

Sur le principe, il n'a pas tord...Dans les faits, TOUTES les équipes font ça pour "marquer" l'équipe adverse à moindre frais 😉

C'est du niveau du supporter de base.

@lelinzhou

Sur la règle, il n'a pas tort...Aprés, c'est anecdotique.

@Nicauvergnat

J'ai du mal à supporter les coaches qui tirent sur l'arbitre, et il n'était pas sur le terrain pour savoir si les Palois avaient entendu le coup de sifflet ou non pour balancer "C’est aberrant. Et il n’y a pas eu de citation, ça passe à travers...".

  • math63
    2656 points
  • il y a 3 semaines
@lelinzhou

Dans un stade vide. Y a des chances quand même qu'ils entendent le sifflet. Les jaunes l'ont entendu eux... Sinon ça reste un fait de jeu malheureux mais evitons l'excuse du j'ai pas entendu

@math63

Pour le 5 de devant bien chauffé par une mélée au pied des poteaux c'est pourtant bien possible, avec en plus l'adversaire qui ne résiste pas, et si l'on ajoute la volonté de "marquer" des verts : le temps que l'info "sifflet" monte au cerveau, il y a bien 4 à 5 pas. C'est déplorable pour le talon blessé mais n'en déplaise à M. Azema cela aurait pu se produire dans l'autre sens.

@allélégros

En l'occurence, ce n'est pas le cas...

@Nicauvergnat

ah ah merci pour ce com, je vais donc me fendre d'un "oui mais ça aurait pu !" 😉 😛

@allélégros

Et je te répondrai pour rester dans la polémique...ça aurait pu, mais ce n'est toujours pas le cas. 😜

@lelinzhou

Disons pour clore ce débat, que les joueurs dans l'action n'ont pas prêté attention mais que Franck était plus concentré, lui. Et puis dans un Stade vide ( ce qui me rend bien malheureux ) ça sonne bien creux...

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
Transferts
Vidéos
News
News
News
News
News
News
News