CHAMPIONS CUP. VIDEO. Tous les essais de La Rochelle lors de l'exploit face au Leinster !
Will Skelton, l'homme montagne.
Grâce à 2 essais d'Alldritt puis Skelton en fin de match, les Maritimes ont fait tomber le Leinster. Retrouvez les en vidéo.

On disait que c'était "presque" impossible. Que faire tomber cet ogre du Leinster, vainqueur de manière impressionnante à Exeter en quart de finale, relevait "quasiment" de l'irrationnel... Eh bien les Rochelais se sont servis de ces "adverbes approximatifs" pour laisser place au fantasme et tenter crânement leur chance. Et avec quel entrain ! Ultra-solidaires, bien organisés, agressifs au possible et plein d'énergie, les Maritimes ont peu à peu réglé eurs quelques soucis d'indiscipline pour s'adjuger de l'équipe la plus régulière d'Europe de ces 10 dernières années (32 à 23). 

Porté par une doublette du Gers Bourgarit - Alldritt au four et au moulin, d'un Will Skelton démentiel et d'un Ihaia West impeccable au pied (22 points), le Stade Rochelais a probablement impressionné l'Europe entière du rugby en ce dimanche après-midi. Dès l'avant-match, l'on sentit les locaux aussi concernés que concentrés, alors que des centaines de Bagnards les attendaients aux abords de Marcel-Deflandre. Ce qui faisait dire à Ronan O'Gara "nous avons un public incroyable" au micro de France 2. 

VIDEO. Vibrez avec cet accueil frissonnant des supporters rochelais avant la demie européenneVIDEO. Vibrez avec cet accueil frissonnant des supporters rochelais avant la demie européenneAinsi, malgré l'essai de Tadgh Furlong d'emblée (8ème), la Rochelle n'a pas paniqué et a su coller au score grâce à ses avants et le pied de West, qui claquait une pénalité et un drop avant même la 20ème de jeu. Malgré une grosse domination du Leinster et une maîtrise parfaite durant la 1ère demi-heure, jamais les Maritimes n'ont lâché et ont su peu à peu se débrider après des séquences rassurantes de ses gros. Le duel de buteur entre l'ouvreur local et Ross Byrne faisait le reste : 12 à 13 à la mi-temps.

Finalement, les novices à ce stade la compétition n'ont fait que surfé sur leur dynamique aperçue en fin de 1ère période pour démarrer tambour battant la seconde, et prendre le contrôle du match. A la 47ème minute de jeu, ces derniers passaient d'ailleurs symboliquement devant pour la première fois de la partie (15 à 13). Et au terme de longues séquences toutes plus disputées les unes que les autres, de nombreuses charges dévastatrices de Skelton, c'est finalement Greg Alldritt qui trouvait la faille, en force, dans la défense irlandaise (66ème). Le Stade Rochelais faisait le break (25 à 16) et envisageait fièrement la victoire. Un ultime grattage de Bourgarit donnait une nouvelle munition à ses partenaires, qui ne s'en privaient pas puisque Skelton - encore lui - allait derrière la ligne grâce à un ballon porté dévastateur (32 à 16). Le dernier essai de Ross Byrne était anecdotique : La Rochelle s'imposait face à un monstre du rugby mondial et se qualifiait pour sa première finale de Champions Cup ! Elle y retrouvera Toulouse, pour la 6ème finale franco-française de l'histoire de la compétition. FAN-TAS-TIQUE ! 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Quel match et quelle équipe !!! Tout est enthousiasmant a la Rochelle.
Un match presque parfait, la volonté et la force d'un groupe ou chacun a joué pour les autres...Une gestion de match parfaite malgré un départ en demi-teinte, puis un Leinster totalement asphyxié. Du beau, du très beau rugby. Un match référence. Alors bravo les Bagnards, bonne finale. Les Toulousains ne m'en voudront pas mais mon coeur penchera un peu plus côté Jaune et Noir le 22 mai. Bon match au 2 ( belles ) équipes.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos