Toulouse va-t-il confirmer son statut de favori face à l'UBB en Finale du Top 14 ? Les experts sont catégoriques !
Le Stade Toulousain, champion d'Europe, défie l'Union Bordeaux-Bègles en finale de Top 14. Crédit image : Screenshot
Ce vendredi, le Stade Toulousain et l'Union Bordeaux-Bègles s'affrontent en finale de Top 14 à Marseille. Toulouse, grand favori, visera le doublé face à une équipe bordelaise qui rêve d'exploit.

La finale de Top 14 approche à grands pas. L'affrontement entre le Stade Toulousain et l'Union Bordeaux-Bègles vendredi soir à Marseille promet d'être un spectacle rugbystique de haute intensité. L'UBB se présente clairement dans la peau de l'outsider face à une équipe qui a récemment remporté la Champions Cup et terminé à la première place du classement. Si les supporters girondins espèrent voir leurs joueurs soulever le Brennus, beaucoup pensent que le Stade va réaliser le doublé.

René Bouscatel, ancien président du Stade Toulousain, ne cache pas son admiration pour son ancien club via La Dépêche. "Je suis ébahi, comme tout le monde, par Toulouse," confie-t-il. L'équipe toulousaine, forte de son collectif bien rodé et de ses individualités exceptionnelles, semble intouchable cette saison. Leur jeu fluide et leur capacité à s'adapter à toutes les situations en font les grands favoris de cette finale.

Une dynamique favorable

Pour Marc Lièvremont, ancien sélectionneur des Bleus, tous les voyants sont au vert pour Toulouse. "Une finale c’est un match à part. Sur des critères objectifs tout va dans le sens du Stade Toulousain," affirme-t-il à Sud Ouest. En effet, l'équipe de la Ville Rose a montré une régularité impressionnante tout au long de la saison, ce qui renforce leur statut de favori pour le titre. Le technicien estime néanmoins que les Bordelais ont de sérieux arguments à faire valoir.

Fabien Pelous, ancien capitaine du Stade Toulousain et du XV de France, souligne un facteur qui pourrait jouer en défaveur de son ancien club : l'arbitrage. On a vu en demie que des cartons pouvaient changer la physionomie d'une rencontre. Pelous rappelle que dans une finale, les décisions arbitrales peuvent avoir un impact crucial, et qu'il faudra donc rester vigilant de ce côté-là.

Du côté de Bordeaux-Bègles, les avis sont plus mitigés. Guy Accoceberry, ancien international français, se fait du souci pour l'UBB via L'Equipe. Les Bordelais, malgré leur talent indéniable, devront se surpasser pour espérer rivaliser avec la machine toulousaine. Mais il considère que le banc de Toulouse est plus profond. Les finisseurs feront-ils la différence au Vélodrome ?

Xavier Garbajosa, ancien joueur et entraîneur, met en avant la motivation sans faille des Toulousains. "Rêver de doublé aujourd’hui, ça me paraît légitime. Ce n’est pas de la prétention, c’est une ambition pour l’ensemble de ce groupe," explique-t-il au Midi Olympique. Avec déjà un titre en poche cette saison, Toulouse vise le doublé, ce qui ajouterait une ligne prestigieuse à leur palmarès déjà bien garni.

La nécessité de l'exploit pour Bordeaux

Cédric Heymans, ancien ailier du Stade Toulousain, souligne pour Actu.fr l'importance pour les Bordelais de réaliser un exploit. "Toulouse est favori parce qu’ils ont l’expérience. Ils sont auréolés d’un titre de Champions Cup, ils ont un effectif pléthorique. Je les ai vus finir un peu émoussés physiquement mais pas autant que Bordeaux-Bègles." La clé sera de trouver des failles dans la défense toulousaine, un défi de taille pour les hommes de Yannick Bru.

Enfin, pour Fabien Pelous via Sud Ouest, le résultat ne fait pas de doute. "Je pense qu’au final, le mélange d’expérience, de talent et de puissance physique fera la différence pour Toulouse," déclare-t-il avec assurance, confiant dans les chances de son ancien club. Avec une équipe aussi bien préparée et des joueurs en pleine forme, le Stade Toulousain semble avoir toutes les cartes en main pour s'imposer une fois de plus sur la scène nationale.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

C'est fou de voir que les supporters les plus inquiets sont ceux du club qui gagne tous les ans et a déjà une champions cup dans la besace cette année. Quelle angoisse, vous pourriez ne pas être champion une fois de temps en temps.

Derniers articles

News
Transferts
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News