RÉSUMÉ VIDÉO. Etoile oblige, le Stade Rochelais réalise une entrée XXL en Champions Cup
La Rochelle a fait une belle entrée en matière face à Northampton pour assumer son rôle de champion en titre de Champions Cup.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Champion en titre, le Stade Rochelais était attendu en Champions Cup. Face à Northampton, le suspens n’aura pas duré longtemps.

Marcel-Deflandre a pu profiter d’une saveur particulière. Pour la première fois de leur histoire, les Rochelais sont rentrés sur la pelouse en leurs qualités de champions en titre. Face à Northampton, ce samedi 10 décembre, ils ont parfaitement assumé ce statut. Avec un score de 32 à 0 à la mi-temps, le destin paraissait déjà écrit au moment de retourner aux vestiaires. Finalement, c’est sur le score de 46 à 12 que les deux équipes se quitteront. Comme nous le confiait Romain Sazy avant la rencontre : “Il ne faut juste pas se louper dès le début. Tu n'as pas le droit à l’erreur à domicile, déjà. Et le but, c’est même d’aller chercher un résultat à l’extérieur, voire deux. Il faut se mettre dans les meilleures dispositions pour les phases finales.” Avec une première victoire à domicile, c’est la première partie du contrat qui est remplie.

Champions Cup. ‘‘Je ne sais pas si le nom Coupe d’Europe définit bien la compétition’’, avoue Romain SazyChampions Cup. ‘‘Je ne sais pas si le nom Coupe d’Europe définit bien la compétition’’, avoue Romain SazyDans le festival offensif rochelais, les valses d’avants et d’arrières se sont enchaînées. Des essais de Bourgarit et Alldritt, complétés par des réalisations de Dulin, Boudehent, Leyds et Seuteni. Finalement, les Rochelais auront atterri à 6 reprises en Terre promise. Mais ce qui aura impressionné en cette fin de soirée, c’est bien la puissance des joueurs rochelais. À l’image de l’essai de Boudehent à la 25ᵉ minute, la défense anglaise se concentre sur le pack, tout en laissant passer les feux-follets. Sur cette action, c’est Grégory Alldritt qui mobilise 4 défenseurs. Observateur malgré le brouillard, Kerr-Barlow voit le petit côté totalement délaissé et propulse son ailier.

L’autre point fort était la discipline rochelaise. En effet, les Maritimes n’ont été coupables que de deux pénalités en une heure de jeu. Ce secteur, Pierre Bourgarit le dresse comme une qualité indissociable du haut-niveau demandé en Champions Cup. Il affirme ceci auprès de L’Équipe :

Pour être le plus performant, il faut faire peu de fautes sur le terrain. C'est quelque chose qu'on travaille beaucoup à l'entraînement dans la semaine. On sait que dans cette compétition, l'arbitrage se rapproche du niveau international. On a à cœur de faire le moins de fautes possible. On en a peu fait pendant les cinquante premières minutes, on va essayer de travailler pour garder ce rythme sur l'ensemble d'un match.”

RUGBY. Ces 5 Springboks vont-ils faire la différence en Champions Cup ?RUGBY. Ces 5 Springboks vont-ils faire la différence en Champions Cup ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Hors sujet ou presque
Je n'ai pas pu voir le match du lou mais je suis bluffé de voir qu'ils ont fait plus que résister
Bravo à eux

@Ecolorado Rafting

J'ai eu la chance de pouvoir les suivre en seconde période, et franchement, ils ne passent pas loin...sans leur entame catastrophique, ils pouvaient espérer mieux...

@pascalbulroland

C'est ce que j'ai cru comprendre
Là ça va être aller le stade

@Ecolorado Rafting

Quand je vois les sud africains sauter de joie au coup de sifflet final, c'est qu'ils savent qu'ils n'étaient pas loin d'une déconvenue après avoir mené 28-0 au bout d'une trentaine de minutes
Le Stade a tout intérêt à se méfier des Munstermen...si les toulousains sont aussi disciplinés que les rochelais hier, ça devrait passer
Bon match !

@pascalbulroland

Toi aussi

Superbe victoire du SR, comme écrit dans l'article, la discipline dont a fait preuve l'équipe Rochelaise a été l'une des clés de leur excellent match...
Les Racingmen peuvent s'en inspirer...

La question que l'on peut se poser, est ce que La Rochelle est forte ou bien est-ce que les Anglais étaient faibles, tellement la domination était impressionnante.
Des gros, au taf dans tous les domaines, et derrière un Dulin explosif qui a su mettre toute l'équipe sur les bons rails.
Bravo à eux!

  • frakc
    14560 points
  • il y a 1 mois
@Marc Couasnon

C'est le sixième du championnat d'Angleterre qui vient défier le champion d'Europe en titre chez lui et a prit une fessée dans un match un peu au scénario cauchemardesque pour eux. Ils prennent un essai sur une bourde défensive au bout de trois minutes.
Bref un week-end à oublier pour les britanniques face à une équipe de la Rochelle parfaitement préparée et qui s'est mise en mode coupe d'Europe direct. .

@Marc Couasnon

Vous posez vous la même question pour le match du Leinster...?
Au final, il faut quand même réussir à planter plus de 40 points à un adversaire normalement de bon niveau...
Ce qu'a fait le SR, comme le Leinster

@pascalbulroland

Honnêtement, je suis très très déçu du R92, et les Irlandais ( Leinster, Munster et l'Ulster) sont moins spectaculaires quand tu verrouilles leurs charnières, c'est le point faible de leurs équipes.
Ce qui ne veut pas dire, ce que je n'ai pas dis, ils restent de terribles compétiteurs!

@Marc Couasnon

Pour verrouiller une charnière, il faut déjà dominer le pack adverse, ce que n'a pas su faire le Racing hier...
Par contre, les irlandais ont fait ce qu'ils ont voulu, quand ils l'ont voulu...et c'est ça qui est impressionnant
Je suis curieux de voir la réaction des Racingmen au match retour...

@pascalbulroland

Je n'ai pas souvenir d'avoir vu le pack conquérant de La Rochelle contre le Leinster, on a plutôt subit...9 fautes quand même...
Beaucoup d'indiscipline, de réalisme et d'efficacité offensive, lors de la première mi-temps.
En seconde M-T, là, la défense rochelaise a fait parler la poudre, et c'est seulement à ce moment que la donne a changée.

@Marc Couasnon

Pourtant, le pack rochelais a dominé son vis à vis en mêlée , a gêné la touche irlandaise, chose rare, et ils n'ont pu faire aucun mauls...
Je ne sais pas vous, mais j'appelle cela dominer le paquet d'avants...
N'oubliez pas qu'aucun essais n'a été marqué par des irlandais si fort en attaque...
Le rugby, de tous temps, commence devant

@pascalbulroland

Jamais nous dominons, mais nous contenons, c'est différent !

@Marc Couasnon

Désolé, je ne suis pas d'accord, car contenir épuise, le Racing a voulu contenir, le Stade toulousain aussi, pour à la fin, prendre une fessée
Dans les impacts, ou on domine ou on subit, mais on ne contient pas
Lors de la finale de Champions cup, les avants rochelais ont dominé dans les impacts, ils ont fait reculer leurs vis à vis, les irlandais n'ont jamais pu inscrire un essai (chose extrêmement rare pour le Leinster) et pour moi, ce n'est pas en contenant qu'on gagne le Leinster, mais en les agressant, chose qui a été très bien faite à Marseille

@pascalbulroland

Laisses tomber on ne se comprend pas sur les mots.

@Marc Couasnon

C'est pas grave...

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News
News
News
Vidéos