Vers une D3 développement pour faciliter le passage entre la Fédérale 1 et la Pro D2 ?
La LNR envisage de créer une D3 développement.

🔥 Black Friday 🔥

6 mois offerts ! (30 € / an)
La LNR envisage de créer une D3 développement pour aider les clubs du nord. Un projet dévoilé récemment au sein de son plan stratégique 2023.
Le Top 12 a récemment reçu un accueil défavorable lors du comité directeur de la LNR. A l'instar de son président Paul Goze et de Canal +, les présidents des clubs de l'élite y sont en effet globalement opposés. Celui de Toulouse, René Bouscatel, étant le seul à soutenir ouvertement ce projet. Mais beaucoup ont conscience qu'une réforme du rugby français est nécessaire. Et si la mesure souhaitée par la cellule technique de la FFR ne devrait pas être adoptée, le système de promotion-relégation entre la première division et la Pro D2 (une seule descente, barrage pour le 13e de Top 14) pourrait de son côté être remanié. Et ce, non pas en vue du prochain exercice mais pour la saison 2017-2018, précise le Midi Olympique.

Développer le rugby au nord de la France

Ce n'est d'ailleurs pas la seule mesure que la LNR a dans ses cartons via son "plan stratégique 2023". Sud Ouest révèle que cette dernière a l'ambition de créer un échelon intermédiaire entre la Pro D2 et la Fédérale 1. Ce pas la première fois qu'une "Pro D3" est envisagée et souhaitée, notamment pas les supporters, compte tenu des disparités qu'il existe entre certaines formations du monde amateur. Du côté de la Ligue, ce nouveau championnat amené à voir le jour "d'ici quatre à cinq ans" pourrait s'appeler "D3 développement" et aurait pour ambition d'étendre le rugby professionnel "au-dessus d'une ligne géographique La Rochelle-Oyonnax".

Vers une D3 développement pour faciliter le passage entre la Fédérale 1 et la Pro D2 ?
Crédit image : Sud Ouest

Selon Sud Ouest, on se dirigerait vers une poule unique composée de 14 clubs : les équipes de Fédérale 1 candidates actuellement à l'accession à la Pro D2, auxquelles s'ajoutent des formations "issues de grandes villes" ainsi que deux clubs relégués. À l'heure actuelle, peu de détails ont filtré sur le système de promotion-relégation. Le quotidien régional évoque cependant "un système de « wild cards » (invitations), selon des critères transparents et assumés, à raison d'une par an pendant trois ans [pour] favoriser leur accès à la Pro D2."

Mouroir ou espoir ?

Si ça part d'une bonne intention, d'aucuns estiment, comme ce supporter sur le forum du site Rugby Fédéral, que "le hic c'est que le rugby ne génère pas assez de fric pour que cela soit viable à 12 ou 14 sur le moyen terme, je ne vois que 6 à 8 clubs capables de tenir la route (...). Changer le curseur de place ne changera rien au problème de la transition pro/amateurs". Pour un autre, "avec une meilleure ventilation ProD2/F1 (3 promotions/relégations), on règle la question de ces clubs actuellement à la frontière du professionnalisme." De fait, la Fédérale 1 n'aurait plus rien d'un "entonnoir" où il très difficile d'en sortir. "Au lieu de ça, on propose l'inverse : on ne fait que créer un entonnoir (un mouroir ?) où vont végéter quelques clubs, de préférence au-dessus de la fameuse ligne La Rochelle - Oyonnax".

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Tryphon
    33621 points
  • il y a 4 ans

Il y a quelques années ils avaient créé la "😜romotion fédérale" dont le vainqueur à juste gagné le titre sans monter de division. j'espère que cette fois ce ne sera pas le cas car sinon ça ne servira à rien.

il y a peu de comm qui discutent du probleme qu'est le temps de jeu des jeunes.
je crois qu'une equipe federale de jeunes au niveau national en Pro D2 qui ne peut pas etre releguee serait une bonne idee. On fait la meme chose en Pro D3 avec des equipes regionales et les quelques gros clubs de Fed 1 qui sont vraiment au dessus du lot

une 3eme division pro sur invitation.
Donc on va faire monter des clubs qui n'auront aucun joueur au niveau juste pour dire qu'il y a un club de chaque région en championnat professionnel en rugby, c'est une blague j'espère.

Si ils veulent une 3eme division ils ont qu'a prendre les 3 premiers de chaque poule, on va pas prendre un 7eme de poule juste car il est alsacien ou picard.

On prend l'exemple de Nevers, mais si ils étaient si forts que sa ils auraient balayé Massy qui a pris 30 points à Angoulême et galéré à Cognac, Lavaur, Graulhet et Valence d'Agen qui sont loin d'être de gros clubs et perdu à Tyrosse qui a un budget ridicule mais un centre de formation efficace. Tyrosse qui était en pro D2 avec un budget dont je suis pas sur qu'il serait suffisent aujourd'hui pour postuler à la montée en pro D2, preuve que l'argent sans talent n'est rien

  • ositia
    13427 points
  • il y a 4 ans

Vu le grand nombre de clubs en fédérale (40 pour la F1), pourquoi pas faire un D3. ça permettra peut-être une meilleure visibilité à certains clubs....

Par contre, je pense qu'il y a d'autres mesures plus importantes a faire..... l'impact sera je pense minime

ça n'a aucun sens c'est dans un programme électoral qu'il faut avancer ce genre de projet pas 6 mois avant la fin d'un règne.. !!!

  • Aouan
    23541 points
  • il y a 4 ans
@harrison

Non c'est très bien comme ça on ne pourra pas dire que rien n'a été fait, sans pour autant avoir d'obligations...

Comme l'a suggéré un des collègues, moi président je proposerai en proD2 une équipe franceU20. Les jeunes qui composent cette équipe sont très souvent parti à Marcoussis pour diverses stages et vu le peu de temps de jeu qu'ils ont dans leur club (à part certains), ce serait tout benef.

Peut être que le mec qui a fait cette carte ne se serait pas planté en faisant la carte des restaurants étoilés et des bars à supporters…

Toujours est-il que le problème demeure : que va-t-on faire de ces clubs ¨amateurs¨ qui ne le sont déjà plus ?
Nevers qui a encore raté le coche cette saison, présente (présentait ?) une belle opportunité d'installer le rugby au-dessus de cette fameuse ligne de démarcation… Sauf qu'à faire trainer en longueur leur accession, et bien rien n'indique que ce ne sera pas un Lille bis… Promettre à un partenaire une exposition médiatique sur le court terme est chose aisée, le garder quand on se plante, c'est plus acrobatique.
Il faut impérativement créer un échelon supplémentaire pro pour de manière pragmatique faire face à la réalité : il y a pas mal d'écuries de F1 qui le sont déjà…

Et il faut aussi augmenter le nombre de montée et descente pour réussir à brasser un peu plus les équipes ! Quand tu vois que Dax va encore se sauver, c'est tellement injuste pour des clubs comme Lille, Nevers, ou même Massy !
Et il faut aussi imposer un nombre minimal de joueurs français, mais comme on a pas le droit de le dire comme ça en Europe (c'est de la discrimination), on dira des joueurs ayant eu pendant au moins 5 ans une licence FFR avant leurs 20 ans...

@quentin2dakar

ben moi j'ai commencé le rugby à 18 donc impossible pour moi d'avoir 5 ans de licence avant mes 20ans
alors que je devrais etre automatiquement licence blanche

  • m73
    10463 points
  • il y a 4 ans

Le soucis principal ce n'est pas les divisions, le fric ou qu'importe, le problème c'est que la "culture rugby" n'existe que très peu dans le nord. Il y a une culture dédiée au foot et au Basket et la priorité devrait être de communiquer et rendre le rugby attractif en s'adaptant aux mentalités et aux contraintes de ces régions.

Autant je suis pour la création d'une D3 mais il faut absolument que ce soit une PRO D3 avec du sponsoring , des droits TV etc afin que les clubs de F1 qui montent et les clubs de D2 qui descendent aient un vrai potentiel économique.

Ca sert absolument à rien de créer une division amateur hybride wild card je sais pas quoi qui va encore plus foutre le merdier.

Une D3 développement, et une équipe de jeunes espoirs comme il existe en basket N1; non sujette à la descente ; ce serait un bon développement !

Ce travail d'illustration de qualité apporte la solution à un épineux problème de l'Ouest de la France. Si de nombreuses personnes militaient pour que les frontières de la Bretagne évoluent pour englober Nantes, comme ce le fut par le passé, l'auteur de la carte apporte une solution si évidente que personne n'y avait pensé: il suffit de rapatrier Nantes dans les frontières de l'actuelle Bretagne. Idée de génie.

  • Flo917
    4389 points
  • il y a 4 ans

Et Vannes à la base c'est au bord de l'océan, pas perdu au milieu de la campagne bretonne, bref j'arrête les leçons de géo !!

  • Flo917
    4389 points
  • il y a 4 ans

Excellent j'ignorais que la ville de Nantes avait migré à la place de Rennes

  • Dich67
    20053 points
  • il y a 4 ans

Pourquoi on mettrai pas en place des franchises régionales dans les zones où le rugby est plus absent ?

Ex :

- Une équipe pour la Bretagne (Loire-Atlantique inclus 😉😉.

- Une équipe pour la Normandie.

- Une équipe pour la Picardie-Nord-Pas-de-Calais.

- Une équipe Pour l'Alsace-Lorraine.

- Et une équipe pour le Centre (Nevers-Massy- Tours en se basant sur la carte ci-dessus)

Chaque franchises représente ainsi une région avec une identité propre ( J'avous j'ai surtout pensé aux Bretons et aux Normands ).

Chaque régions peuvent ainsi concentré le rugby pro dans une seule équipe.

Et en poussant un peu plus loin, les franchises doivent imposer obligatoirement des joueurs de la région afin de développer la détéction dans les régions dites "désertes" . Un peu comme l'Athletic Bilbao au Pays Basque.

Ça me fait penser, pourquoi ne pas faire une franchise Basque et une franchise Catalane Franco-Espagnole ? Au moins ils viseraient plus haut en évoluant.

@Dich67

Et si vous voulez un club du Nord et étranger avec un grand potentiel, vous avez Heidelberg. Ils dominent complèment la Bundesliga allemande et battent les clubs italiens en compétition européenne.

@Dich67

En Espagne nous accepterions volontiers l'idée d'une franchise en France, si jamais on parvenait à boucler le budget, mais je trouve que ce serait injuste envers le club suisse de Servette, à qui on a obligé à débuter en troisième division du championnat lyonnais. De plus, je trouverais bizarre qu'une mesure cherchant à développer le rugby en France finisse par aider d'autres pays.

De toutes façons, dès qu'un jeune basque ou catalan de l'autre côté de la frontière éclate il est rare que l'USAP, Bayonne, Biarritz ou même UBB ne le répèrent pas.

Tout a fait d'accord avec les deux supporters, et j'expanderait même leur critique au top 14. On voit bien que la relégation c'est l'enfer! Les clubs en ont une trouille bleue! Pourquoi? Parce que remonter est extrêmement dur...
Si remonter était facile, les clubs pourraient (enfin) faire des plans a long terme, car une saison ou deux en Pro D2 ne serait pas une horreur.
Pourquoi dévaloriser les clubs qui font l'ascenseur?

Je prônerais donc exactement l'inverse de l'unique relégation: 3 voire 4 relégations! Ça ventilera le Top 14, développera beaucoup plus la Pro D2 avec des affiches et de la qualité de jeu rehaussées, poussera les présidents au long terme (formation???), limitera la désertion des joueurs en cas de descente (car il sera devenue très probable de remonter - avantage pour la formation encore une fois), permettra aux clubs de mieux préparer leurs saisons ...et enfin libérera le jeu de ce putain de Top 14 qui ne vit que par la peur de l'échec, en partie à cause d'une relégation synonyme de "faut tout recommencer".

Alors arrêtons de resserrer l'entonnoir de la peur, et libérons un peu tout ça!

En plus de ça, l'unique relégation avec barrage, à part faire du bruit, ne sert à rien. Le barrage équivaut à 50/50 de chances de s'en sortir, et en cas de relégation, mission impossible de remonter. Les clubs vont donc avoir la HANTISE de terminer dans les deux derniers, de peur de devoir faire ce barrage... Donc on en revient exactement au même point: ne PAS terminer 13e.
Zéro avancée!

Et de plus, là où jouer un titre sur un match est magique, jouer une relégation sur un match, pas très glamour, voire même horrible!

Donc non, vraiment je ne suis pas du tout convaincu de cette mesure du barrage pour la relégation...

Le principe d'un 3ème niveau National resserré me semble incontournable...Incontournable eu égard à l'écart de niveau sans cesse croissant entre grosses écuries et équipes quasi stricto-amateur, incontournable aussi car depuis pas mal de tps ce n(est plus l'antichambre de l'univers Pro mais bel & bien un sas dont il est difficile de s'extirper....Je pense que l'idée d'un mix entre les 8 grosses écuries et 4 Wild Cards pour rééquilibrer le paysage Rugbystique Français est une excellente idée...J'y rajouterais 4 Grandes Régions Espoir sous l'égide de FFR (la crème des Joueurs Bordurés chez les ténors du Top14)...On arrive à 16 équipes de haut niveau et les matchs chaque semaine qui vont avec....

  • Fophe
    3720 points
  • il y a 4 ans
@MARCFANXV

DSL pour le pouce rouge, fausse manip sur mon tél !
D'autant que ton commentaire est loin d'être con et que j'aime bien l'idée des franchise jeunes fédéraux ...

Et Perpignan sur l'eau, et Lille en Belgique 🙂

@Pierre-Jean Christian

Et Toulon à Monaco ! 😉

  • Bantry
    6400 points
  • il y a 4 ans

Ils sont très attachés au développement du Rugby dans le nord et ça ce voit. C'est pour ça qu'ils arrivent à placer Tours à l'ouest de Paris et Nantes à 50km du Finistère !

Derniers articles

Transferts
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
Vidéos
News
Vidéos
Transferts
News
News
Transferts
News
News