Ecrit par vous !
TOP 14 – Présentation des clubs pour la saison 2018/2019 : Castres Olympique
Castres a soulevé le bouclier de Brennus 2018.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Dans son faux habit d’outsider qui lui va si bien, le Castres Olympique a remporté le bouclier en juin dernier au nez et à la barbe tour à tour du Stade Toulousain, du Racing 92 puis du MHR. Et maintenant ?

Présentation :

Enfin ! Le Castres Olympique a enfin concrétisé ses excellentes saisons depuis trois ans. Battu en barrages en 2016 à l’Altrad Stadium dans un match tendu et costaud face au MHR, le CO avait réitéré cette désillusion face au RCT à Mayol en 2017, dans une rencontre perdue 26-22 au fil du rasoir, sans démériter. En juin dernier et au sortir de phases finales dominées de bout en bout, le petit poucet Tarnais a finalement soulevé son cinquième bouclier après 1949, 1950, 1993 et 2013.

Cette année est l’année de la confirmation. En 2014, à la suite du Brennus glané face au RCT, le CO s’était à nouveau immiscé en finale. Rebelotte ? Il s’agit en outre de la dernière saison de Christophe Urios dans le Tarn. De quoi accentuer un petit peu plus la motivation des Castrais et de tenir la dragée haute à toutes les attentes placées en eux…

Top 14 - Castres Olympique. Christophe Urios quittera le CO à la fin de la saison


L’an passé :

La saison 2017/2018 a connu des hauts et des bas sur les bords de l’Agout. Une première partie de saison étriquée où le CO s’est incliné à quatre reprises sur les cinq premières journées, dont une défaite face à Montpellier au désormais Stade Pierre-Fabre. Vient ensuite un rebond fulgurant qui vit le CO enchaîner sept succès en huit rencontres, avec notamment deux victoires face au RCT et au Stade Rochelais et deux victoires à l’extérieur dont l’éblouissante au Stade Ernest-Wallon face au voisin Toulousain 41-31. Bien malgré eux, les Castrais étaient en train de se tailler un costume de favori.

Par la suite, un début d’année civile compliqué n’aura pas empêché le Castres Olympique de maintenir le cap et de s’accrocher aux places qualificatives jusqu’à terminer sur le dernier strapontin qualificatif : la 6ème place coiffant au poteau Rochelais et Palois.

La suite fut simplement sublime. Un barrage impressionnant de maîtrise face au Stade Toulousain, encore une fois à Ernest-Wallon. Une victoire nette et sans bavure 23-11, pourtant à 14 contre 15. Une demi-finale compliquée, haletante, tendue, à suspens et pourtant maîtrisée face au Racing 92 les verra s’imposer sur le petit score de 19-14 et leur ouvrir les portes de la finale au Stade de France face à Montpellier, grand favori de ce dernier Top 14.

Cette finale dévoilera contre toute attente un match outrageusement dominé et maîtrisé par les Castrais qui s’imposent sans contestation possible 29-13. Un scénario qu’avait presque prédit Ovale Masqué…

TOP 14. Ovale Masqué a vu la finale Montpellier - Castres avant tout le monde


Les matches amicaux :

Comme chaque année, le Castres Olympique récitera ses gammes lors du challenge Armand Vaquerin. Cette année, les champions de France défieront l’équipe internationale du Canada le 11 août à Lacaune (81), puis les Anglais de Sale à Saint-Affrique (12) le 17 août.

Les maillots :

Kappa a surpris son petit monde cette année, en proposant des maillots qui sortent de l’ordinaire et qui diffèrent de ceux habillant habituellement les Castrais. À noter que le seconde maillot (Away Shirt pour les intimes) est un hommage au maillot porté lors de la finale remportée en 1993 face à Grenoble

On vous laisse redécouvrir les maillots ici : 

Photos. Top 14 – Le Castres Olympique dévoile ses maillots pour la saison 2018-2019


Les transferts au 25 juillet 2018 :

Arrivées : Noms - Poste (Âge) et Provenance

Marc Clerc - Pilier (31) - UBB

Paea Fa’anunu – Pilier (29) - Dax

Tapu Falatea – Pilier (29) - Narbonne

Wilfrid Hounkpatin – Pilier (26) - Rouen

Camille Gérondeau – 3ème ligne (30) - ASM

Kévin Gimeno – 3ème ligne (26) - US Carcassonne

Lucas Tharin – Centre (19) - Narbonne

Yann David – Centre (30) - Toulouse

Martin Laveau – Ailier (21) - Bayonne

Scott Spedding – Arrière (32) - ASM

Départs : Noms - Poste (Âge) et Destination

Damien Tussac – Pilier (30) - Retraite

Eric Sione – Pilier (25) - Perpignan

Gaëtan Clermont – Pilier (23) - Lavaur

Mihaïta Lazar – Pilier (31) - Grenoble

Yohan Montès – Pilier (33) - Agen

Alexandre Bias – 3ème ligne (37) - Retraite

Afusipa Taumoepau – Centre (28) - Perpignan

Kylian Jaminet – Ailier (22) - Colomiers (Prêt)

Pierre Bérard – Arrière (27) - Béziers

Source : All Rugby

Les joueurs à suivre :

Le néo-arrivant Scott Spedding est très attendu. Il rebondit sur les bords de l’Agout en espérant engranger du temps de jeu et regagner la confiance du XV de France. Il aura fort à faire, mis en concurrence avec l’étincellant Julien Dumora et le presque revenant Geoffrrey Palis. Même provenance, même destination, Camille Gérondeau doit se relever d'une saison blanche, râtée et marquée par un licenciement de Clermont pour faute grave.

Anthony Jelonch et Mathieu Babillot auront, eux, à confirmer leur excellente dernière saison. Ils seront très scrutés. On attend leur pleine explosion.

Le XV probable :

De manière générale, l'effectif du CO est resté le même que celui de l'année passée. La composition-type probable ressemble donc de près à celles que l'on pouvait croiser en Top 14 :

  1. Tichit
  2. Jenneker
  3. Kotze
  4. Capo Ortega
  5. Jacquet
  6. Babillot
  7. Jelonch
  8. Tulou
  9. Kockott
  10. Urdapilleta
  11. Smith
  12. David
  13. Combezou
  14. Battle
  15. Dumora (Spedding ou Palis à son retour en coupe d'Europe)

Le pronostic du rédacteur :

L’an dernier, on annonçait le CO comme parmi les presque favoris. Cette équipe solide et efficace a su montrer des bases conquérantes et une ligne arrière surprenante pour finalement toucher le bout de bois. Cette année, le CO change d’habit, et est surclassé favori. Les Castrais parviendront-ils à assumer ce standing ? On se souvient du très récent naufrage de l’ASM après son titre, même mésaventure qu’ont connue les Parisiens du Stade Français il y a trois ans. Cela reste une équipe acharnée et puissante, mais les adversaires sont cette fois-ci prévenus. À eux (d’encore) nous surprendre, ils en sont capables...

Olivier Rey-Giraud
Olivier Rey-Giraud
Cet article est rédigé par Olivier Rey-Giraud, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

En faisant la balance Arrivées/Départ, c'est théoriquement plus fort que l'an dernier. Après, de la théorie à la pratique...Il y a tellement, tellement d'impondérables...En tout cas, je ne crois pas à un puissant effet de décélération Post-Brennus...

Je trouve ça fatigant et même légèrement hypocrite de qualifier systématiquement le CO de "petit poucet"... Les gars sont en phases finales quasiment systématiquement depuis des années, champions deux fois en cinq ans, il faut arrêter à un moment.

  • benny
    15373 points
  • il y a 2 ans
@Fufu Brindacier

Certes mais ça reste le petit poucet des favoris, un gros outsider pas plus. Oui ils sont toujours classés sinon gagnants mais tous les mois d'aout on a toujours cette impression que la saison passée fut un exploit.
Qui mettrait le CO favori cette saison ? sincèrement ? la cote du CO champion doit être plutôt élevé, Montpellier, Clermont, le Racing font plus peur (et je dis pas ça à cause du nom du club ou du sponsor, mais au regard de l'effectif)

  • Ahma
    95269 points
  • il y a 2 ans
@benny

Quand un petit club réussit un exploit d'une saison, il est logique de ne pas le compter parmi les favoris l'année suivante. Quand l'exploit se répète tous les ans, c'est une erreur de continuer à placer le club en question parmi les outsiders. Le MHR et le Racing font plus peur que Castres toutes les saisons depuis dix ans, combien de titres ont-ils à leur palmarès dans cette période ? Moins que Castres.

  • benny
    15373 points
  • il y a 2 ans
@Ahma

Certes, le palmarès du CO parle pour lui, pas de doutes la-dessus, la régularité de ce club depuis 10 ans est exemplaire pour le top14 (on pourrait parler de leur lâchage permanent pour l'Europe mais c'est pas la question quoique ça montre une faiblesse), on remet pas ça en question, loin de la.

Cependant à chaque début de saison, on analyse les effectifs, la qualité de chaque équipe, les ambitions, les systèmes de jeux proposés et ?
et on arrive tirs à mettre favoris les 3-4 mêmes !

Le CO bénéfice d'une conjoncture favorable, faut pas oublier que les mecs finissent 6eme cette saison !! Ca en fait pas un favori! e
Sur la saison régulière, c'est 2 branlées contre le mhr, 2 défaites aussi contre le racing, une branlée contre Toulon...c'est quand même éloquent.Le format du top14 les aide grandement.

Mais encore une fois, ils n'ont rien volé et ont su joué les coups parfaitement . Pour moi c'est un gros outsider mais pas un favori

  • Ahma
    95269 points
  • il y a 2 ans
@benny

Le format n'a pas changé, ce me semble. Peu importent donc leurs résultats en phase de poule.
Si en analysant les effectifs, etc etc...on dégage toujours les mêmes favoris en oubliant systématiquement Castres, il faut tirer la leçon de ces erreurs et non les répéter inlassablement.

@benny

C'est ça, un bel outsider qui tourne autour de la 5-6ème place avec le savoir-faire pour tirer son épingle du jeu une fois en phases finales. Ce n'est ni un favori ni un petit poucet, mais c'est bien plus abusif de les placer dans les petits poucets.

@Fufu Brindacier

oui mais ils ont chaque année un des effectifs voire largement l'effectif le plus faible des 6 qualifiés ! Ce qui fait d'eux, en effet, les challengeurs à chaque fois.

Regarde leur xv de départ contre Montpellier en finale, c'est totalement incroyable qu'ils aient gagné le Brennus.

Champion de France ????

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 2 ans

le co est une équipe qui a du mal avec la CC du fait de leur démarrage poussif. alors une année d'après titre, ça risque d'être encore plus compliqué. le temps que le collectif soit à la mesure de la compétition, les qualifs sont souvent déjà mortes. après, rien d'étonnant, la plupart des gros clubs ont souvent des débuts de saison poussifs, mais comme la prioirité est d'être réglé pour les premiers matches de poule, en général c'est pas trop compromettant pour la suite.
du coup je les vois bien faire leur petit bout de chemin en championnat, comme souvent et ce sera certainement un groupe qu'on verra dans les 6 du fait de la stabilité de l'effectif et du staff.

je n'y crois pas. Champions de France en titre certes mais ils ont tapé 5x plus haut que leur poids sur une saison difficile de rééditer cet exploit ne serait-ce que sur la motivation, ils ont un effectif très vieux et vieillissant, le seul qui change dans le xv de départ c'est David lui aussi vieux et qui ne fera probablement pas toute la saison connaissant bien sa fragilité, toutes les grosses écuries du Top 14 se sont largement renforcées...

c'était le moment où jamais de se placer et d'investir dans de grosses pièces devant et derrière, mais non, ça reste pile la même équipe que 2017-18.

  • Ahma
    95269 points
  • il y a 2 ans
@Rémi teLamettra

Tu n'y crois pas. Personne n'y croit jamais. Mais comme le rappelle Fufu, c'est le seul club a avoir ramené deux titres sur les six dernières saisons, avec une finale en plus. Objectivement, ils ont autant de raisons d'y croire que n'importe qui d'autre.

@Ahma

c'eeeeeeest vrai c'est vrai, Je vois pour l'instant, alors que la saison n'a pas commencé, Clermont Montpellier Racing Toulon Lyon, et ensuite faut voir ce que le SFP fait avec sa nvelle config puis y a bien Toulouse puis quid de La Rochelle, l'UBB... mais Castres sait gagner en Top 14 donc je ne compte pas sans eux mais ce sera certainement plus dur que la dernière fois pour les raisons citées plus haut.

Derniers articles

News
News
Transferts
News
News
News
News
News
Vidéos
Vidéos
Transferts