TRANSFERT. Recrutement innovant du Stade Toulousain : Le demi de mêlée japonais Naoto Saito arrive
Le demi de mêlée japonais Naoto Saito signe au Stade Toulousain.
Naoto Saito rejoint les rangs du Stade Toulousain. Ce demi de mêlée japonais, reconnu pour sa vitesse d'exécution et sa vision, est un atout stratégique pour pallier les absences d'Antoine Dupont.

Le recrutement n'est pas la priorité du champion de France et d'Europe. Jusqu'ici, Toulouse a mis l'accent sur la prolongation de ses cadres. Certains comme Meafou, Willis et Roumat devraient très prochainement parapher un nouveau contrat. Aussi, la nouvelle d'une signature chez les rouge et noir est un petit événement.

Le Stade Toulousain vient en effet d'annoncer l'arrivée de l'international japonais Naoto Saito (165cm / 73kg). Ce demi de mêlée, connu pour sa vivacité et son intelligence de jeu, vient renforcer une équipe déjà bien garnie, et ce, en apportant une touche de diversité culturelle et stratégique.

Naoto Saito, âgé de 26 ans, a été appelé les Brave Blossoms en 2019 mais n'a connu sa première sélection qu'en 2021 face aux Lions britanniques er irlandais. Sa vitesse d'exécution, sa vision du jeu et sa capacité à dynamiser les attaques ont fait de lui un joueur redoutable sur la scène internationale.

Ce transfert est stratégique pour le Stade Toulousain, qui cherche à pallier les absences potentielles d’Antoine Dupont lors des sélections internationales. Saito, avec son expérience et ses compétences, est vu comme la doublure idéale pour le capitaine des Bleus.

Il offre une profondeur de banc significative, essentielle pour les échéances européennes et nationales à venir. Si Baptiste Germain a rejoint Bayonne, Saito sera encore en concurrence avec Paul Graou. Lequel a réalisé une très belle saison en l'absence d'Antoine Dupont.

L’arrivée de Saito s’inscrit également dans une volonté du club de s’ouvrir à de nouveaux horizons. Le marché asiatique, encore peu exploité par les clubs européens, représente une opportunité de développement et d’échanges culturels et sportifs.

Le choix de recruter un joueur japonais démontre une fois de plus l’avant-gardisme du Stade Toulousain en matière de recrutement. D'autant que selon asierugby.com, "le sélectionneur Eddie Jones veut en faire le capitaine du Japon pour le mondial de rugby de 2027 en Australie". 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Snark
    14640 points
  • il y a 1 semaine

Espérons qu'il ne se mettra pas aux Japonais absents (vanne vintage des années 70) 👴

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
Vidéos
News
News