Et Max Malins crucifia les rêves toulonnais d'une accélération dévastatrice [VIDEO]
Max Malins a été décisif en finale de la Challenge Cup pour Bristol face à Toulon.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Toulon s'est incliné en finale de la Challenge Cup ce vendredi face à Bristol à Aix-en-Provence. Les Bears ont inscrit deux essais par Randall et Malins.

Jamais deux sans trois. Toulon aurait aimé que l'adage ne se réalise pas ce vendredi soir à Aix-en-Provence. Mais c'est bien Bristol qui a remporté la finale de la Challenge Cup 2019/2020 sur la pelouse de Maurice David. Plus percutants, plus réalistes, à l'image de cet essai dès le coup d'envoi de Harry Randall après seulement 15 secondes, ce qui est un record dans cette compétition. Les Anglais ont décroché leur premier titre européen. Le RCT en possède déjà trois en Champions Cup mais la Challenge Cup continue de se refuser aux Varois, défait en 2010, 2012 et donc en 2020. 

Pourtant, les hommes de Patrice Collazo n'ont pas baissé la tête après cette fulgurance où un ancien de la maison, Semi Radradra, a joué un rôle décisif. D'une bonne défense au milieu de terrain a découlé l'essai de Bryce Heem après une course de Toeava. Ensuite, on a assisté un duel de buteurs sans que la rencontre ne soit hachée par les fautes. Il y a eu de rythme et de l'engagement. Parfois trop, si bien que Louis Carbonel a glissé quatre pénalités (20e, 36e, 39e, 52e) et permis aux siens de prendre six longueurs d'avance avant l'heure de jeu (13-19). Cependant en face, lé néo-sélectionné Callum Sheedy a été encore plus précis. Ses six coups de pied (3e, 47e, 55e, 58e, 74e, 78e) ont été décisifs dans cette partie pour assommer les Toulonnais et récompenser les efforts de ses coéquipiers, notamment devant.

Mais le véritable coup de marteau, c'est Max Malins qui l'a assené au pire moment. On joue la 59e et les deux formations sont à dos à dos, 19 partout. La défense a repoussé un assaut anglais et le ballon atterri dans les mains de l'arrière dans la zone des 10 m. Il n'y a pas vraiment de décalage mais le danger est quand même présent puisque Malins à Radradra à ses côtés. Mais il n'en pas eu besoin. D'un coup de reins, il a explosé dans l'intervalle et déposé Duncan Paia'aua. Déployant ses longs compas, il n'a laissé aucune chance aux autres défenseurs. Ces sept points de retard, les Toulonnais auraient pu les rattraper, mais ils ont fini par se désunir en fin de partie tandis que les Anglais sentaient le titre se rapprocher.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Les vils Anglois peuvent faire les Malins

Les Anglais resteront toujours des Anglais... Ils seront toujours dangereux quelque soit l'équipe, on parle du fighting spirit irlandais, mais le jusqu'au boutisme anglais n'est pas mal non plus...

  • etutabe
    5052 points
  • il y a 5 jours

Ca joue vite aux alentours de la 60e et au delà. Manquerait-on de rythme en Top14 ?

Bon, c'est pas bien ce que je vais dire bien qu'ayant misé sur Toulon que j'apprécie bien plus depuis le départ d'un certain Président. Mais la question se pose : Les Toulonnais ne seraient-ils pas en train de devenir les nouveaux recordmen des finales perdues ( je sais, je suis Clermontois donc pas objectif ). Je précise bien entendu que ce n'est qu'un gentil chambrage. Certes, les meilleurs ont gagné bien que les RCTistes n'aient en aucun cas démérité, ils nous ont d'ailleurs proposé sur l'ensemble du match, un jeu de haute volée.

Ben justement, c'est qu'il a Radrada à côté de lui, rien que sa présence fixe 2 défenseurs : ils ne regardent que lui !

  • breiz93
    58812 points
  • il y a 5 jours

En tout cas les nounours ils cavalent vite...
Déçu pour Sergio qui ne soulevera pas une seconde fois la Challenge Cup.
Impressionnants Anglais.

Derniers articles

News
Ecrit par vous !
News
News
Vidéos
News
News
Vidéos
Ecrit par vous !
News
News
News