RESUME VIDEO. Comment les All Blacks ont-ils évité un nouveau revers cuisant face au Japon ?
le Japon a fait douter la Nouvelle-Zélande.
Ce samedi, le Japon a donné du fil à retordre à la Nouvelle-Zélande. Réduits à 14 après le rouge de Retallick, les All Blacks ont évité une nouvelle défaite en 2022.


2022 n'est pas une année facile pour les All Blacks. Ils ont connu des revers historiques face à l'Irlande et l'Argentine sur leur pelouse et non que trop rarement été sûr de leurs forces. Ce samedi, le Japon a bien failli s'offrir un succès de prestige face à la Nouvelle-Zélande. Mais les protégés d'Ian Foster, bien que réduits à 14 après le carton rouge de Retallick, qui est devenu le huitième All Blacks à être expulsé - et le cinquième au cours des quatre dernières années, ont évité le pire. Une semaine avant d'avant d'affronter le Pays de Galles, ils n'ont guère rassuré leurs supporters. En effet, ils n'ont pas été en mesure de tuer le match alors qu'ils menaient 21 à 3 après les essais de Retallick (11e), Braydon Ennor (25e) et Reece (32e). Avec un tel écart avant la pause, les Néo-Zélandais avaient pour habitude d'enfoncer le clou et la tête de leur adversaire dans la pelouse.

Au lieu de ça, ils ont vu les Japonais revenir dans la partie. Si bien qu'à la pause, le score n'était que de 21 à 17 en faveur des visiteurs. Yamasawa (36e) et Nagare (40e) ayant trouvé la faille juste avant les citrons. Caleb Clarke a bien marqué dès la reprise, mais juste avant l'heure de jeu, l'écart n'était que de quatre longueurs (24-28). Le Néo-Zélandais d'origine Warner Dearns ayant joué un mauvais tour à ses compatriotes en contrant un jeu au pied avant d'allonger ses longs compas. La fin de match promettait d'être passionnante. Mais les All Blacks ont parfaitement réagi avec Hoskins Sotutu avec un essai qui sera celui de la victoire à la 60e. Sans Retallick, les Néo-Zélandais ont réussi à contenir le Japon jusqu'à la dernière minute. Si bien que la réalisation d'Himeno à la 78e est intervenue trop tardivement pour changer le résultat final. 38 à 31 après une ultime pénalité de Mo'unga.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ok, les AB ne sont plus aussi dominants, mais je pense que les ajustements d'une Ferrari ne souffrent aucune faille, casting, gestion du collectif, coaching...
Reste que les Japonais ont bénéficié de faits de jeu pour ne pas se faire décrocher, dribbling et trouages de deux AB sur 30m et contre sur Christie (qui n'a pas gagné des points sur ce match)... On ajoutera un contest japonais dans les 5m nippons validé par l'arbitre, alors que le gratteur est vautré sur un tas de joueur et qu'il ne supporte pas son poids, et un carton rouge sévère contre Rettalik...
Ce qui n'enlève rien à la qualité de jeu du Japon, équipe qui ne lâche rien et qui pratique un rugby d'ouverture, d'attaque en première main, et qui a encore progressé sur sa défense . Bravo à eux...

Derniers articles

News
News
Amateur
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
News