RUGBY. TOP 14. Le fâcheux dilemme du MHR en pleine lutte pour le maintien
En pleine lutte pour le maintien, le MHR de Patrice Collazo va aussi devoir faire attention à la règlementation des JIFF.
Au cœur d’une saison compliquée avec le MHR, l’entraîneur Patrice Collazo a évoqué une problématique concernant le quota de JIFF.

Au-delà de l’aspect sportif du championnat, avec un maintien en jeu pour les coéquipiers d’Arthur Vincent, le MHR doit surveiller son quota de Joueurs Issus de la Formation Française.

Selon le règlement de la Ligue Nationale de Rugby, les clubs du TOP 14 doivent aligner au minimum 16 JIFF par feuille de match.

Toutes les équipes qui feront un effort avec cette règle et qui auront une moyenne d’au moins 17 JIFF, seront récompensées avec des rémunérations allant de 220 000 à 300 000 euros.

A contrario, si un club se trouve en dessous de cette moyenne, il écopera de sanctions plus ou moins lourdes sur le plan sportif sur la saison suivante.

Si à la fin d’une saison, un club se trouve dans une moyenne de 15 à 16 JIFF par feuille de match. Il commencera la saison d’après avec un retard de 6 points au classement, avant même d’avoir pu disputer son premier match.

Dans le cas extrême où une équipe du TOP 14 ne respecte absolument pas la loi en ayant une moyenne inférieure à 13 JIFF, elle sera durement sanctionnée. Avec cette fois-ci, non pas 6, mais 12 points de pénalité.

Dans une interview pour le média l’Equipe, Patrice Collazo s’est exprimé sur cette problématique, avec son club du MHR qui joue le maintien, mais qui se situe juste en dessous du quota requis avec une moyenne de 15,5 JIFF.

Ce n’est pas une prise de tête mais c’est forcément une contrainte quand on n’est pas dans les clous. On sait qu’on a effectivement un retard aujourd’hui, notamment parce que contrairement aux années passées, Montpellier n’a quasiment pas eu d’internationaux. On va essayer de le combler à dose homéopathique.’’

Des doses homéopathiques qu’il va falloir bien gérer, pour essayer de ne pas partir avec des points de pénalité pour la saison prochaine. Surtout quand on voit à quel point le classement de TOP 14 est serré, avec seulement 4 points d’écarts entre le 7e (Pau) et le 12e (Lyon).

Je préfère garder tout le monde sous pression. Il ne faut de toute façon pas que ça se fasse au détriment de la performance sportive surtout que dans notre position, on ne peut pas lâcher les matches. Notre classement ne nous a pas permis de faire davantage de rotations dans l’effectif. Par rapport au profil du joueur, on a toujours pris en compte le contexte du match et la stratégie. Ensuite, s’il y a peu ou pas de différences entre deux joueurs sur un poste, on privilégiera un JIFF.’’

Une situation complexe, d’autant plus que le MHR est toujours avant-dernier du championnat, à 6 journées de la fin de la phase régulière.

Dans sa lutte pour le maintien, les Héraultais vont devoir essayer de récupérer des précieux points, lors de leur déplacement périlleux à Pau ce samedi.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • etutabe
    46622 points
  • il y a 1 mois

Le MHR est à 15.55 (plus mauvais club) et Toulouse à 21.05...
Il manque à la dernière journée 9 joueurs JIFF pour être dans les clous (311 pour 320 requis) ce qui peut lui coûter 6 points la prochaine saison. Alors dose homéopathique, moi je veux bien, mais le club ne peut pas se payer le luxe de ce petit "cadeau"
Si ça vous intéresse : https://www.allrugby.com/dossiers/jiff-top14.html

Derniers articles

News
News
Transferts
News
Vidéos
News
Vidéos
News
Vidéos
News
News