Warren Gatland hausse le ton avec les Frenchies
En plus de vouloir jouer dans un championnat plus relevé que la Magners league pour un salaire plus élevé, les raisons de ce soudain exode incombe également au rugby gallois.
Warren Gatland hausse le ton avec les Frenchies
Pays de Galles
Depuis le début de la saison, le championnat de France a vu débarquer de nombreux internationaux Gallois. Lee Byrne, James Hook ou encore Mike Phillips, tous demi-finalistes de la dernière coupe du monde, ont choisi de traverser la manche pour jouer respectivement à Clermont, Perpignan et Bayonne. En plus de vouloir jouer dans un championnat plus relevé que la Magners league pour un salaire plus élevé, les raisons de ce soudain exode incombent également au rugby gallois.

Luke Charteris, qui a lui-même des envies de Top 14, explique sur le site de la BBC que « les provinces Galloises ont tendance à vouloir dépenser leur argent pour des joueurs étrangers plutôt que des joueurs Gallois ». Le deuxième ligne du XV du Poireau et de Newport rajoute que « les gars qui sont allés en France, pour la plupart, n’ont pas eu d’offre de la part des provinces galloises ». De plus, l’arrivée probable des deux piliers Gethin Jenkins et Adam Jones, tous deux en fin de contrat avec leurs clubs et n’ayant toujours pas eu de proposition concrète au pays, ne serait que la confirmation que le rugby gallois connait quelques soucis d’ordre financier.

Warren Gatland tape du poing sur la table

Ces problèmes inquiètent au plus haut point le sélectionneur Warren Gatland. Celui-ci pourrait se priver de ses meilleurs éléments pour le tournoi des six nations en raison d’un refus des clubs français de relâcher les internationaux pour le stage de préparation à cette compétition. Le club de Perpignan a d'ores et déjà affirmé qu’il ne libèrera James Hook que pour le tournoi et non pour ce stage en raison d’un match important en championnat contre Brive. Le manager gallois pourrait être contraint de ne plus appeler ses joueurs évoluant en France, et ceci ne convient à personne.

Merci à Valentin Vié pour cet article ! Vous pouvez vous aussi nous soumettre des textes, pour ce faire, contactez-nous !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Mike Phillips n'est pas venu à Bayonne uniquement pour l'argent, il avait besoin de se faire un peu oublier de son pays, car sa vie privée avait défrayé la presse nationale...

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
News
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News