XV de France. Remporter une tournée en Australie, est-ce déjà arrivé ?
Pierre Villepreux et Max Barrau, tous deux victorieux de l'Australie en 72, lors d'un match face au Pays de Galles durant la même année.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Avec leur victoire, les Bleus peuvent se permettre de croire à une tournée victorieuse en Australie. Une première dans l’histoire ?

Imaginez : une équipe partie sous le feu des critiques à l’autre bout du monde, où beaucoup pointait du doigt l’inutilité de ce déplacement après une saison chargée, qui reviendrait dans l’Hexagone auréolée d’une tournée victorieuse. C’est beau non ? Ça nous mettrait presque la larme à l'œil. Une performance qui pourrait être historique ! Ce ne serait pas pour autant la première fois qu’un XV français exilé en Australie revient avec la gloire de la victoire. Si la dernière victoire en terre wallaby avant celle du 13 juillet remonte à plus de 30 ans, préparez-vous, car la dernière et seule tournée remportée par les tricolores sur l'île-continent date de 1972.

Pour vous dire, la dernière fois que la France a accompli cet exploit, il était possible d’allumer sa télé et de tomber sur les chaînes de l’ORTF. Une époque lointaine où l’actuel sélectionneur français, Fabien Galthié, n’était encore qu’un minot âgé de trois ans. Pourtant, même si cela semble lointain, plusieurs noms des guerriers partis à l’autre bout du monde en 1972 résonnent encore aux oreilles des amateurs de rugby. Pierre Villepreux, Jo Maso, Jean-Claude Skrela ou encore Walter Spanghero avaient fait partie du voyage. Et franchement, quel voyage !

Au-delà même de la victoire face aux Wallabies, les Français avaient remporté l’intégralité des sept matchs de préparation face aux équipes locales. Pour les rencontres face au XV d’Australien emmené par leurs capitaines Greg Davis, la première rencontre se solde par un match nul (14-14) et la seconde par un court avantage français avec une victoire (15-16). Une différence de point positive de seulement un petit point, mais qui permet aux Bleus de repartir en Europe en étant invaincu. Un exploit qui ne pourra pas être réitéré par Anthony Jelonch et ses coéquipiers mais, ce samedi, ils pourront au moins essayer d’inscrire une seconde tournée victorieuse en Australie dans l’histoire du XV hexagonal !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Ça réveille de vieux vieux souvenirs.
Des joueurs mythiques souvent d'un seul club.
Narbonne, Béziers, Dax, déjà le Stade Toulousain...
Et quatre 3/4 centre

Pour la victoire 15-16
J. Rossignol A. Lubrano J. Iracabal
C. Spanghero A. Esteve
O. Saisset P. Biemouret W. Spanghero
M. Barrau H. Cabrol
J. Lux J. Maso J. Trillo C. Dourthe
P. Villepreux

@lelinzhou

tu m'apprends quelquechose Zouzou, je ne savais pas que Claude Dourthe avait joue a l'aile

@Le Haut Landais

Il jouait normalement centre, poste auquel il avait disputé le premier test. Je ne peux pas te dire pourquoi il était à l'aile au second, tactique du staff ou indisponibilité d'un autre ailier...

@lelinzhou

et parce que Fickou n'était pas non plus dispo pour dépanner à l'aile

Derniers articles

News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News