VIDÉO. Le colosse italien Sebastien Negri MARTYRISE les Anglais pour vous faire rugir de plaisir
Owen Farrell a goûté à l'épaule de Negri. Et à ses mains aussi.
Face à l'Angleterre lors de la 2ème journée du 6 Nations, Negri a distribué les timbres. Farrell y est passé.

Ce dimanche, l’Italie d’Ange Capuozzo s’est donc incliné face à l’Angleterre d’Henry Arundell. Dans ce duels de supersoniques, disons que l’Anglais a eu le dernier mot puisqu’il a marqué en sortie de banc et que son équipe l’a emporté 31 a 14. Même si le Toulousain n’a pas été en reste. Oui mais voilà, l’Angleterre n’a tout de même pas faire lever Twickenham et a eu quelques difficultés à faire définitivement lâcher les Transalpins.

Parce que les coéquipiers de Michele Lamaro, comme à leur habitude, ont fait preuve de beaucoup d’envie. Là, son compère Sebastian Negri s’est particulièrement démarqué de par sa force physique. Pire, il a carrément désintégré les Anglais. D’abord Owen Farrell, avec un plaquage à vous faire sauter 2 ou 3 côtes, en ne manquant pas bien sûr de châtier l’ouvreur anglais au sol également. Origines frontalières avec l’Afrique du Sud obligent (il est né au Zimbabwe). Et puis, ballon en main, le colosse (1m95 pour 115kg) a aussi marqué les esprits en envoyant bouler, arrêté, les piliers Ellis Genge et Kyle Sinckler, excusez du peu. Comble du comble, Gengy, en tombant, ouvrait le front de son compère d’un coup de crampon en pleine poire. Coup double, pour l’Italien, qui décidément n’était pas bon à prendre, comme on dit…

RÉSUMÉ VIDÉO. En Angleterre, la jeune Italie de Capuozzo perd mais continue d’impressionnerRÉSUMÉ VIDÉO. En Angleterre, la jeune Italie de Capuozzo perd mais continue d’impressionner

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

On en a vu se prendre des semaines de suspension pour moins que ça.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News