VIDEO. L'USAP à jamais les premiers grâce à de grands Jaminet et Tedder
La foule catalane n'a pas lâché son équipe qui a assuré son maintien dans l'élite.
Pour son dernier match sous les couleurs de l'USAP, Melvyn Jaminet a laissé un magnifique souvenir aux supporters de Perpignan.

La Catalogne respire. Après une saison éreintante et stressante, les Sangs et Ors se sont imposés en match d'accession en Top 14 à Mont-de-Marsan sur le score de 41 à 16. C'est la première équipe de Top 14 à battre le finaliste de Pro D2 depuis l'instauration de cette rencontre en 2018. Ainsi, Perpignan a confirmé sa solide performance de la semaine dernière face à Bordeaux à Aimé-Giral, où il avait su prendre à la gorge des Girondins méconnaissables. Et dans le sillage de cette victoire, l'arrière garde catalane, et surtout Tristan Tedder, ont su faire la différence.

Premier acte tendu

Contrairement aux Landais qui jouaient libérés et qui ont envoyés du jeu, Perpignan semblait plus tendu. Du jeu à une passe durant la première mi-temps, où les hommes de Patrick Arlettaz ont voulu affronter physiquement leur adversaire et ne pas trop s'exposer. Surtout, les erreurs de début de rencontre (un renvoi tapé directement en touche, une touche directe), permettaient à Mont-de-Marsan de prendre le score et inscrire un premier essai mérité grâce à Laousse Aspiazu, repositionné à l'arrière. L'USAP réagissait, et le jeu au pied de Melvyn Jaminet faisait de plus en plus effet. Ce dernier, inscrivait même l'essai de l'égalisation suite à un jeu au pied dans le dos de son ouvreur Tedder. Un jeu de dribbling plus tard, et l'arrière des Bleus terminait dans l'en-but. L'USAP concrétisait une forte période de domination. Deux pénalités de chaque côté plus tard et le score était de 16 partout à la pause.

Acebes, Tedder et Jaminet se libèrent, Perpignan reste dans l'élite

Dans la lancée de leur premier acte, les Catalans continuaient à mettre la pression sur les Landais. Deux pénalités inscrites par Jaminet (Perpignan profitait d'une supériorité numérique), suivies d'un essai de Jeromino de la Fuente, et le score enflait drastiquement. Après un coup de pied par-dessus pour lui-même d'Acebes, ce dernier servait le centre Argentin, trop court pour attraper le ballon et qui finalement reprenait de volée la passe de son capitaine pour terminer dans l'en-but. 10 minutes plus tard, malgré un carton jaune reçu par Shahn Eru, Perpignan marquait un essai de 100 mètres, magnifiquement conclu par Lucas Dubois, entré en cours de match. 16 à 36 à ce moment de la rencontre. Le match était plié pour des Montois qui avaient lâché l'affaire.

Les Perpignanais étaient de fait plus fringants, prenaient plus de risques dans le jeu, et trouvaient des solutions dans la défense landaise. Comme la semaine dernière en finale de Pro D2, c'est le jeu au pied qui a fait la différence face au premier rideau défensif des jaunes et noirs. Tristan Tedder et Melvyn Jaminet, ont su à merveille utiliser le jeu au pied. L'ouvreur sud-africain a d'ailleurs inscrit un dernier essai dans les dernières minutes en récompense de son œuvre tout au long du match. Score final 16-41. Une addition encore salée pour le Stade Montois qui ne méritait pas de perdre d'autant de points après sa très belle saison en Pro D2.

Les supporters catalans en tout cas, garderont un dernier très bon souvenir de Melvyn Jaminet, qui a su rendre à son club ce qu'il lui avait donné, en le maintenant en Top 14 pour cette rencontre décisive. Et la vie sans l'arrière des Bleus en Catalogne restera belle avec Lucas Dubois qui a su se montrer à son avantage, grâce à l'émergence de Tristan Tedder à l'ouverture et de la jeune garde usapiste qui monte.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Bien aux catalans d'avoir osé le jeu!

Derniers articles

News
Transferts
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News