TOP 14. Quel impact pour le Stade Toulousain sans son maître à jouer Romain Ntamack ?
La blessure de Ntamack va faire mal au Stade Toulousain.
Face à Toulon, l'ouvreur du Stade Toulousain Romain Ntamack a dû céder sa place suite à une blessure. Absent environ un mois, le joueur de 23 ans va très certainement manquer à son club...

Dimanche soir, aux alentours de la 24ème minute du match entre Toulouse et Toulon, les supporters haut-garonnais retenaient leur souffle lorsque l'ouvreur Romain Ntamack restait au sol suite à un plaquage de Wainiqolo. Si dans un premier temps, le fils de "Milou" a repris sa place, il fut contraint de sortir quelques instants plus tard, sa cheville blessée l'empêchant de continuer. Le lendemain de la rencontre, le verdict tombe pour Ntamack : victime d'une entorse tibio fibulaire, l'international manquera entre 3 à 5 semaines de compétition. Un coup dur pour le joueur, mais aussi pour son club, qui ne retrouvera pas son maître à jouer avant le mois d'octobre. Et si le rugby est un sport collectif, qui nécessite l'engagement de chaque joueur, la perte de Romain Ntamack risque de faire mal au Stade Toulousain. Car oui, si l'on parle souvent de "Dupont-dépendance", il ne faut pas oublier l'apport de l'ouvreur dans le jeu Rouge et Noir ! En témoignent ses dernières sorties face à l'UBB cette saison, ou encore contre Castres et La Rochelle l'année dernière, et vous comprendrez mieux l'importance du demi d'ouverture aux 29 sélections...

Longtemps considéré comme un ouvreur gestionnaire, qui n'attaque pas ou peu la ligne, Romain Ntamack semble avoir fait évoluer son jeu ces derniers mois. À vrai dire, sa mutation a commencé peu de temps après le Grand Chelem 2022. Pour preuve, sur ses 11 dernières rencontres en club, Ntamack a inscrit 6 essais, soit autant qu'Antoine Dupont. À Toulouse, seul Matthis Lebel a fait mieux. Une statistique qui s'accompagne par l'impression générale que l'ouvreur est le deuxième moteur du Stade, avec son compère de la charnière. Jamais abattu, Ntamack a d'ailleurs souvent sonné la révolte dans le camp toulousain, notamment lorsque son équipe était au plus bas. Ce fut lui qui transperça à plusieurs reprises la défense bordelaise la semaine passée. Ce fut également lui qui, lors de la dernière demi-finale, remit son équipe sur le droit chemin, alors que celle-ci évoluait à 14. En bref, un vrai tempérament de gagnant, jumelé à des qualités rugbystiques qui ne sont plus à prouver. De plus, son association avec Dupont fonctionne à la perfection, les deux joueurs se connaissant par cœur...

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d’une pinte !

Vos adhésions financent la création de contenu par des passionnés de ballon ovale. Devenez adhérent pour débloquer cet article Premium !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • duodumat
    28803 points
  • il y a 1 semaine

Comme le dit l'article il y a des solutions de remplacement. Mais le niveau de R. N'Tamak va manquer au niveau de la créativité du jeu, des fulgurances à l'attaque de la ligne, de la complémentarité instinctive 9-10, etc ... Pourtant Ramos à l'ouverture est très bon et peut progresser à ce poste. Il y a aussi pas mal de blessés aux autres postes, notamment à l'avant. A suivre lors des prochains matches.

Il y avait longtemps que l'infirmerie du Stade avait été aussi pleine en début de saison
Baille, Cros, Ahki en ont pour des mois suite à leur opération, Ntamack un mois minimum, les remplaçants ont des cartes à jouer, mais la gestion commence fort en ce mois de septembre

  • Mat RCK
    10361 points
  • il y a 1 semaine

Mr Ramos en 10

@Mat RCK

L'arbitre, Mr Ramos ?
Ça règle pour quelques semaines le problème de cohabitation entre Ramos et Jaminet

  • Mat RCK
    10361 points
  • il y a 1 semaine
@Chandelle 72

Non, pas l'arbitre. Sergio

Derniers articles

Transferts
News
News
Sponsorisé News
News
News
News
Transferts
News
News
News