Ecrit par vous !
VIDEO. Percutés, Plaqués, visés, ces arbitres n'ont pas eu la vie facile en Top 14
Les arbitres font partie du jeu.
La 10e journée de TOP 14 nous a offert plusieurs scènes inédites lors du match entre l’UBB et le Stade Rochelais mais aussi lors de Brive vs Racing 92.

On le sait, les arbitres n’ont pas toujours la vie facile durant les matchs. Jouant le mauvais rôle de la rencontre, c’est à eux de faire régner l’ordre durant les 80 minutes. Souvent contredis, parfois bousculés et même poussés, ils n’en sont pas moins respectés. L’arrivée récente des micros sur les arbitres lors des rencontres, nous a offert à plusieurs reprises des scènes plutôt cocasses et rigolotes. La dernière en date, l’échange plutôt intime entre Arthur Joly, le pilier perpignanais et Romain Poite se qualifiant chacun leur tour de « petit coquin ». Le week-end dernier, Mr Descottes n’a pas eu besoin de micro pour nous offrir une petite scène inédite. VIDEO. Top 14. ''C'est toi le coquin'' ! Cet échange bonard entre Poite et Joly est une superbe publicité pour le rugbyVIDEO. Top 14. ''C'est toi le coquin'' ! Cet échange bonard entre Poite et Joly est une superbe publicité pour le rugbyÀ la demi-heure de jeu, mêlée introduction pour Kerr-Barlow. Après une feinte de sortie de balle à gauche, le demi de mêlée néo-zélandais se ravise et éjecte le ballon pour son ouvreur du jour West. Malheureusement, le ballon trouvera plutôt Mr Descottes sur sa trajectoire. Un fait de jeu qui fera bien sourire les deux intéressés. Une feinte plutôt bien réalisée apparemment, puisque l’officiel de la rencontre avouera auprès du néo-zélandais de s’être bien fait duper : « Vous m’avez feinté moi-même ». Une interception qui tombait un peu mal, car il y avait eu peu de mêlées jouées avant celle-ci. En attendant la prochaine perle d’un arbitre, profitez de celle-ci :

Un autre arbitre s’est retrouvé dans une situation plutôt délicate lors de cette 10ᵉ journée de championnat. Le Racingman Yoan Tanga remontait le ballon face à la défense briviste. C’est à ce moment précis, que Mr Marchat, au sifflet ce jour-là, s’est intercalé entre l’attaquant francilien et le deuxième ligne briviste Lees. Plus de peur que de mal pour l’arbitre de la partie. À peine avait-il déjà commencé à encercler Mr Marchat, que le deuxième ligne corrézien s’est rendu compte de son erreur. Pas sûr que les côtes de Mr Charabat auraient bien apprécié les 120kg du deuxième ligne briviste.

Merci à Jules Bertry pour cet article ! Vous pouvez vous aussi nous soumettre des textes, pour ce faire, contactez-nous !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

On n'écrit pas "souvent contredis" mais "souvent contre dix".

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News