Xv de France. Des Bleus efficaces et solides, que nous apprennent les chiffres marquants de la tournée ?
Un XV de France conquérant pendant les tests de novembre.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Le XV de France a réalisé une tournée parfaite avec trois victoires en trois matchs. S'il y a encore du travail à faire, ils ont montré de très belles choses.
8
Durant cette tournée de novembre 2022, les Bleus ont marqué huit essais. Leurs adversaires ayant réussi à passer six fois leur ligne d'en-but, à raison de deux réalisations par match. Il est intéressant de savoir qu'un seul 3/4 a réussi à s'illustrer : Damian Penaud, avec trois essais. Les cinq autres ont été l'oeuvre des avants : Cyril Baille, Julien Marchand, Sipili Falatea, Charles Ollivon et Anthony Jelonch. Ce qui montre que le XV de France sait aussi s'adapter à ses adversaires. Alors que les fulgurances des arrières tricolores avaient été plébiscitées au début du mandat de Galthié, ce sont à présent les "gros", Alldritt, Ollivon et Marchand notamment, qui sont salués pour leur travail. Preuve que l'équipe de France est plus complète que jamais.
Avec 120 mètres au compteur contre le Japon, le Rochelais Alldritt a été l'un des fers de lance du XV de France pendant cette tournée. Il termine avec 207m parcourus ballon en main en 40 courses pour 13 défenseurs battus. Du côté des 3/4, l'homme en forme se nomme Thomas Ramos avec 247m au compteur en 32 courses pour 13 défenseurs battus en novembre également.
Course
84%
L'arrière du XV de France s'est illustré ballon en main et dans les airs mais surtout face aux perches avec 84 % de réussite cet automne. Il a passé 55 points en trois matchs (5 transformations, 15 pénalités), soit 18 points en moyenne. Il n'aura manqué que quatre coups de pied durant la tournée.
S'ils n'ont pas énormément marqué, du fait de l'adversité, les Bleus ont tout de même montré de belles choses en attaque. Avec une certaine efficacité lorsqu'ils ont pu entrer dans les 22m adverses. On a vu des Tricolores entreprenants qui ont battu 81 défenseurs en trois matchs, dont 38 lors du test à Toulouse. Ils ont à chaque fois été plus performants que leurs adversaires dans ce domaine mais aussi en ce qui concerne les offloads avec 11 passes après contact en moyenne (33 au total).
81
Sifflet
Autre domaine où les Bleus ont été meilleurs que les adversaires, la discipline. Bien sûr, il y a eu ce carton rouge adressé à Antoine Dupont. Mais sur chacune des rencontres, ils ont tout le temps été moins pénalisés que l'équipe adverse. Ils n'ont dépassé les 12 pénalités qu'une seule fois contre les Boks. Mais terminent la tournée avec moins de 10 pénalités sifflées à leur encontre. Ce qui est une très bonne chose.
88%
On l'a dit, la France n'a encaissé que six essais pendant cette tournée. Un chiffre qui aurait pu être encore plus bas sans certaines erreurs, comme face au Japon. Globalement, la défense française a répondu présent avec environ 88% de réussite au plaquage. Ils ont tenté une moyenne de 106 plaquages en novembre. Là encore, ils ont été meilleurs que leurs adversaires. De bon augure pour l'avenir.
Les Tricolores ont été meilleurs que leurs adversaires automnaux dans beaucoup de domaines, comme vu précédemment. Ce qui ne veut pas dire que tout a été parfait. Si on cherche la petite bête, on peut noter que l'alignement français a parfois été mis en difficulté, contrairement à la mêlée qui a été impériale. On peut également relever ces 17 turnovers concédés face aux Japonais (15). Un chiffre important pour des Bleus qui avaient moins perdu de ballons lors des deux premiers tests que leurs adversaires. Avec seulement 8 turnovers face aux Boks (13).
17
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Qu'être efficace & solide ça contribue à gagner un match de Rugby ?

Mouais, je suis resté sur ma faim, même s'il ne faut pas bouder son plaisir avec ces trois victoires.
Le point positif est que, s'ils ne le savaient pas déjà, c'est que les Bleus sont perfectibles et que le chemin est encore très long jusqu'à la finale de la Coupe du Monde.

  • RNP
    10599 points
  • il y a 1 semaine
@Amis à Laporte

Je partage ton "Mouais". Autant contre l'Australie et l'AfS, ça se joue à pas grand chose dans des matchs fermés comme le sont des matchs de phase finale et c'est plutôt rassurant que les Bleus aient trouvé les moyens de passer dans des trous de souris. Autant contre le Japon, je suis pas convaincu, vu le nombre de franchissements et de défenseurs battus, ce n'est pas hyper rassurant d'avoir été aussi peu performant en matière offensive (avec quelques gourmandises individuelles qui auraient probablement pu se conclure par des essais).

Je ne sais pas...

  • Pianto
    47911 points
  • il y a 1 semaine

les mètres parcourus, quand c'est l'arrière ou le 8 qui sont placés dans le champ profond à la réception des coups de pied, ça ne veut rien dire, c'est le rôle qui veut ça.

Quand c'est un autre joueur, à la rigueur ça prend du sens...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News